Les placements sans risque sont rarement les plus performants. Mais la remontée des taux les rend désormais plus attractifs qu’il y a un an et la compétition fait rage entre les banques pour collecter votre épargne. C’est notamment le grand retour des livrets boostés !

Livrets, PEL, comptes à terme, ou encore fonds en euros : quels sont les meilleurs placements sans risque ?

➡️ Dans ce comparatif on vous donne les clés pour vous constituer une épargne rentable et garantie !

En bonus : à la fin de cet article, je vous explique comment trouver davantage de rentabilité avec des placements non garantis mais peu volatils et peu risqués. Un bon compromis entre performance et risque !

1 – Les livrets réglementés (livrets A, LDDS, LEP)

Avantages
  • Disponibilité des fonds
  • Pas de fiscalité
  • Accessibles dès 30 €
  • Produit sans risque
  • Taux : 3% nets par an
Inconvénients
  • Plafonnés
  • Limités à un par personne
  • Le taux est fixé selon le bon vouloir du gouvernement

Si vous avez atteint le plafond de vos livrets, vous pouvez ouvrir un livret bancaire non plafonné (comparatif ici).

Dans la catégorie des placements sans risque, on retrouve bien évidemment les livrets d’épargne non fiscalisés dont les conditions sont fixées par l’État et communes à chaque établissement bancaire :

Au début de votre parcours d’épargnant, votre banquier vous aura certainement recommandé d’ouvrir en premier lieu un livret A ou un LDDS. Pour cette fois il avait plutôt raison !

✅ Contrairement à la plupart des autres placements, les livrets réglementés sont exonérés d’impôts et de prélèvements sociaux : c’est donc 3% d’intérêt net dans votre poche.

✅ En outre, votre épargne n’est jamais bloquée et est disponible sur votre compte en trois clics : cela en fait un placement idéal pour le court terme.

❌ Le hic du livret A et du LDD, c’est leurs plafonds : 22 950 € pour le premier et 12 000 € pour le second.

Par ailleurs, c’est le gouvernement qui décide de son taux d’intérêt (il peut, en effet, déroger à la formule inscrite dans la loi). Or, l’historique des taux montre que le livret A a rarement battu l’inflation. On cherchera donc à faire mieux dans la suite de cet article.

Hugo
Les conseils de Hugo

Je conseille toujours de consacrer environ 3 mois de dépense courante au livret A pour votre épargne de disponibilité : celle dédiée à vos dépenses courante et vos achats plaisirs. Et en ce moment, j’y place davantage car il est redevenu plus rémunérateur.

Le LEP est le meilleur placement sans risque (si vous y êtes éligible)

Le livret d’épargne populaire (LEP) dispose des mêmes qualités que votre livret A ou votre LDDS, mais, en prime, il vous offrira une rémunération deux fois supérieure, soit 6% par an. Ce taux passera à 5% le 1er février 2024.

⚠️ Néanmoins, le LEP est réservé aux foyers modestes dont le revenu fiscal de référence ne dépasse pas un seuil fixé par l’État (20 296 € pour une personne seule et 31 135 € pour un couple sans enfants).

En tous les cas, si vous êtes concerné, foncez ! Notez toutefois que le livret d’épargne populaire est limité à 10 000 € de versement.

2 – Les livrets « boostés »

Avantages
  • Toujours disponible
  • Pas de plafond (ou plafond très élevé)
  • Taux boostés les premiers mois (supérieurs à 3%)
  • Sans risque
Inconvénients
  • Fiscalisé (PFU de 30% sur les intérêts)
  • Taux hors période boostée parfois décevants

En ce moment, les taux peuvent dépasser 5% lors de la période boostée, notamment sur le livret de Placement Direct, celui de Monabanq et celui de Fortuneo !

En plus des livrets réglementés, les banques commercialisent des comptes sur livret (appelés supers livrets ou livrets boostés). Ils ont des caractéristiques qui sont propres à chaque banque, avec un taux souvent plus élevé lors pendant les premiers mois (le taux est alors dit « boosté »).

✅ En ce moment les taux promotionnels peuvent dépasser 5% par an !

