Avec 100 000 € à investir, vous pouvez commencer à envisager différents placements. Il est d’ailleurs recommandé d’en réserver une partie à votre épargne de précaution, avant d’envisager des placements financiers plus performants.

Ensuite, vous devez conserver deux règles fondamentales en tête :

  • premièrement, les placements adaptés dépendent essentiellement de votre horizon d’investissement ;
  • deuxièmement, vos devez veiller à bien diversifier vos investissements.

Avant de vous prononcer sur les « bons placements » à choisir, vous devez donc vous demander dans quel objectif vous mettez cet argent de coté. Pour faire fructifier votre capital ou pour en tirer des revenus réguliers ? A court terme ou a long terme ?

La deuxième règle énoncée ci-dessus doit aussi vous alerter sur le fait qu’un patrimoine bien géré l’est rarement avec un seul placement. Pour bien faire les choses, vous ne devez donc pas hésiter à tirer profit de l’ensemble de la palette qui s’offre à vous.

Avant de vous expliquer comment bien investir 100 000 €, faisons un rapide rappel sur l’organisation générale de votre épargne.

Comment organiser son épargne avec 100 000 € ?

Supposons que vous ayez un patrimoine financier de 100 000 €, alors il faut que vous visualisiez cette somme à répartir dans 3 différents tiroirs :

  1. L’épargne de disponibilité : c’est un placement que vous devez pouvoir solliciter rapidement et facilement pour assurer toutes vos dépenses relativement significatives, comme partir en vacances, faire un cadeau ou changer de smartphone. Le Livret A ou le LDD sont parfaitement adaptés. Mais attention, avec 2% de rendement, on ne peut pas parler de placement rentable. N’y gardez pas plus de 2000 ou 3000 euros, un peu plus si vous être très dépensier.
  2. L’épargne de précaution : c’est un placement qui porte bien son nom et qui doit vous protéger en cas de coût dur : un problème de santé ou une perte d'emploi par exemple. Pour éviter une double punition en cas de crise économique, ce placement ne doit être pas être risqué (ou peu). Le fonds euros de l’assurance-vie est donc parfaitement adapté. Nous aurons l’occasion d’y revenir. Mettez 3 à 6 mois de dépenses courantes.
  3. L’épargne de performance. Bien que le fonds euros puisse atteindre 1 à 2% de rendement annuel, cela reste faible. Le reste de votre épargne doit donc être dédié à la performance, du moins si vous souhaitez tirer le meilleur parti de votre patrimoine.

Voyons désormais quels placements vont permettront d’obtenir de belles performances selon votre horizon d’investissement.

Comment investir 100 000 € sur le court terme ?

Sur le court terme, nous vous déconseillons les placements volatils, cela serait trop incertain. Mais forcément, le rendement potentiel de vos investissements sera moindre… Voici deux possibilités.

Le fonds euros pour la souplesse

Pour investir à court terme, le fonds euros de votre contrat d’assurance vie, souple et disponible, est un bon choix, tout simplement parce que c’est un placement garanti. De plus, l’assurance-vie présente de nombreux atouts, fiscaux et successoraux.

Néanmoins, bonnes performances et épargne garantie sont rarement compatibles… la rentabilité du fonds euros peut dépasser 2% sur les meilleurs contrats mais elle est inférieur à 1% sur les moins

Nous vous conseillons donc de sélectionner les meilleurs contrats d’assurance vie ; certains offrent parfois une rémunération boostée sur leurs fonds euros à partir d’une certaine proportion investie en unités de compte. Par ailleurs, l’importance de la tarification des différents contrats est également un critère de choix essentiel.

Hugo
Les conseils de Hugo

Si vous avez un objectif de court terme, vous aurez donc intérêt à augmentation la proportion de votre patrimoine alloué au fonds euros pour votre épargne de précaution. Pour booster votre performance, vous pouvez aussi y ajouter des ETF obligataires.

Le crowdfunding immobilier pour la performance

Investir 100000 euros à court terme.

A court terme, l’immobilier est à exclure. Mais le crowdfunding immobilier est très différent. Et cela sera une solution plus adaptée. 

Le principe ? Prêter votre argent sur une durée de 6 à 48 mois, à des promoteurs ou des marchands de biens dans le cadre de la réalisation d’un projet immobilier. Avec une rentabilité pouvant atteindre 6 à 8% avant impôts (soit 4 à 6% net d’impôts), c’est un placement intéressant.

