Cela fait désormais quelques années que la crypto monnaie fait partie de l’actualité financière. Adulées par certains, honnies par d’autres, elles représentent néanmoins une classe d’actifs à ne plus négliger. 

Si vous commencez à peine à vous y intéresser, ce petit article d’introduction aux crypto monnaies va vous donner les bases à connaître avant de commencer à y investir.

Tout d’abord, nous allons définir les principaux concepts et rappeler l’historique des cryptomonnaies. Ensuite, nous évoquerons les principales sources pour vous informer. Nous terminerons en vous listant quelques plateformes de référence pour acheter vos premières cryptomonnaies.

Principaux concepts et définitions

Lors d’une introduction aux cryptomonnaies, vous devez comprendre les définitions de base, sans avoir besoin d’entrer dans la technique. En voici une petite liste.

  • Une blockchain ressemble à un livre de comptes qui répertorie toutes les transactions d’un réseau. Ce dernier est décentralisé et n’a pas besoin d’intermédiaires comme une banque pour assurer sa sécurité et son authenticité.
  • Une crypto monnaie est une monnaie numérique et décentralisée. Elle peut servir à l’achat et la vente de biens ou en tant que réserve de valeur. Elle diffère un peu du jeton (token), qui a d’autres fonctionnalités dans une blockchain, en plus de celle de monnaie. Quant aux altcoins, ce sont les tokens ou cryptomonnaies autres que Bitcoin (BTC) et, de plus en plus, Ethereum (ETH).
Illustration de blockchain
Représentation d’une blockchain, littéralement une chaîne de blocs
  • La Proof-of-Work (preuve de travail, PoW) est un consensus de validation des transactions et de mise en circulation de nouvelles cryptomonnaies, notamment utilisé par la blockchain Bitcoin. Sa représentation courante est le minage, où un réseau d’ordinateurs valide les transactions grâce à la résolution d’opérations mathématiques. Ceux qui participent sont rémunérés à chaque fois qu’ils valident une transaction. Souvent considéré comme énergivore et pas forcément très efficace en nombre d’opérations traitées par seconde, très rapidement des projets se sont éloignés de cette méthode. C’est le cas par exemple de Ripple, qui intervient dans le domaine des paiements, qui nécessite une capacité de traitement élevée.
  • La Proof-of-Stake (preuve d’enjeu, PoS) est un autre consensus de validation, que la version 2.0 d’Ethereum (ETH) utilisera. De nombreux autres projets, comme Polygon (MATIC) ou Cardano (et ADA sa crypto) l’utilisent déjà. Au contraire du minage, ce sont ceux qui possèdent et immobilisent le plus de tokens de la blockchain en question qui valident les transactions et maintiennent le réseau. Ils sont rémunérés en conséquence.
  • La Proof-of-Authority (preuve d’autorité, PoA) est moins fréquente. Il s’agit d’un consensus de validation où ceux qui détiennent les cryptos désignent ceux qui peuvent valider les transactions. Le projet VeChain et sa crypto VET fonctionnent avec ce type de consensus.

Envie d’en savoir plus sur Ethereum 2.0 ? Retrouvez notre analyse et prévisions pour l’Ethereum !

  • Le portefeuille (wallet) est l’endroit où sont stockées vos cryptomonnaies. Vous pouvez en avoir entièrement le contrôle en possédant la clé privée (par exemple avec Metamask) ou déléguer ce contrôle à une plateforme d’échange. Cette dernière est le lieu où vous pouvez acheter, vendre et échanger vos cryptomonnaies.
  • Un stablecoin est une cryptomonnaie dont l’objectif est de répliquer une monnaie ayant cours légal dans un pays. Les stablecoins les plus connus répliquent le cours du dollar américain. Pour en savoir plus, consultez notre article dédié.
  • La finance décentralisée (DeFi pour Decentralised Finance) représente la conduite de l’ensemble des activités bancaires classiques, comme le prêt, sans aucun intermédiaire bancaire ou institutionnel, mais de pair-à-pair entre les utilisateurs.
  • Un NFT (Non Fungible Token) est un jeton construit en s’appuyant sur la blockchain Ethereum. Sa particularité est qu’il est unique. C’est pour cela qu’on parle beaucoup de NFT d’art, car comme les tableaux ou les photos avec tirage limité, chaque jeton est unique.

Bref historique des crypto monnaies

La naissance du protocole Bitcoin (BTC)

Le Bitcoin est la première crypto monnaie à avoir été mise en circulation en janvier 2009. Un célèbre whitepaper (livre blanc) a officialisé la création du protocole Bitcoin en présentant en détail le projet quelques mois auparavant. Une personne sous le mystérieux pseudonyme de Satoshi Nakamoto (🐱‍👤) l’a rédigé. Jusqu’à aujourd’hui, le créateur du Bitcoin reste anonyme.

