Vous possédez une somme de 10 000 à 20 000 € et vous ne savez pas quel placement faire ? Pourtant, ce budget vous offre accès à une large palette d’investissements performants… Comment investir 10 000 à 20 000 € ? Voici plusieurs conseils pour bien organiser votre patrimoine et sélectionner  les meilleurs placements

Comment organiser un patrimoine de 10 000 à 20 000 € ?

Constituez-vous une épargne de disponibilité avant d’investir 

Avec une rémunération de 0,5% par an, vous n’êtes probablement pas satisfait des performances de votre Livret A et de votre LDDs.

Mais attention, ne vous trompez pas sur l’objectif de votre épargne de disponibilité… Vos livrets n’ont pas pour vocation première d’être rentables, mais avant tout, on attend d’eux qu’ils soient souples et disponibles

Nous vous conseillons donc de verser sur votre livret A ou votre LDDs un montant d’environ 1000 à 2000 €, guère plus. Cette somme sera affectée à vos dépenses courantes, à un achat plaisir ou, par exemple, pour gâter un proche. 

Sur ce même sujet, retrouvez également notre comparatif des meilleurs livrets.

Le plafond de vos livrets ne doit pas être une ambition !

Si vous avez pour ambition de remplir vos livrets jusqu’au plafond, alors vous vous trompez. Effectivement, il peut paraître rassurant de disposer d’une telle somme à portée de main, mais sachez qu’il existe des solutions tout aussi sécurisées et bien plus rentables

Pour votre matelas de sécurité (problème de santé, perte d’emploi, travaux…) nous vous conseillons d’accorder à votre épargne de précaution une somme entre 2000 et 4 000 €, ce qui devrait être suffisant pour commencer.

Pour cela, choisissez un placement sans risque, disponible et deux fois plus rentable que vos livrets : le fonds euros d’un bon contrat d’assurance vie. Découvrons tout de suite comment profiter pleinement de ce placement.

Étape 1

Sécurisez votre portefeuille en vous constituant une épargne de disponibilité sur vos livrets, (2000 € maximum) et une épargne de précaution sur le fonds euros (4 000€ maximum).

L’assurance-vie : le placement le plus souple

Contrairement à ce que son nom pourrait laisser croire, l’assurance vie est un placement souple et très pratique. Au sein d’une assurance vie, on distingue généralement deux types de supports :

  • le fonds euros, dont le capital est garanti ;
  • et les unités de compte, qui sont des supports boursiers.

L’assurance vie permet ainsi de diversifier votre patrimoine tout en profitant de nombreux avantages, en particulier sur le plan fiscal. On détail cela tout de suite.

Le fonds euros pour la sécurité

Le fonds euros des assurances vie a trois atouts majeurs :

  1. Il est 100 % sécurisé et garanti.
  2. Il est liquide : vous pouvez récupérez les fonds à tout moment.
  3. Avec un rendement pouvant aller jusqu’à 2% par an pour les meilleurs d’entre eux, il est bien plus rentable qu’un simple livret A .

En bonus, comme tous les autres supports d’investissement de l’assurance-vie, il bénéficie d’une fiscalité avantageuse 8 ans après l’ouverture de votre contrat (on vous en dit plus sur la fiscalité de l’assurance vie ici).

Les ETF pour la performance

Il est aussi possible d’investir en bourse grâce à l’assurance-vie. Cela permet d’obtenir des performance bien plus intéressantes – de l’ordre de 8% par an.Cela peut se faire grâce aux unités de compte de votre contrat d’assurance vie.

Les unités de compte sont des fonds d’investissement. Autrement dit, il s’agit de paniers d’actions cotées en bourse.

Il existe deux types d’unités de compte : les OPCVM ou les ETF. Comment choisir ?

  • Les OPCVM sont des paniers d’actions sélectionnées et gérés par des professionnels ;
  • Les ETF, appelés aussi trackers, sont des fonds qui répliquent un indice boursier. Leur gestion est mécanique et automatique. Ils sont donc beaucoup moins chers à gérer.

A plusieurs reprises, il a été prouvé que les OPCVM n’ont pas réussi à surpasser les performances des indices boursiers. Nous vous conseillons donc de diversifier votre contrat d’assurance vie avec vos ETF, plus rentables, et moins onéreux.

