Vous souhaitez commencer à investir, mais vous craignez de ne pas avoir les moyens suffisants pour des placements performants ? Vous vous trompez ! C’est une bonne chose d’investir le plus tôt possible et d’investir des petites sommes régulièrement, car dans la plupart des cas, c’est sur le long terme que vous vous gagnerez le plus. Par ailleurs, la plupart des placements sont accessibles avec 500, 100 ou même 50 euros. On vous explique tout de suite par où commencer !

Placez dans vos livrets juste ce qu’il faut

Bien que peu rentables (0,5 % par an), livret A et LDDs sont souvent la première étape à la constitution de votre patrimoine. Mais il serait dommage d’en abuser.

Vos livrets accomplissent à merveille la mission d’épargne de disponibilité, en prévision d’un achat plaisir, un voyage, un cadeau… Ils sont en effet disponibles, défiscalisés et sans risque. Accessible à partir de 10 €, placez-y simplement ce que vous pensez dépenser dans l’année.

Il serait en effet dommage de remplir votre livret A jusqu’au plafond pour, finalement, n’investir que 100 ou 500 euros dans des placements plus rentables.

Livret A & LDDs
  • Versement minimum : 10 €
  • Objectif : épargne de disponibilité
  • Horizon de placement : court terme
  • Montant maximum conseillé : 500 à 3000 €, selon vos besoins

L’assurance vie, pour investir à partir de 100 €

L’assurance vie est une enveloppe fiscale avantageuse qui vous offre une rémunération partiellement défiscalisée après 8 ans. Elle est composée d’une partie sécurisée (le fonds euros) et une partie plus dynamique et plus performante (les unités de compte).

Le fonds euros de l’assurance vie est garanti et disponible !

Après avoir constitué votre épargne de disponibilité avec un livret A ou un LDD, vous devez commencer à édifier une épargne de précaution dont l’objectif sera de répondre aux imprévus (travaux, perte d’emploi, problème de santé…). Si vous êtes jeune et en bonne santé, vous pouvez prendre le temps de constituer cette épargne progressivement. Inutile donc, d’y placer toutes vos économies.

Par définition, une épargne de précaution se doit d’être sûre et facilement mobilisable. Mais, comme l’objectif est de ne pas avoir à y toucher, autant qu’elle soit rentable !

Avec une rémunération entre 1 et 2% par an, le fonds euro de l’assurance vie est certainement ce qu’il y a de mieux pour une épargne de précaution. C’est un placement sans risque, mais nous sommes encore loin d’une performance exceptionnelle.

Vous devriez donc viser progressivement un montant équivalant à 6 mois de dépenses courantes, pas plus. Pour y parvenir, vous pouvez, par exemple, mettre en place des versements programmés de 50 ou 100 euros par mois. 

Marc
Les conseils de Marc

Cette stratégie d’association entre épargne de disponibilité et épargne de précaution est une base utile à vos futurs placements boursiers et immobiliers. Grâce à ce coussin de sécurité, vous ne vous sentirez pas déstabilisé par la baisse éphémère des marchés financiers, et profiterez pleinement de la rentabilité de la bourse sur le long terme !

Booster votre assurance vie avec les UC

En parallèle de votre épargne de précaution sur le fonds euros de votre assurance vie, vous pouvez aussi investir dans des unités de compte. 

Les unités de compte désignent l’ensemble des supports d’investissement dynamique de l’assurance-vie :

  • des fonds d’investissement (OPCVM)
  • des ETF (trackers),
  • et parfois dans des SCPI pour les meilleurs contrats !

Nous vous recommandons vivement les ETF, moins chers et plus diversifiés ; on vous en parle davantage plus bas.

L’avantage de l’assurance-vie c’est qu’il n’est pas nécessaire d’acheter une part d’ETF dans sa totalité. Par exemple, si un ETF est coté à 500 €, vous pouvez n’y investir que 100 €. L’assureur fera en sorte de repartir les 400 € restant auprès des autres clients. In fine, l’assurance-vie est très pratique si vous voulez investir en bourse avec un petit budget.

