L’épargne de précaution, c’est ce bas de laine que vous gardez au chaud en cas de coup dur. Mais où placer votre épargne de précaution ? Et combien d’épargne de précaution devez-vous garder ?

On vous donne tous nos conseils pour vous constituer une épargne de précaution, disponible, efficace et performante !

L’épargne de précaution : un pilier de votre patrimoine

Idéalement, l’épargne de précaution n’a pas vocation à être consommée. Elle permet de subvenir à un événement imprévu (problème de santé, chômage, travaux, décès…).

En ce sens, elle joue un rôle bien défini dans l’organisation de votre patrimoine.

Comment organiser votre épargne ?

Votre épargne devrait s’organiser en quatre grandes catégories, dont les horizons de placement dépendent de différents stades de votre vie :

Horizon de placement Objectif Type de placement
Épargne de disponibilité Court terme Dépenses courantes Livrets bancaires
Épargne de précaution Indéfini Accident de la vie  Disponible et peu ou pas risqué 
Épargne de long terme Moyen – long terme Accroire votre patrimoine Bourse ou placement diversifié
Complément de retraite Moyen – long terme Vivre mieux à la retraite Bourse ou placement à distribution de revenus
L’organisation de votre épargne

Les caractéristiques de l’épargne de précaution

Votre épargne de précaution doit respecter 3 critères :

  • Disponible en cas de besoin : s’il vous arrive un pépin de santé, vous ne voulez pas attendre 3 mois avant de pouvoir récupérer vos sous ;
  • Garantie ou faiblement risquée : pour éviter une perte en capital au moment où vous avez besoin de votre argent ;
  • Plus rentable que l’épargne de disponibilité : idéalement, vous n’utiliserez jamais votre épargne de précaution, elle va donc fructifier longtemps. Par conséquent, essayons de trouver un placement qui rapporte plus que les livrets !

Combien placer sur son épargne de précaution ?

Contrairement à votre épargne de disponibilité, sur laquelle un mois de salaire est largement suffisant, nous vous recommandons de consacrer à votre épargne de précaution l’équivalent de 6 mois de dépenses courantes. L’idée étant de pouvoir vivre 6 mois sans revenus, sans problème.

Cela peut toutefois varier d’une personne à l’autre, si vous avez un conjoint qui travaille ou des enfants à charge par exemple.

Attention à ne pas abuser de l’épargne de précaution, car malgré les efforts que vous pouvez faire sur le choix d’un placement adapté, elle sera toujours moins rentable que votre épargne de long terme.

Où placer son épargne de précaution ?

Où placer son épargne de précaution

Pour bien placer votre épargne de précaution, nous vous recommandons l’assurance vie.

L’assurance vie est une enveloppe fiscale qui se constitue de deux parties :

  • le fonds euros dont le capital est garanti ;
  • les unités de compte, non garantis, mais plus rentable.

Au sein de votre contrat d’assurance vie, vous pouvez moduler vous-même la proportion que vous souhaitez allouer au fonds euro et aux unités de compte.

Bien entendu, pour votre épargne de précaution, nous allons essentiellement miser sur le fonds à capital garanti. Mais, nous verrons qu’y associer des unités de compte à petites dose peut se révéler bénéfique !

Le fonds euros de l’assurance vie : disponible et rentable

Contrairement aux idées reçues, l’assurance vie n’est pas bloquée avant 8 ans, ce terme correspond simplement à l’activation d’avantages fiscaux. En effet, vous pouvez effectuer un retrait (appelé rachat) à tout moment.

De surcroît, il s’agit d’un placement plus rentable que votre livret A, qui ne rapporte que 0,5%. En 2020, le taux d’une bonne assurance vie (ou plus exactement du fonds euro) peut dépasser 2%, et elle s’établit à 1,30% en moyenne. 

En cumulant disponibilité et rentabilité correcte, le fonds euros de l’assurance vie est donc le placement idéal pour votre épargne de précaution.

PEL ou fonds euro ?

Si vous détenez un ancien PEL (ouvert avant 2016) il est certainement aussi rentable que le fonds euros d’une assurance vie. Mais si ce n’est pas le cas, nous vous déconseillons d’en ouvrir un aujourd’hui. On vous en dit plus dans notre article dédié.

L’émergence de nouveaux fonds euros plus performants

Ces dernières années, la chute des taux obligataires provoque une baisse générale des taux du fonds euros. 

En effet, ce support majoritairement composé d’obligations rapporte beaucoup moins que par le passé. Alors, pour pallier cette baisse de rémunération, certains assureurs ont créé des fonds euros plus dynamiques en modifiant leur composition.

La proportion en obligation est moindre et est remplacée par des actions et des actifs  immobiliers, permettant ainsi de booster la performance de leurs fonds.