✅ Ces livrets restent 100% disponibles, sans risques, et avec des plafonds bien supérieurs à ceux des livrets réglementés (jusqu’à plusieurs millions d’euros). C’est donc un placement de court terme intéressant si vous avez atteint le plafond du livret A et du LDDS.

Attention toutefois, contrairement au livret A et au LDDS, ils n’échappent pas à l’impôt, vos gains sont en effet soumis à la flat tax à hauteur de 30%. En outre, le taux hors promotion est parfois décevant, nous vous conseillons donc de bien comparer les offres.

➡️ Pour cela, vous avez notre comparatif des meilleurs livrets !

3 – Les comptes à terme, pour un taux figé

Avantages
  • Taux garanti et connu à l’avance
  • Capital garanti
  • Plafonds élevés
Inconvénients
  • Délai nécessaire pour tout retrait
  • Versement unique à l’ouverture
  • Soumis à fiscalité (PFU de 30% sur les intérêts)
  • Pénalité possible sur le taux en cas de sortie anticipée

La plupart des comptes à terme les plus rentables sont commercialisés par des banques étrangères, vous pouvez les comparer et y souscrire depuis la France sur Raisin.

Les comptes à terme (CAT) sont relativement similaires aux livrets bancaires. Il s’agit de placements sans risque certes, mais il y a trois différences notables avec les livrets :

  1. Le taux du compte à terme est connu et figé à l’avance. Une fois que vous avez ouvert un compte, son taux ne bouge plus, alors que sur un livret, le taux peut être revu en fonction de la conjoncture, à la hausse… ou à la baisse !
  2. L’objectif est d’immobiliser votre épargne sur une durée prédéterminée (6 mois, 12 mois, 18 mois, etc), sous peine de subir une pénalité sur le taux, voire même de ne pas toucher d’intérêt du tout en cas de retrait anticipé.
  3. Un délai de plusieurs jours sera nécessaire pour récupérer les fonds et tout retrait entraîne la fermeture du compte.

✅ Mais l’avantage des comptes à terme est le suivant : plus vous vous engagez sur une période longue, et plus le taux de votre CAT sera intéressant !

Avec la remontée des taux, les comptes à terme ont repris des couleurs. La concurrence est ardue en ce moment et les taux sont souvent revus à la hausse. Nous mettons à jour régulièrement les meilleures offres du marché dans notre comparatif :

➡️ Trouver le meilleur compte à terme dans notre comparatif !

Hugo
Les conseils de Hugo

Je conseille d’utiliser un compte à terme lorsque vous avez de l’argent à placer avec une échéance précise et en attendant d’en faire meilleur usage (pour un achat immobilier ou le remboursement d’un crédit par exemple).

 

Pensez à ouvrir plusieurs CAT, comme ça, si vous avez besoin de faire un retrait, vous ne les casserez pas tous !

4 – Le fonds euros, le placement sans risque le plus rentable

Avantages
  • Capital garanti
  • Capital disponible (dans l’assurance vie)
  • Effet cliquet (les gains sur les sommes placés sont définitivement acquis)
  • Possibilité d’avoir un taux boosté
  • Fiscalité avantageuse
Inconvénients
  • Rémunération connue en fin d’année
  • Taux de plus en plus faibles chaque année

Pour découvrir les contrats les moins chers et les plus performants, consultez notre comparatif des meilleures assurances vie et des meilleurs PER.

Le fonds euros est le support sécurisé d’un contrat d’assurance-vie ou d’un plan d’épargne retraite. C’est un fonds à capital garanti dont le rendement est fixé par la compagnie d’assurance et communiqué en fin de chaque année.

✅ En plus d’une absence de risque, le fonds euros a des avantages fiscaux non négligeables, liés à l’assurance-vie ou au PER. Nous détaillons cela dans nos articles sur la fiscalité de l’assurance vie ici et sur la fiscalité du PER là.

✅ Dans l’assurance-vie votre épargne n’est pas bloquée (contrairement au PER).

