Si vous êtes dans le monde du Web3 et de la blockchain depuis un certain temps, vous avez forcément entendu parler de la crypto Lido. C’est notamment depuis le changement de consensus de validation opéré sur le protocole Ethereum que l’on entend beaucoup parler de Lido. Pour cause, Lido aide à résoudre un sacré problème des investisseurs crypto grâce au liquid staking.

Euh liquid quoi ? Pour résumer en une phrase, Lido DAO (LDO) est un projet visant à faciliter le staking sur Ethereum, et notamment en apportant de la liquidité. Le staking est devenu une part essentielle d’Ethereum depuis The Merge en 2022, faisant passer la blockchain du consensus de Proof-of-Work (PoW) au à la preuve d’enjeu (Proof-of-Stake ou PoS). Mais en stakant ses ETH, ils sont normalement verrouillés, et inutilisables pour autre chose. Ils ne sont plus « liquides ». Et c’est là qu’intervient Lido.

L’innovation majeure de Lido, c’est d’avoir rendu accessible à n’importe qui le staking pour Ethereum, et sans être bloqué. Il a en effet permis aux utilisateurs de participer au processus de validation sans les barrières techniques habituelles.

Lido est devenu un projet incontournable dans la communauté crypto, avec une dominante même un peu trop importante diront certains. Découvrons ensemble les ressorts de ce projet ⤵️.

Pour parler de Lido DAO, il est essentiel de bien comprendre le concept de staking. Cela permet à un détenteur de crypto de verrouiller ses jetons, participant ainsi à la sécurisation et à la validation des transactions sur la blockchain. En échange, celui qui verrouille ses cryptomonnaies reçoit d’autres jetons en récompenses. Pour creuser le sujet, cliquez ici pour tout savoir sur le staking de cryptomonnaies.

La crypto Lido DAO (LDO), ou comment faciliter le staking

La page web du projet crypto Lido (LDO)
La page web du projet crypto Lido

Qu’est-ce que le projet crypto Lido DAO (LDO) ?

Le protocole Lido est une plateforme de staking principalement conçue pour simplifier le processus de participation au réseau Ethereum. En résumant simplement, Lido permet aux utilisateurs de déposer leurs tokens ETH sur Lido. En échange, ils reçoivent des tokens stETH. Ces derniers représentent leur participation dans le pool de staking. Tous ces éléments, je vais les détailler plus loin. Retenez simplement que cela permet de faciliter grandement l’accès au staking.

Pourquoi Lido « DAO » ?

Lido DAO utilise un modèle de gouvernance décentralisée : une organisation autonome décentralisée ou… DAO. Vous avez donc compris pourquoi on parle de Lido DAO !

Sachez que la plateforme Lido prend en charge d’autres cryptomonnaies des réseaux Ethereum (ETH), mais aussi de Polygon (MATIC). En plus de rendre le staking plus simple et plus sûr, Lido vise à augmenter la liquidité des tokens mis en staking. L’objectif est de permettre leur utilisation dans d’autres applications décentralisées. Par exemple pour faire un prêt (on parle de lending dans l’univers très anglicisé de la crypto). Cela en fait un acteur clé de l’écosystème de la finance décentralisée (DeFi), facilitant l’adoption et l’accessibilité du staking à tous.

Quelles sont les origines du projet Lido DAO (LDO) ?

Le protocole Lido a été fondé en décembre 2020 par une équipe de développeurs et d’entrepreneurs. Parmi les fondateurs, on retrouve notamment Konstantin Lomashuk, Vasily Shapovalov, et Jordan Fish (Cobie). 

Normalement, vous avez compris pourquoi ce projet est né : une nécessité de simplifier le staking sur Ethereum. À l’époque, il fallait répondre aux défis posés par le lancement de la Beacon Chain et la transition vers Ethereum 2.0. Beacon Chain et Ethereum 2.0 étaient les anciens noms du processus de transition vers le changement de consensus sur Ethereum (The Merge).