Attention toutefois, malheureusement tous les contrats d’assurance ne proposent pas d’ETF. Pour trouver la meilleure assurance-vie, consultez notre comparatif !

Étape 2

Diversifiez votre portefeuille d’investissement en favorisant les ETF sur la partie en unités de compte de votre contrat d’assurance vie.

Investir dans l’immobilier avec 10 000 ou 20 000 € ?

Profitez de votre capacité d’emprunt !

L’immobilier a toujours été un investissement solide et attractif, et avec un budget de 10 000 à 20 000 € vous hésitez certainement à injecter cette somme dans un projet d’achat locatif. 

Néanmoins, si vous vous êtes actifs et que vous avez des revenus stables, vous devriez profiter de votre capacité d’endettement pour emprunter en cette période de taux historiquement bas. En outre, pour un projet d’investissement locatif, la plupart des établissements bancaires n’exigent pas d’apport personnel, ce qui n’est pas le cas pour l’achat d’une résidence principale, profitez-en ! 

Privilégiez les SCPI avec un budget de 10 000 à 20 000 €

Pour investir dans l’immobilier avec un budget de 10 000 €, privilégiez plutôt les SCPI (Société Civile de Placement Immobilier). Aussi appelée communément “Pierre Papier”, la SCPI vous permet d’investir dans un parc immobilier géré par des professionnels, et de toucher un loyer correspondant à votre part. L’opération vous allège des formalités liées à la gestion locative d’un bien immobilier, mais cela ne vous préserve pas totalement des frais notariés (vous subirez des frais de versement équivalent d’environ 10 %).

Souscrire à des SCPI dans votre assurance vie, c’est possible

Vous pourrez souscrire des parts de SCPI au sein de certains contrats d’assurance vie et ainsi bénéficier d’une fiscalité adoucie. Par exemple, le contrat Linxea Spirit 2 est le contrat à privilégier pour investir dans l’immobilier via une assurance vie. Il s’agit d’un des rares contrats à reverser 100 % des loyers, et qui possède une large gamme de SCPI accessible. De plus, nous vous conseillons d’investir dans plusieurs SCPI pour bien diversifier vos investissements et lisser votre prise de risque. 

Avec une rentabilité annuelle d’environ 4 à 5 %, investir dans des SCPI avec un budget de moins de 20 000 € est une bonne idée.

Étape 3

Si vous préférez toucher un revenu régulier plutôt que de viser l’accroissement de votre capital avec les ETF, privilégiez les SCPI au sein de votre contrat d’assurance-vie.

➡️ les meilleures assurances-vie pour SCPI !

Astuce : pensez à ouvrir un PEA pour plus tard

Avec un budget de 10 000 € à 20 000 €, une assurance vie peut suffire. Mais pour viser une performance sur le long terme de l’ordre de 8 % par an, pensez à ouvrir un PEA

Accessible à partir de 15 €, il annulera toute fiscalité sur vos plus-values après 5 ans ! Vous pouvez alors en ouvrir un dès à présent avec un petit budget pour prendre date ! Bien que vous soyez contraints d’investir uniquement dans des actions françaises ou européennes sur votre PEA, nous vous conseillons de diversifier vos investissements grâce à des ETF. Ils vous permettront d’élargir considérablement vos secteurs d’investissement, et ainsi, lisser le risque.

Mais prenez garde aux frais des PEA des banques traditionnelles ! Pour optimiser totalement votre investissement, préférez le PEA des courtiers en bourse qui sont spécialisés, et moins chers.. Nous avons sélectionné pour vous les meilleurs PEA du marché dans notre comparatif 2021.

Étape 4

Ouvrez un PEA dès à présent avec un petit budget, chez un courtier en bourse, afin de dynamiser et diversifier votre portefeuille d’investissement.

Conclusion : 4 étapes pour investir 10 000 à 20 000 €

Nous vous conseillons Nous déconseillons

1/ Sécurisez
2000 € maximum sur vos livrets et 4000 € maximum sur le fonds euros 
De mettre vos livrets au plafond
2/ Diversifiez Des ETF dans une assurance vie Les OPCVM 

3/ Investissez dans l’immobilier

Des SCPI dans une assurance vie
D’injecter votre épargne personnelle dans un projet d’investissement immobilier locatif

4/ Dynamisez
D’ouvrir un PEA auprès d’un courtier en bourse 
Le PEA de votre banque traditionnelle