Comparatif des meilleures assurances vie à partir de 100 €

Nous avons sélectionné pour vous les meilleurs contrats d’assurance vie accessibles à partir de 100 € :

Linxea Avenir


Linxea Avenir

Excellent contrat : diversification, performance et frais réduits !


  • 0 frais d’entrée
  • 0 frais d’arbitrage
  • ETF
  • SCPI/SCI
  • OPCI
Voir plus !

100 € offerts !

Darjeeling


Darjeeling

Très bon contrat, fonds euros boosté et supports diversifiés


  • Fonds euros : 1,10% à 2,90% en 2020
  • Versement minimal : 100 €
  •  
  •  
  • Avis Darjeeling
  • 0 frais d’entrée
  • 0 frais d’arbitrage
  • ETF
  • SCPI/SCI
  • OPCI
Voir plus !

400 € offerts (max)

Pour plus de détails, consultez notre comparatif complet des meilleurs contrats d’assurance vie du marché

Assurance vie
  • Versement minimum : à partir de 100 €
  • Destination : épargne de précaution (fonds euros) et diversification (unités de compte)
  • Horizon de placement : moyen – long terme
  • Montant maximum conseillé sur le fonds euros : 6 mois de dépenses courantes

Investir en bourse avec 50, 100 ou 500 €, c’est possible !

Investir en bourse est l’unique solution pour atteindre une rentabilité de l’ordre 8% par an. Et, contrairement à ce qu’on pourrait penser de prime abord, la bourse avec un faible budget, c’est possible et pas si risqué sur une vision à long terme. Comme nous venons de le voir, les unités de comptes de votre assurance vie sont une solution pour investir en bourse avec moins de 500 €, mais il en existe d’autres.

Marc
Les conseils de Marc

La bourse peut être très rentable mais beaucoup de débutants commettent des erreurs grossières.

 

Pour ceux dont c’est la première fois, j’ai compilé l’ensemble des bonnes pratiques pour investir en bourse sereinement et efficacement dans un plan en 7 étapes que je vous envoie gratuitement par email ici, profitez-en !

Le PEA est une enveloppe fiscale avantageuse 

Le PEA (Plan d’Épargne en Actions) est un compte qui vous permet d’acheter des actions françaises et européennes. Pourquoi ouvrir un PEA ? Parce qu’il a un gros avantage fiscal : après 5 ans, les gains réalisés sont totalement exonérés d’impôts.

Par ailleurs, tant que vous ne faites pas de retraits de votre PEA, vous ne payez pas d’impôts. C’est idéal pour commencer à investir 50, 100 ou 500 euros sur le long terme.

Quelques dizaines d’euros pour investir sur un PEA

Vous pouvez ouvrir un PEA sans minimum de dépôt ou parfois avec 10 ou 50 € selon le courtier en bourse. Avec un budget de 100 ou 500 euros, vous pourrez déjà investir dans une poignée d’actions et commencer à constituer votre portefeuille boursier. Par exemple, à l’heure où nous rédigeons cet article, l’action Danone a une valeur de 57 €, l’action Total est à 40 € et celle de Carrefour à 17 €.

Mais attention, inévitablement, investir dans des titres individuels relève un problème de taille si vous avez un petit budget : le manque de diversification ! Pour pallier cela, les ETF éligibles au PEA sont la solution parfaite

PEA
  • Versement minimum : 0 €
  • Destination : épargne dynamique (investissement boursier)
  • Horizon de placement : moyen long terme
  • Montant de versement maximum autorisé : 150 000 €

Investissez dans des ETF, accessibles ET rentables !

Les ETF (ou trackers) sont des paniers d’actions présélectionnées qui répliquent un indice boursier et vous permettent d’investir dans des centaines d’actions à la fois !