Les fondateurs ont notamment identifié les barrières techniques et financières qui empêchaient les utilisateurs de participer au staking. Le projet Lido a alors été lancé avec le soutien de plusieurs investisseurs reconnus dans les cryptos, notamment Semantic Ventures, ParaFi Capital, et (feu) Terra.

Lido : le leader du Liquid Staking

🚀 Lido a rapidement gagné en popularité. La plateforme a attiré une large base d’utilisateurs et a intégré plusieurs partenaires stratégiques dans la DeFi. Depuis sa création, Lido a continué d’innover, en ajoutant de nouvelles fonctionnalités et en ajoutant les tokens du réseau Polygon pour offrir l’expérience de staking la plus large possible.

Capture d'écran du site DefiLlama montrant la suprématie de Lido sur les autres plateformes de liquid staking
Avec 33 milliards de dollars de TVL, Lido est de loin la plateforme de liquid staking la plus utilisée (données du 12 juin 2024 ; site DefiLlama)

🥇 En juin 2024, avec une Total Value Locked (TVL) de plus de 30 milliards de dollars, Lido domine largement le marché des plateformes de liquid staking. En deuxième position se trouve Rocket Pool, avec seulement 4 milliards de dollars, suivi des Ethereum stakés sur Binance pour environ 3 milliards de dollars.

Le fonctionnement de Lido DAO (crypto LDO)

Comprendre les opérateurs de nœuds du réseau

Maintenant, nous allons rentrer dans la complexité technique et je vais tâcher de simplifier du mieux possible. Le protocole Lido repose sur un réseau d’opérateurs de nœuds (node operators) de confiance. Ces derniers valident les transactions sur la blockchain Ethereum. Si vous lisez notre article sur la PoS, nous expliquons tout cela en détail et notamment ce que sont des validateurs. 

Lido collabore avec des opérateurs de nœuds réputés (en tout cas dans la communauté crypto) pour assurer la sécurité et la performance du réseau. Ces opérateurs sont choisis par la communauté et doivent respecter des critères rigoureux de fiabilité et de compétence technique.

Pour les récompenser de leur contribution au réseau, les opérateurs de nœuds reçoivent une partie des revenus du staking en échange de leurs services. Ceci incite les opérateurs de nœuds à maintenir un haut niveau de performance. 

Cependant, devenir opérateur de nœud n’est pas ouvert à tout le monde. En effet, en plus d’être choisi par la communauté, il faut un minimum de 32 ETH. En euros, cela représente plus de 100 000€ au cours de juin 2024. C’est beaucoup ! Ce chiffre important empêche la majorité des utilisateurs de devenir validateur. C’est alors qu’entre en jeu le staking. 

Un protocole de “staking personnel”

Les utilisateurs peuvent donc mettre en staking leurs tokens ETH en utilisant Lido. On dit alors qu’ils deviennent des “délégateurs”. En gros, ils délèguent leurs tokens à un validateur, qui se charge de les bloquer pour eux.

Ce petit schéma mis à disposition par Lido explique très bien le processus de délégation.

Schéma explicatif du fonctionnement de Lido

Tout d’abord, les utilisateurs peuvent déposer autant de tokens ETH qu’ils le souhaitent. Plus ils en déposent, plus la récompense sera élevée, car elle est calculée en pourcentage de la somme bloquée.

Ensuite, les utilisateurs reçoivent des stETH. Ces tokens représentent l’équivalent des tokens ETH bloqués. Mais, à la différence de ces derniers, ils sont liquides.

Enfin, les Lido Staked ETH (stETH) peuvent donc être utilisés sur de nombreux autres protocoles de DeFi. Et vous pouvez alors aussi obtenir des revenus passifs avec des stETH. Elle n’est pas belle la vie 😊 ?

➡️ Pour résumer, vous avez vos “vrais” ETH bloqués pour faire tourner le réseau Ethereum et des stETH en échange de cet effort, dont la valeur est théoriquement équivalente et qui peuvent également générer des revenus.

