Pour améliorer votre niveau de vie et pour vous protéger en cas de coup dur, il est indispensable de vous constituer une épargne. Mais mettre de l’argent de côté ne suffit pas, encore faut-il bien gérer votre épargne ! Dans ce guide, nous vous expliquons comment bien organiser votre épargne, pas à pas. Nous vous aidons à choisir les placements les plus adaptés à vos objectifs.

Différents produits d’épargne

Il existe de nombreux produits d’épargne en France. Cela va du simple livret A, que tout le monde connaît, à certains instruments financiers complexes comme les produits dérivés. Mais rassurez-vous, il n’est pas nécessaire d’être un trader averti pour bien gérer son épargne !

Comme nous allons le voir par la suite, pour chaque problématique, il existe un ensemble de placements adéquates, simples et efficaces. Les livrets sont, par exemple, utiles pour l’épargne de court terme. L’assurance-vie et la bourse permettent de constituer un patrimoine sur le long terme. D’autres, enfin, sont dédiés à la préparation de votre retraite.

Le tout est de ne pas se perdre dans la multitude des solutions existantes. Pour cela, nous vous conseillons de bien organiser votre épargne.

Comment organiser votre épargne ?

Votre épargne doit être organisée de manière à pouvoir répondre à différents objectifs, commun à tout le monde. Par ordre de priorité, vous devez vous constituer :

  • Une épargne de court terme dans laquelle vous pouvez piocher pour vos achats plaisir.
  • Une épargne de précaution, qui vous protège en cas d’accident de la vie : perte d’emploi, problème de santé (pour vous-même ou pour un proche), etc.
  • Une épargne de long terme, qui pourra vous servir pour acheter une résidence principale ou secondaire, pour aider vos enfants lorsqu’ils seront majeurs ou encore pour anticiper votre retraite.
  • Une épargne retraite, dédiée à la préparation de votre retraite ou à un complément de revenus si vous êtes déjà à la retraite.

Comme nous allons le voir par la suite, pour chacune de ces problématiques patrimoniales il existe des placements adaptés. Et, en organisant votre épargne en fonction de vos projets de vie, vous faites un grand pas vers plus de tranquillité et d’aisance financière.

Épargne de disponibilité (court terme)

L’épargne de disponibilité est la première épargne à vous constituer. C’est une épargne de court terme, présente pour des dépenses plaisir : l’achat d’un nouveau smartphone, un beau cadeau pour vos enfants, des vacances, etc.

C’est donc une épargne qui peut être dépensée dans l’année et qui doit être facilement disponible. D’où son nom « d’épargne de disponibilité ». C’est pour cette raison que nous vous conseillons un livret bancaire, et plus précisément le livret A ou le LDDS pour cette première tranche d’épargne. Il n’y a pas plus simple comme placement ! Le livret A et le LDDS sont par ailleurs exonérés d’impôts, ce qui en fait les meilleurs livrets du marché.

Malheureusement, les livrets défiscalisés sont peu rentables : 0,5% par an. Il ne faut donc pas en abuser. Placez-y un mois de salaire environ, au-delà ça serait du gâchis.

L’épargne de disponibilité
  • Usage : achats plaisir, vacances, cadeaux, etc.
  • Horizon de placement : moins d’un an
  • Montant à placer : ~ 1 mois de salaire
  • Produit d’épargne : livret A ou LDDS
  • Rentabilité : 0,5% par an
  • Niveau de risque : zéro

Épargne de précaution

L’épargne de précaution est un terme qui peut sembler similaire à celui d’épargne de disponibilité, mais il n’en est rien. Idéalement, l’épargne de précaution, nous aimerions ne jamais avoir besoin de s’en servir. Elle est là pour répondre aux imprévus : refaire la toiture, combler une perte d’emploi temporaire, traiter un problème de santé, etc.

Comme c’est une épargne qui n’a pas vocation à être consommée, il serait dommage de ne pas mieux la rentabiliser qu’avec un livret A. Nous vous conseillons donc l’assurance-vie. L’assurance-vie est un produit d’épargne qui permet de moduler facilement sa prise de risque (et donc la rentabilité) :

  • avec le fonds euros de l’assurance-vie, votre capital est garanti, mais la rentabilité est de l’ordre de 1 à 2% ;
  • avec le les supports d’investissement en actions et en obligations, disponibles dans les assurances-vie, votre épargne subit des fluctuations, mais sur le long terme c’est plus rentable !

Pour votre épargne de précaution, nous conseillons une prise de risque modérée pour une rentabilité de 3 à 4%. Pour y parvenir, misez sur environ 50% de fonds euros et 50% d’ETF obligataires (moins volatils que les actions). Et si vous ne voulez pas avoir à constituer vous-même votre portefeuille, vous pouvez choisir une gestion pilotée avec un profil de risque modéré.