Le Bitcoin fut créé au moment de la crise financière de 2008 et d’une défiance accrue envers les banques. L’objectif de Satoshi Nakamoto est alors de créer une monnaie entièrement décentralisée, sans tiers de confiance pour gérer les échanges et valider les transactions, ouverte à tous et infalsifiable. Il s’agit donc de créer un système alternatif au système financier traditionnel.

Pour réaliser cela, Satoshi Nakamoto a notamment dû créer un système permettant d’échanger de la valeur sur internet sans la copier, et donc de résoudre le problème de la double dépense. En résumé, lorsque vous transmettez 1 BTC à votre ami, vous ne possédez plus ce BTC. Contrairement à la pièce jointe d’un email qui est transmise mais reste toujours en votre possession.

Suivie de la création d’Ethereum

Bitcoin a non seulement créé une monnaie décentralisée, il a aussi donné du crédit à la technologie sous-jacente : la blockchain. C’est ainsi que certains comme Vitalik Buterin ont perçu le potentiel immense de la blockchain, tout en constatant la quasi impossibilité de faire évoluer le protocole Bitcoin.

Photo de Vitalik Buterin, cofondateur d'Ethereum
Vitalik Buterin, cofondateur d’Ethereum

Avec d’autres entrepreneurs, Buterin a donc créé Ethereum (ETH) en 2013, avec pour objectif de faire beaucoup plus avec la technologie blockchain grâce à l’arrivée des smart contracts. Ces derniers sont des programmes informatiques, pas forcément smart d’ailleurs, qui s’exécutent automatiquement si une condition se réalise. Pour les codeurs, c’est la fonction IF… THEN. Ici, le smart contract s’exécute sans l’intervention d’un tiers et donc de manière totalement automatisée. 

La trajectoire fulgurante du cours du Bitcoin (BTC) et d’Ethereum (ETH)

Au départ, le BTC ne vaut même pas un centime de dollar. Les amateurs connaissent tous le Bitcoin Pizza Day (22 mai 2010), où une personne s’est faite livrer 2 pizzas pour 10 000 BTC ! 🍕🍕

Très vite, le cours du BTC est monté pour atteindre 1 dollar en février 2011, puis 100$ en octobre 2013 📈. Dès 2013, les variations du cours ont été sujettes à de nombreux soubresauts, qui persistent jusqu’à aujourd’hui. Mais, malgré ces montagnes russes, l’évolution à la hausse du cours est plutôt linéaire lorsque l’on regarde un graphique depuis janvier 2009.

Pour Ethereum, mis sur le marché en 2015, à part la bulle de fin 2017, le cours est également monté crescendo (de 1 à 150 $), jusqu’à l’explosion à partir de la fin 2020.

Bien entendu, le marché évolue chaque seconde et nous n’allons pas mettre cet article à jour à chaque évolution du cours ! Vous pouvez néanmoins y jeter un coup d’œil rapidement en consultant Google en deux clics.

Comment s’informer sur les crypto monnaies ?

Pour une introduction sur la crypto monnaie plus complète, il existe de nombreuses sources pour vous informer. 

Il y a plusieurs sites internet, francophones ou anglophones qui traitent de l’actualité des cryptomonnaies. Ils présentent de manière précise les concepts évoqués. Vous pouvez également trouver des chaînes YouTube de très bonne qualité, notamment celle de Hasheur, qui vulgarisent les cryptomonnaies.

Les projets blockchain étant par nature très communautaires, il existe également de nombreux forums dédiés aux crypto monnaies, qu’ils soient en français ou en anglais. Le fondateur du Bitcoin a très tôt crée un forum qui existe encore ! En complément des articles de Finance Héros, ça peut vous aider à creuser des points très spécifiques ou à interroger d’autres internautes. Sur notre site, vous pouvez aussi jeter un œil au classement crypto qui recense les 50 plus gros projets, et dont plusieurs ont déjà un article Finance Héros dédié.

Enfin, s’ils étaient rares avant 2018, il y a de plus en plus d’ouvrages qui présentent le Bitcoin, les cryptomonnaies et la blockchain. Voici deux références que nous vous conseillons :

Les principales plateformes d’échange pour acheter des cryptomonnaies

Il y a plusieurs dizaines de plateformes pour acheter vos premiers jetons de crypto monnaie. Nous vous recommandons d’utiliser Binance, Coinhouse, eToro, Kraken, Crypto.com ou encore Capital.com en fonction de votre besoin,.

Vous souhaitez investir dans les cryptomonnaies ? Alors consultez dès à présent notre article sur le sujet qui compare les différentes plateformes !