Qu’est-ce que le trading ?

Le trading consiste à acheter et vendre des titres financiers dans l’objectif d’en tirer des gains.

La différence entre trading et investissement est ténue. On dit parfois que le trader réalise des opérations de court terme alors que l’investisseur prend des positions sur le long terme. Cependant, certaines stratégies de trading s’inscrivent dans la durée.

Disons plutôt qu’investir est un terme plus large, qui peut faire référence à l’investissement immobilier, l’investissement dans des actions cotées, mais aussi dans des startups et des PME. A contrario, le trading se focalise sur les actifs cotés en bourse.

Comment devenir un trader ?

Il y a deux types de traders. Les traders professionnels et les traders individuels.

Pour faire du trading votre profession, il est recommandé de faire une école de commerce, une école d’ingénieur ou une formation universitaire en économie ou en mathématiques appliquées. Après votre formation, vous pouvez postuler auprès de banques ou de sociétés de gestion. Trader est un terme qui englobe différentes réalités. En banque, le métier consiste souvent à fournir des produits d’investissement aux clients de la banque (produits structurés, produits dérivés, ETF, etc). C’est un métier très différent de celui d’un gérant de portefeuille dans un hedge fund, dont l’objectif est de générer de la performance en prenant position sur les marchés financiers.

Devenir un trader individuel est à la portée de tous. Pour cela, il suffit :

  • d’ouvrir un compte-titres auprès d’une plateforme de trading (nous listons les meilleures plateformes de trading plus bas dans l’article) ;
  • de passer des ordres de bourse pour acheter et vendre des titres (quelques clics suffisent).

Il n’y a donc aucun obstacle matériel au trading. Quelques centaines d’euros suffisent d’ailleurs pour commencer. Reste à mettre en place une stratégie gagnante et efficace sur le long terme. On vous en dit plus.

Combien ça rapporte ?

Les gains que vous pouvez réaliser en trading sont très variables. Cela dépend, d’une part, du capital que vous êtes en mesure d’investir et, d’autre part, du type de stratégie que vous mettez en place. En mettant en place une stratégie indicielle très simple, vous pouvez viser 8 à 10% par an. Un peu plus si vous utilisez des produits à effet de levier.

Ayez aussi en tête que beaucoup de traders individuels perdent de l’argent, faute d’être bien conseillés. L’AMF révèle ainsi que 9 Français sur 10 perdent de l’argent avec les CFD et le Forex ! Certains types d’investissements sont donc à fuir.

Ne voyez pas non plus le trading comme un moyen d’échapper à votre activité professionnelle. À moins, d’avoir un capital de 500 000 € ou 1 million d’euros, vous aurez du mal à vivre de vos investissements. En revanche, c’est un excellent moyen de faire fructifier votre épargne et de vous constituer un patrimoine.

Les stratégies de trading

Il existe un nombre important de stratégies de trading. Certaines nécessitent de passer des dizaines d’ordres dans la journée, d’autres ne vous demanderont que quelques minutes par an. Sachez que certaines stratégies sont controversées et leur capacité à générer des gains de manière systématique fait débat. On fait le point sur les principales stratégies de trading.

La gestion passive et indicielle

La gestion passive consiste à investir sur le long terme pour profiter de la tendance haussière des marchés financiers dans leur ensemble. C’est une stratégie très simple à mettre en œuvre avec des ETF (ou trackers). Les ETF (Exchange Traded Funds) sont des fonds d’investissement qui répliquent un indice boursier. On parle donc aussi de gestion indicielle. Vous avez par exemple des ETF CAC 40 ou des ETF Nasdaq.

L’avantage de la gestion passive c’est qu’elle a fait ses preuves. En effet, malgré les krachs boursiers, les marchés financiers suivent une tendance haussière de long terme. C’est vrai depuis plus d’un siècle et cela ne devrait pas changer. Cette tendance s’explique par des facteurs économiques et structurels (croissance, inflation, démographie, innovation, etc).

Pour mettre en place une gestion passive, il suffit donc d’investir dans des ETF et d’attendre que l’économie fasse son travail. Vous n’avez donc que très peu de temps à y consacrer. En moyenne, avec des ETF en actions, vous pouvez viser un rendement de 8% à 10% par an. En utilisant des ETF à effet de levier, vous pouvez presque doubler ce rendement.