Les meilleurs assurances-vie

On a sélectionné pour vos les meilleures assurances-vie, avec entre autres de belles performances sur le fonds euro :

Linxea Avenir 2


Linxea Avenir 2

Excellent contrat : diversification, performance et frais réduits !


  • 0 frais d’entrée
  • 0 frais d’arbitrage
  • ETF
  • SCPI/SCI
  • OPCI
Voir plus !

250 € offerts (max)

Placement-direct Vie


Placement-direct Vie

Très bon contrat, fonds euros boosté et supports diversifié


  • 0 frais d’entrée
  • 0 frais d’arbitrage
  • ETF
  • SCPI/SCI
  • OPCI
Voir plus !

500 € offerts (max)

Evolution Vie


Evolution Vie

Une assurance-vie pour privilégier la sécurité


  • 0 frais d’entrée
  • 0 frais d’arbitrage
  • SCPI/SCI
  • Gestion pilotée
Voir plus !

350 € offert (max)

Et deux contrats en gestion pilotée :

Nalo Patrimoine


Nalo Patrimoine

Excellent gestion pilotée à base d’ETF + multiprojet


  • 0 frais d’entrée
  • 0 frais d’arbitrage
  • ETF
  • Gestion pilotée
Voir plus !

500 € offerts (max)

Yomoni


Yomoni

Gestion pilotée simple et efficace.


  • Fonds euros : 1,3% en 2021
  • Versement minimal : 1000 €
  •  
  •  
  • Avis Yomoni
  • 0 frais d’entrée
  • 0 frais d’arbitrage
  • ETF
  • Gestion pilotée
Voir plus !

350 € offerts (max)

Pour plus d’informations sur notre sélection, vous pouvez consulter notre comparatif de l’assurance vie !

Boostez votre fonds euros avec les bonnes unités de compte

Pour obtenir une épargne de précaution performante sur une assurance vie, nous vous recommandons d’optimiser au mieux la partie unités de compte de votre contrat. Pour cela, vous disposez de deux leviers efficaces :

  • Les bonus de diversification offerts par certains assureurs visant à récompenser les épargnants qui intègrent des unités de compte dans leurs contrats.
  • Inclure des fonds obligataires dans votre assurance vie, qui sont moins des unités de compte moins volatiles que les actions.
Hugo
Les conseils de Hugo

Pour une allocation optimale de votre épargne de précaution, nous vous recommandons donc :

C’est d’ailleurs ce que propose l’Assurance-vie Nalo dans son portefeuille « Épargne de précaution ».

Épargne de précaution optimisée, et après ?

Au delà de l'épargne de précaution

Après avoir constitué une épargne de précaution garantie ou peu risquée, vous pouvez faire fructifier le reste sur des placements boursiers, plus rentables.

Profitez des avantages fiscaux du PEA

Pour le reste de votre épargne, en complément d’une assurance vie, nous vous recommandons d’ouvrir un PEA. Vous pourrez ainsi investir dans des actions françaises et européennes, sans impôts sur les plus-values que vous générez après 5 ans.

Il s’agit cette fois d’un investissement exposé aux risques des marchés financiers mais potentiellement plus rentable que votre épargne de précaution. Pour plus de rentabilité, découvrez les PEA les moins chers du marché dans notre comparatif.

Hugo
Les conseils de Hugo

Pour limiter la prise de risque sur votre PEA, nous vous recommandons d’investir dessus régulièrement et de diversifier vos investissements, par exemple grâce à des ETF. Nous en parlons juste après.

Diversifiez votre portefeuille d’investissement grâce aux ETF

Les ETF (trackers) sont des paniers d’actions qui répliquent un indice boursier. Ils vous permettent d’investir instantanément et simultanément dans des centaines d’actions à la fois tout en limitant :

  • le risque, à la différence d’un investissement dans un titre vif plus volatil  ;
  • les frais, à la différence des OPCVM, qui sont 5 à 10 fois plus chers.

Enfin, à long terme, grâce aux ETF, vous viserez une rentabilité de 8% par an et offrirez à votre portefeuille d’investissement la dose de diversification dont il a besoin.

Conclusion : 4 point pour passer à l’action

Résumons comment bien gérer votre épargne de précaution :

  • Combien placer votre épargne de précaution ? Visez 6 mois de dépenses courantes.
  • Où placer votre épargne de précaution ? Dans le fonds euro d’une des meilleures assurances vie du marché.
  • Comment booster la rentabilité de votre épargne de précaution ? En y associant des ETF obligataires (30% ETF, 70% fonds euros).
  • Que faire une fois que vous avez votre épargne de précaution ? Vis plus de rentabilité, en particulier avec le PEA !