Un protocole à la gouvernance complexe

La plateforme Lido utilise un processus de gouvernance décentralisée qui repose sur plusieurs étapes. Mais, en préambule, sachez qu’il s’agit d’une véritable DAO, et les étapes présentées sont celles de son fonctionnement.

Le site de Lido a une section dédiée « Lido DAO » pour traiter de la gouvernance

La première étape, c’est la discussion sur le forum de recherche de Lido. Des propositions y sont publiées afin d’être votées sur une plateforme appelée Snapshot. Pour créer une proposition, il faut posséder au moins 1 000 LDO pour créer une proposition (soit quasiment 2 000€ au cours de juin 2024).

Si la proposition atteint le quorum requis, elle passe à un autre système de vote bien plus complexe. Retenez qu’il faut atteindre 5 % de l’offre totale de jetons LDO en circulation pour que la proposition soit votée.

La crypto LDO, un jeton à l’utilité classique

Le token LDO est souvent peu mentionné quand on parle de Lido. En effet, on entend surtout parler d’ETH et de stETH. Pourtant, il est au cœur de l’écosystème de Lido.

D’une part, nous en avons parlé dans le paragraphe précédent, il permet aux détenteurs de participer activement à la gouvernance du protocole. D’autre part, les récompenses des validateurs sont versées en LDO. En revanche, les délégateurs reçoivent une récompense en ETH.

Nous aimerions être plus originaux et dire que le LDO a une fonctionnalité plus large. Cependant, c’est un véritable jeton de gouvernance, qui n’a pas un autre rôle que celui-ci.

Où acheter de la crypto LDO ?

La crypto LDO est l’une des plus populaires du marché. Elle fait d’ailleurs partie du top 100 du classement des cryptomonnaies en termes de capitalisation. Elle est donc aisément accessible sur la majorité des plateformes d’échanges. Vous pouvez notamment en acquérir sur Binance, Bitpanda ou encore Bitvavo.

🔎 Si vous souhaitez affiner votre choix de plateforme en fonction de vos besoins et préférences, vous pouvez consulter mon comparatif des meilleures plateformes d’échange de crypto monnaies.

Notre avis sur la crypto Lido DAO (LDO)

La véritable décentralisation promise par le Web3

En permettant ce que nous appelons le staking personnel, Lido réalise la vraie promesse du Web3 : la décentralisation pure. Lido n’est en effet qu’un protocole mettant en relation acheteurs et vendeurs, validateurs et délégateurs. Il n’y a aucune entité centralisée qui gère quoi que ce soit.

✅ Lido est donc la représentation de ce que doit être le véritable Web3. Avec ce protocole, chaque utilisateur garde le contrôle sur ces tokens mis en staking. Le blocage et déblocage est programmé par des smart contracts et il n’y a aucun contrôle humain.

Cette plateforme est donc un excellent projet qui fonctionne et qui, pour l’instant, tient ses promesses. Il n’a subi aucune faille. Il n’a eu aucun souci lors du changement de mécanisme de consensus sur Ethereum. Lido est donc un protocole très sérieux et très fiable. Et en plus, il s’agrandit.

Une ouverture au réseau Polygon et aux layers 2

Au départ, Lido était exclusivement réservée au staking d’ETH. Suite au changement de mécanisme de consensus sur Ethereum, le protocole s’est ouvert à d’autres. Le plus connu d’entre eux est Polygon.

Désormais, en suivant le mécanisme des stETH, on peut bloquer des MATIC et recevoir des stMATIC. De même, Lido est en train de s’ouvrir aux autres couches secondaires d’Ethereum, comme Arbitrum et Optimism.

👍 C’est donc un projet très intéressant, sérieux et utile, soit l’un des meilleurs que j’ai eu à vous présenter jusqu’ici.

Hadrien
Les conseils de Hadrien

Attention ! Même si l’intérêt réel du projet est selon moi important quand on choisit d’investir dans une crypto, cela ne veut pas dire nécessairement que vous allez faire fortune avec. Certains meme coins, plus spéculatifs, seront malheureusement plus efficaces parfois pour cela…