Consultez notre article dédié pour savoir comment choisir vos ETF et vous constituer un portefeuille d’ETF !

La gestion global macro

La gestion global macro tire son nom de la macroéconomie globale. C’est une stratégie de long terme qui consiste à anticiper les cycles et les grandes tendances économiques pour en tirer parti. Les adeptes de cette stratégie tentent d’anticiper les retournements de marché, de saisir ses rebonds ou encore de parier sur les secteurs d’activité d’avenir.

Pour mettre en place une stratégie globale macro, les ETF restent les instruments financiers les plus utilisés. Pour saisir des opportunités à plus court terme, comme un rebond à la suite d’une forte baisse, vous pouvez aussi utiliser des turbos, lesquels vous permettront d’avoir un effet de levier plus ou moins fort (l’effet de levier permet de multiplier vos gains en investissant au-delà de votre mise de départ).

Vous pouvez aussi investir dans certaines matières premières comme l’or ou le pétrole. En effet, l’or s’apprécie en période de crise alors que les prix du pétrole montent généralement en période d’expansion économique.

Le stock picking et l’analyse fondamentale

Le stock picking pourrait se traduire par « selection d’actions ». C’est donc une stratégie qui consiste à tenter de battre les marchés financiers en choisissant certaines actions avec soin. Les stock pickers se basent généralement sur les fondamentaux comptables des entreprises pour faire leur choix : croissance du chiffre d’affaires, bénéfices, niveau d’endettement, etc.

À partir de l’analyse fondamentale des entreprises, le stock picking peut se décliner en sous stratégies :

Ces stratégies sont extrêmement chronophages et rarement payantes. Pensez-vous mieux connaitre la valeur de Total ou LVMH que les professionnels de l’investissement ? Êtes-vous sûr que Peugeot va être plus rentable que Renault à l’avenir ? En l’occurrence, la recherche académique montre que même les gérants professionnels qui pratiquent le stock picking ne battent pas leur indice de référence.

L’analyse technique & graphique

L’analyse technique et l’analyse graphique sont deux techniques de trading qui consistent à analyser l’historique des cours d’une action pour prédire son évolution à plus ou moins court terme.

L’analyse graphique consiste à identifier des figures ou patterns qui se répètent dans le cours de bourse des actions. En identifiant une figure graphique avant sa forme finale, vous pouvez en déduire l’évolution du cours de bourse.

L’analyse technique, quant à elle, repose sur le calcul d’indicateurs (moyennes mobiles, bandes de Bollinger, MACD) qui sont censés permettre d’identifier des signaux d’achat et de vente.

Bien que très populaires auprès des traders individuels, en particuliers les scalpers, ces techniques ne font pas l’unanimité. Elles sont d’ailleurs peu utilisées dans les sociétés de gestion et les hedge funds, lesquels préfèrent généralement une approche purement quantitative.

Pour séparer le bon grain de l’ivraie, demandez-vous si telle ou telle technique a une explication structurelle ou si elle n’est qu’une formule alambiquée. On peut, par exemple, expliquer la difficulté d’un cours de bourse à franchir son maximum par la psychologie des investisseurs : certains peuvent craindre que le cours ne puisse pas dépasser ce point haut et vendre leurs titres, ce qui entraîne la baisse de l’action.

Attention à certaines formations qu’on trouve sur internet et qui vous promettent de vous faire gagner 10% par mois. À ce rythme-là, en partant de 50 000 euros vous aurez plus de 4 milliards dans 10 ans (calcul  d’intérêts cumulés) ! Si c’était possible, ça se serait …

Nos conseils pour commencer à trader

Faites la chasse au frais

En bourse, le moyen le plus sûr de perdre de l’argent c’est de payer des frais de courtage élevés. Pour faire la chasse aux frais, choisissez le bon courtier. Évitez les banques en lignes et privilégiez les plateformes spécialisées. Pour choisir, retrouvez notre comparatif meilleurs brokers en ligne.