Alors, avec un budget de 50, 100 ou 500 €, privilégiez les ETF à l’achat de titres individuels pour les raisons suivantes :

  • vous gagnerez du temps : nul besoin de sélectionner une à une les meilleures actions susceptibles de rentrer dans votre budget ;
  • vous prendrez moins de risque : en investissant à la fois dans des zones géographiques et domaines différents, l’impact d’une baisse sur un secteur sera forcément moins fort ;
  • votre investissement aura plus de chances d’être performant car un indice boursier rassemble de base les actions les plus performantes d’une économie. 

Les meilleurs PEA

Nous avons fait une sélection des trois PEA les moins chers et dans lesquels vous pourrez avoir accès à une bonne sélection d’ETF.

BforBank

...

La banque en ligne la moins chère pour investir en bourse !

  • PEA
  • Actions & ETF
  • OPCVM
  • Turbos & Warrants
Voir plus !

Transfert offert

Fortuneo

...

Frais raisonnables, offre 0 commissions sur le compte-titres (avec +50 000€).

  • PEA
  • Actions & ETF
  • OPCVM
  • Turbos & Warrants
Voir plus !

100 ordres offerts !

Notez que pour le PEA de BforBank, il faudra tout de même verser 1000 € au minimum. Pour le PEA de Fortuneo, 100 € suffiront !

Pour aller plus loin, retrouvez notre comparatif des meilleurs PEA !

Le succès du crowdfunding pour les petits budgets

À partir de 50 €, vous avez la possibilité de diversifier encore plus vos investissements grâce au crowdfunding, ou financement participatif. Un investissement novateur dont l’accessibilité et la rentabilité séduisent…

Une rentabilité de l’ordre de 10% 

Avec le crowdfunding, vous prêtez votre argent à des porteurs de projet (startup, PME, promoteur immobilier…) durant 1 à 2 ans et récupérez votre capital sous forme de mensualité majorée des intérêts. 

En d’autres termes, ce placement immobilise vos fonds durant cette période. Mais le jeu en vaut la chandelle, car le retour sur investissement est souvent très intéressant : entre 8 et 12 % de rentabilité par an !

Une prise de risque encadrée

De prime abord, le crowdfunding immobilier peut paraître plus risqué qu’investir dans des valeurs cotées en bourse. Mais pour limiter le risque de perte en capital sur des projets instables, les plateformes de financement participatif ont un rôle de sélection primordial. C’est une aide précieuse pour évaluer la stabilité financière des sociétés auxquelles vous prêtez votre argent. 

Marc
Les conseils de Marc

Soyez conscient néanmoins que l’analyse des plateformes de crowdfunding peut échouer. Alors, pour limiter toujours plus votre prise de risque, nous vous conseillons de diversifier en investissant dans plusieurs projets à la fois.

Conclusion : comment investir 50, 100 ou 500 €

En conclusion, si vous avez quelques centaines d’euros à investir, voici l’approche que vous pouvez avoir :

  1. Conservez une partie votre épargne dans votre livret A ou votre LDD, mais n’en abusez pas. Contentez-vous de ce dont vous avez besoin pour vos dépenses plaisir.
  2. Ouvrez une assurance-vie, alimentez progressivement le fonds euro pour arriver à l’équivalent de 6 mois de dépenses courante -> les meilleures assurances-vie.
  3. Ouvrez un PEA, même avec 50 ou 100 euros. Vous prendrez « date » et profiterez de son avantage fiscal plus tôt -> les meilleurs PEA.

Pour vous aider à bien investir en bourse – que ce soit dans votre assurance-vie ou dans un PEA – j’ai synthétisé l’essentiel des bonnes pratiques dans un programme en 7 étapes, je vous l’offre ici gratuitement !

Une fois votre épargne correctement organisée et vos placements boursiers constitués, vous pourrez envisager de diversifier votre patrimoine avec le crowdfunding. À condition toutefois d’y placer de l’argent que vous pouvez immobiliser pendant plusieurs années ; retenez que cela est plus risqué !


Sources et textes de loi : c’est l’article L221-32 du code monétaire et financier qui encadre la fiscalité du PEA et l’article 125-0 A du code générale des impôts qui encadre celle la fiscalité de l’assurance vie.