L’épargne de précaution
  • Usage : en cas de coups durs (santé, emploi, travaux)
  • Horizon de placement : indéterminé
  • Montant à placer : ~ 6 mois de salaire
  • Produit d’épargne : Assurance-vie
  • Rentabilité : 1 à 4%
  • Niveau de risque : modéré
  • Choisir (comparatif) : meilleure assurance-vie

Épargne de moyen/long terme

Une fois que vous avez constitué votre épargne de disponibilité et votre épargne de précaution, vous pouvez viser plus loin. Que ce soit pour acheter votre résidence principale dans 5 ans, pour vos enfants à leur majorité ou pour votre retraite dans 10 ou 30 ans, un horizon lointain vous autorise à viser une rentabilité nettement supérieure !

Pour obtenir une meilleure performance, ayez en tête qu’il faut accepter une certaine prise de risque. Ce qu’on entend par risque, c’est l’amplitude des fluctuations que votre épargne peut subir. Mais l’idée à retenir, c’est que sur le long terme, ces fluctuations ne sont pas gênantes.

Les placements boursiers sont les plus rentables sur le long terme car ils suivent une tendance haussière liée à la croissance économique, l’inflation, et l’innovation des entreprises. La bourse vous permet de toucher des dividendes et d’engranger des plus-values. Avec un portefeuille investi à 100% en actions, vous pouvez ainsi viser jusqu’à 8% par an en moyenne. De quoi doubler votre capital en moins de 10 ans !

La bourse est accessible à tous ! Retrouvez notre guide pour débuter en bourse et commencer à investir en moins de 10 min.

Pour investir en bourse, plusieurs options s’offrent à vous.

  • Pour une prise de risque modérée, nous vous conseillons de rester sur l’assurance-vie.
  • Par contre, si vous avez un objectif de rentabilité maximal, le PEA sera plus adapté car sa fiscalité est plus avantageuse.

Enfin, dans l’un comme dans l’autre de ces produits d’épargne, il faudra choisir parmi un large choix de supports d’investissement. Nous vous conseillons d’opter pour des ETF (aussi appelés trackers) qui vous permettent d’investir dans des paniers d’actions diversifiés à frais réduits !

Et si vous ne souhaitez pas choisir les supports d’investissement par vous-même, vous pouvez aussi opter pour une gestion pilotée.

L’épargne de précaution
  • Usage : pour acheter un logement, anticiper votre retraite, valoriser un capital, etc.
  • Horizon de placement : 5 à 30 ans
  • Montant à placer : autant que nécessaire
  • Produit d’épargne : Assurance-vie ou PEA avec un portefeuille d’ETF
  • Rentabilité : 4% à 8%
  • Niveau de risque : de modéré à élevé
  • Choisir (comparatif) : les meilleures assurances-vie, les meilleurs PEA

Épargne retraite

Selon votre âge, votre situation et vos objectifs, votre épargne de long terme peut être dédiée à la préparation de votre retraite. Mais cela peut aussi être deux poches distinctes.

Si vous êtes jeune, il est tout de même recommandé de mettre quelques centaines d’euros de côté chaque mois pour la préparation de votre retraite. Dans ce cas, comme pour l’épargne de long terme, l’assurance-vie et le PEA, associés à des ETF, sont une bonne solution.

Si vous avez plus de 45 ou 50 ans, il peut aussi être intéressant de compléter votre patrimoine avec un PER (Plan d’Épargne Retraite). Le PER fonctionne comme une assurance-vie, mais il est bloqué jusqu’à la retraite. En revanche, il a un avantage de poids : tous les versements que vous effectuez sont déductibles de votre revenu imposable. Le PER permet donc de défiscaliser !

L’épargne Retraite
  • Usage : préparer un complément de retraite
  • Horizon de placement : 10 à 15 ans
  • Montant à placer : autant que nécessaire
  • Produit d’épargne : PER (Plan épargne retraite)
  • Rentabilité : 4% à 8%
  • Niveau de risque : de modéré à élevé
  • Choisir (comparatif) : les meilleurs PER

Placez votre épargne le plus tôt possible !

Nous voyons trop souvent des épargnants qui se demandent où placer leur argent alors qu’ils ont accumulé des dizaines de milliers d’euros sur leur compte courant depuis plusieurs années. C’est malheureusement autant d’autant d’argent qui n’a pas généré d’intérêts ! Or, en les intérêts perçus génèrent à leur tour des intérêts. Cela crée un effet boule de neige qu’on appelle « puissance des intérêts cumulés« . La puissance des intérêts cumulés fait suivre à votre épargne une courbe exponentielle !

Le graphique suivant montre l’évolution d’une épargne de 100 000 euros placée à 8% par an. À ce rythme vous doublez votre capital en moins de 10 ans, vous le triplez en 15 ans et le vous le multipliez par 10 en 30 ans !! On voit bien que quelques années supplémentaires ont des conséquences spectaculaires sur l’épargne à terme.

Épargne : la puissance des intérêts cumulés.
La puissance des intérêts cumulés : 100 000 € placés à 8% par an sur 30 ans.

Un rendement de 8% en moyenne sur le long terme n’est pas du tout inaccessible. On vous explique, étape par étape, comment y parvenir avec notre guide de l’investissement en bourse.