Commencez simplement et progressivement

Si vous débutez en bourse, commencez par mettre en place une stratégie de gestion passive en investissant dans un portefeuille d’ETF diversifiés. Cela vous permettra d’appréhender l’univers de la bourse. Ce portefeuille pourra aussi constituer le centre de votre stratégie sur le long terme. Un investissement que vous pourrez venir abonder régulièrement pour faire fructifier votre épargne petit à petit.

On vous donne toutes les étapes dans notre guide complet « investir en bourse ».

Une fois que vous appréhendez le fonctionnement de la bourse et que vous vous habituez à sa volatilité, vous pouvez dynamiser votre portefeuille avec des ETF à effet de levier. Ils permettent de multiplier les gains – et les pertes – mais sur le long terme ils seront gagnants.

Ne vous précipitez pas sur la vente à découvert

La vente à découvert vous permet de vendre un titre que vous ne possédez pas. Mais attention, sur le long terme, les marchés financiers suivent une tendance haussière. Par conséquent, d’un point de vue statistique, la vente à découvert est perdante en moyenne.

Les meilleures plateformes de trading

Nous avons fait une sélection des meilleurs courtiers en bourse pour vous permettre de trader à frais réduits. La structure de frais se décompose en trois parties :

  • les frais de courtage, payés à chaque transaction ;
  • les frais de change, payés à chaque transaction en devise étrangère ;
  • les frais de tenue de compte, payés chaque mois ou chaque trimestre. Certaines banques ne les prélèvent qu’en cas d’inactivité.

Voici nos plateformes préférées. Pour plus de détails, retrouvez notre comparatif des meilleurs brokers.

DEGIRO Bourse direct XTB eToro
Univers d’investissement Actions, obligations, ETF (trackers), Fonds, Turbos, Warrants, Futurs, Vente à découvert et trading sur marge (>SRD) Actions, obligations, ETF (trackers), Fonds, Turbos, Warrants, Futurs, Vente à découvert et SRD Actions, ETF, CFD, Forex Actions, ETF, CFD, Forex
Frais Euronext Paris 0,04% 0,09% pour un ordre supérieur à 4400€ Sinon entre 0,99€ et 3,80€ l’ordre Gratuit sur une sélection de 2000 actions. Sinon 0,10% Gratuit sur une sélection de 2000 actions, impossible d’investir en dehors de cette sélection
Frais bourses internationnales – US : 0,5€ + 0,004$ par action
– Autres : 4€ + 0,04%
US : 0,09% à partir de 10 000 €, 8,5€ sinon
Autres : 0,15%, 15 € minimum
Gratuit sur une sélection de 2000 actions Sinon 0,10% Gratuit sur une sélection de 2000 actions, impossible d’investir en dehors de cette sélection
Frais ETF – Gratuit sur une sélection de 200 ETF
– 2€ + 0,02% sinon
Identiques aux actions – Gratuit sur une sélection de 200 ETF
– 0,10% sinon
Gratuit sur une sélection de 150 ETF, impossible d’investir en dehors de cette sélection.
Frais d’inactivité et droit de garde 0€ 0€ 0€ | 10€ si pas de position ouverte pendant 1 an 0€ | 10€ par mois si pas d’activité pendant 1 an
Frais de change 0,10% 0,08% 0,50% 0,50%
Notre Avis Frais de retrait : 6€ Frais de retrait : 5€
Notre avis Degiro est un broker universel que nous recommandons fortement pour la grande diversité de son offre et ses frais très faibles. Bourse Direct est un courtier en bourse semblable à Degiro mais ses frais son moins attractifs. XTB est une bonne solution si vous souhaitez investir dans un univers restreint (2000 actions et 200 ETF). Vous pouvez ouvrir des compte en devises pour éviter le change. eToro s’inscrit dans la même lignée que XTB mais l’interface est plutôt dédiée aux débutants.
Avis Degiro Avis Bourse Direct Avis XTB Avis eToro
Consulter l’offre Degiro Bourse Direct XTB eToro
Tableau comparatif des meilleurs brokers.
Pour les frais de change, si vous achetez une action cotée 10$ et que 1$ =0,8€ alors vous allez payer votre action 100,8(1+frais de change) €.