Attention toutefois de veiller à une bonne diversification. Bien que rare, le risque de défaut ou de retard de paiement existe bel et bien. Répartissez votre somme sur différents projets immobiliers. Au final, cela sera plus performant qu’un compte à terme, même les meilleurs.

Assurez-vous de disposer de liquidités (fonds euros, Livret A) à portée de main car une fois investis, votre argent sera immobilisé de manière irrévocable jusqu’au terme du projet. Cela ne doit donc concerner qu’une partie raisonnable de vos 100 000€.

Pour trouver le meilleur site de crowdfunding immobilier, suivez ce lien.

Comment valoriser 100 000 € sur le moyen et long terme ?

Investir 100000 euros en bourse

Sur le moyen ou long terme, investir en bourse sera la solution la plus rentable. Et sur cet horizon de placement, ce n’est pas aussi risqué qu’on veut bien le laisser croire. Voici comment optimiser votre investissement boursier.

Investir en bourse efficacement avec des ETF

Investir en bourse sans que la défaillance d’une société entraîne la chute de votre investissement, c’est possible grâce aux ETF, les fonds indiciels cotés en bourse.

En effet, avec les ETF, vous n’investissez pas dans une entreprise mais dans des centaines de sociétés à la fois. Et pas n’importe lesquelles, puisque les ETF répliquent des indices boursiers internationaux. Un ETF permet donc d’investir simultanément dans les entreprises les plus solides d’un secteur économique ou d’une zone géographique.

En prime, les ETF offrent de nombreux avantages :

  • Ils sont liquides et peuvent se revendre instantanément, pendant les heures d’ouverture de la bourse.
  • Ils sont peu coûteux : 5 à 10 fois moins chers que les fonds d’investissement classiques.

On vous explique comment choisir vos ETF ici.

Hugo
Les conseils de Hugo

La bourse est clairement le placement le plus rentable mais vous craignez peut-être de ne pas avoir les connaissances nécessaires.

 

Pour cette raison, j’ai créé une formation gratuite : les 7 choses à savoir pour partir du bon pied (un conseil par jour). Profitez-en ici !

Quelle enveloppe fiscale choisir avec 100 000 € ?

Afin de vous constituer votre portefeuille d’ETF, vous devez ouvrir un compte d’investissement. On parle d’enveloppe fiscale, car chaque compte à une fiscalité différente.

PEA et assurance vie pour une fiscalité avantageuse

Pour réaliser un investissement en bourse de 100 000 € ou plus, nous vous conseillons deux enveloppes fiscales :

  • L’assurance vie, dont nous avons parlé précédemment au sujet du fonds euros. L’assurance-vie n’est, en effet, pas limitée au fonds euros à capital garanti. Elle permet aussi d’investir dans des fonds d’investissement et les meilleurs contrats autorisent aussi les ETF.
  • Le PEA, qui est un compte d’investissement dédié aux placement en actions européennes. Mais les ETF y sont également éligibles, ce qui vous permet d’y concevoir un portefeuille boursier bien diversifié.

Nous l’avons dit, la diversification est une règle fondamentale à avoir en tête. Aussi, si vous ne savez pas choisir entre assurance-vie ou PEA, c’est que vous devriez opter pour les deux en parallèle !

Voici un petit tableau qui récapitule les avantages respectifs du PEA et de l’assurance vie.

PEA Assurance vie
Activation de l’avantage fiscal Après 5 ans Après 8 ans
Avantages Complètement exonéré d’impôt après 5 ans. – Pas de plafond
– Possibilité d’investir dans des ETF en actions et dans le fonds euros à capital garanti
– Fiscalité avantageuse à la succession
Inconvénients
Plafond de versement de 150 000 € 

Attention aux différents frais de l’assurance vie
En savoir plus Plus sur le PEA Plus sur l’assurance-vie
Choisir Les meilleurs PEA Les meilleures assurance-vie
Avantages et inconvénients du PEA et de l’assurance vie

Fuyez le PEA et l’assurance vie de votre banque traditionnelle !

Nous vous conseillons de fuir les PEA et assurances vie de votre banque traditionnelle. En effet, ils sont souvent plus chers et possèdent une capacité d’investissement restreinte. Plutôt, nous vous conseillons d’ouvrir un PEA ou une assurance vie auprès d’un courtier spécialisé. Nous vous laissons le soin de découvrir les meilleurs PEA ainsi que les meilleures assurances vie du marché pour optimiser la rentabilité de vos investissements.

Hugo
Les conseils de Hugo

Au-delà de 150 000 € dans chaque enveloppe fiscale, le compte titres sera également être une bonne alternative. Malgré une fiscalité plus lourde, il est moins cher et vous offrira une meilleure diversification de votre portefeuille d’investissement.

Comment tirer des revenus réguliers grâce à 100 000 € ou plus ?

La bourse est le placement le plus rentable sur le long terme, mais la bourse est aussi associée à une forte irrégularité des performances, ce qui n’est pas adapté si vous souhaitez tirer un revenu stable et régulier de votre patrimoine.

Au contraire, l’investissement immobilier permet de dégager des loyers : des revenus stables et réguliers.

Les SCPI pour des revenus stables et réguliers 

Avec un budget d’investissement d’au moins 100 000 €, et pour générer des revenus stables et réguliers, nous vous recommandons d’investir dans des parts de SCPI. Les SCPI sont des sociétés qui investissent dans des parcs immobiliers, de plusieurs dizaines ou centaines de biens, gérés par des professionnels. C’est plus simple que d’investir directement dans un bien immobilier ; et surtout cela vous apportera davantage de diversification !

Avec une rentabilité moyenne annuelle de 4 %, investir 100 000 € de SCPI vous offrira un revenu complémentaire d’environ 4 000 € par an.

Attention à la fiscalité !

Si vous investissez dans des parts de SCPI en direct, les loyers seront imposés à l’impôt sur le revenu et donc taxés à votre tranche marginale d’imposition. Si vous êtes fortement imposé par ailleurs, nous vous conseillons alors d’opter pour des SCPI au sein d’un contrat d’assurance-vie (sélection ici).

Astuce : optez pour les SCPI en démembrement !

Vous pouvez aussi limiter l’imposition de vos SCPI en achetant uniquement la nue-propriété ; vous profiterez ainsi d’une décote puis vous récupérez gratuitement la pleine propriété avec une fiscalité avantageuse à la revente de vos parts.

Investir 100 000 € pour réduire ses impôts

Avec 100 000 € à placer, vous pourriez être tenté d’en profiter pour réduire vos impôts. Certains placements offrent, en effet, des réductions d’impôts à la souscription. Mais attention, ces placements sont souvent plus incertains. N’en abusez pas !

Quels placements faire pour défiscaliser à partir de 100 000 € ?

Voici plusieurs placements à envisager pour réduire vos impôts :

Comme vous le voyez, les possibilités sont nombreuses. Sachez que le moins risqué est d’ouvrir un PER. Le Girardin ne présente pas non plus de risque mais il n’est pas très efficace.

Pour vous y voir plus clair, consultez notre comparatif des dispositifs de défiscalisation.

Attention à la carotte fiscale !

Attention, les avantages fiscaux de ces placements ne viennent pas sans une contrepartie contraignante (illiquidité, prise de risque importante, frais supplémentaires, IFI…). Votre choix ne doit pas être motivé uniquement par la carotte fiscale ! Et ces placements ne doivent concerner qu’une fraction raisonnable de votre patrimoine.

Exemple : deux patrimoine de plus de 100 000 €

Rien de tel que des exemples pour conclure et vous aider à bien investir vos 100 000 € (ou plus).

Exemple 1 : Romain, 30 ans

Romain a 30 ans, a de bons revenus et est célibataire. Bien que son loyer à Paris ne soit pas donné, il est peu dépensier, de sorte que ses besoins d’épargne de disponibilité ne sont pas très importants. Il n’a pas de projets financiers à court terme. Romain a 100 000 euros d’épargne financière, voici la répartition que nous lui avons conseillée :

Exemple 2 : Michel, 68 ans et retraité

Michel a 300 000 € de coté et ses deux enfants sont indépendants. Il est à la retraite et souhaite obtenir des revenus complémentaires pour conserver son train de vie. Étant sujet à des problèmes de santé, il ne doit pas négliger son épargne de précaution. Voici ce que nous lui avons conseillé :

  • 3 000 € sur son livret A ;
  • 32 000 € sur le fonds euros d’une assurance-vie Linxea Spirit ;
  • 200 000 € repartis dans 3 SCPI de son assurance-vie Linxea Spirit ;
  • 100 000 € dans des ETF en action au sein de son contrat d’assurance-vie.

Remarquez que nous avons privilégié l’assurance-vie dans le cas de Michel pour maximiser les abattements de son contrat. En cas de décès, son patrimoine sera transmis à ses deux enfants sans aucun droit de succession.