Rendement du fonds euros : supérieur à 3% pour les meilleurs

Il y a 20 ans, le taux des assurances-vie avoisinait 5 % par an. Après une baisse régulière et progressive des rendements pendant deux décennies, les rendements ont connu un point bas en 2021 avant de remonter depuis.

En effet, pour pouvoir garantir votre capital, les assureurs investissent majoritairement les sommes confiées dans des obligations (bons du trésor, OAT et obligations d’entreprises). La remontée des taux directeurs de la banque centrale européenne en 2022 a donc eu un effet quasi-immédiat sur ceux des fonds euros..

➡️ Cette année le rendement des meilleurs fonds devrait sans problème dépasser 3%. Certains annoncent même un taux de 4%. Toutefois, pour arriver à ce résultat il ne faudra pas aller chercher n’importe quel fonds euro.

Privilégiez les fonds euros boostés

Certains contrats offrent un bonus de rémunération sur le fonds euros en contrepartie d’une proportion minimum investie en unités de comptes. Les unités de compte sont des supports d’investissement boursiers et immobiliers. Et plus cette part est importante, plus le taux de votre fonds euros sera majoré !

Cette action menée par les assureurs a plusieurs objectifs :

  • récompenser l’investissement en unité de compte ;
  • aider les épargnants à se détacher progressivement du fonds euros ;
  • et proposer une rémunération compétitive de leurs fonds euros.

Cela permet aux compagnies d’assurance de maintenir un taux relativement élevé qui, sur le long terme, a souvent été supérieur à celui du livret A. Pour votre épargne de précaution de long terme, je recommande donc le fonds euro de l’assurance-vie.

➡️ Trouvez les meilleurs fonds euros dans notre comparatif !

6 – Le PEL, un bon placement financier sans risque ?

Avantages
  • Placement sans risque
  • Rentabilité élevée sur les vieux PEL
  • Prime d’état pour un prêt immobilier (si ouvert avant 2018)
  • Non soumis à l’impôt avant 12 ans (si ouvert avant 2018)
Inconvénients
  • Peu rentable si ouvert après le 1er février 2018 : 2%
  • Soumis à impôts (pour tous les PEL ouverts à partir de 2018  et après 12 ans pour les PEL ouverts avant 2018)
  • Soumis aux prélèvements sociaux
  • Versements réguliers obligatoires
  • Tout retrait entraîne la fermeture

Le PEL n’est plus conseillé si vous n’en avez pas déjà ouvert un avant février 2012, alors que les taux étaient encore élevés.

Le plan d’épargne logement (PEL) a connu son heure de gloire dans les années 2000. Il a longtemps été le meilleur placement sans risque. Mais ce n’est plus le cas aujourd’hui, sauf si vous détenez un ancien PEL. On vous explique pourquoi !

N’ouvrez pas un PEL aujourd’hui !

❌ Ces dernières années, les taux des PEL n’ont fait que chuter. De surcroît, depuis 2018, les nouveaux PEL sont fiscalisés !

➡️ Alors, si vous ouvrez un PEL aujourd’hui au taux de 2%, il ne vous rapportera plus que 1,4 % net après fiscalité.

Et, comme le PEL est un placement contraignant (clôture obligatoire pour récupérer les fonds et obligation de verser 540 € par an minimum), nous vous recommandons plutôt le fonds euros de l’assurance-vie dont nous avons parlé plus haut.

7 – Bonus : visez plus de rentabilité avec un peu de risque

Nous venons de le voir, la performance des placements financiers sans risques reste limitée.

Alors, pour augmenter la rémunération de votre épargne, nous vous donnons quelques conseils pour investir en bourse ou dans l’immobilier tout en limitant la prise de risque.

La partie en unités de comptes de votre assurance-vie est un bon point de départ pour prendre un peu plus de risque. ⤵️

Les SCPI : pour générer un revenu régulier

SCPI : un placement presque sans risque

L’immobilier est un placement réputé solide est peu volatil. Par contre, acheter un bien pour le mettre en location est très chronophage et nécessite souvent un apport personnel important. Mais il existe un moyen d’investir dans l’immobilier en toute simplicité : les SCPI.

➡️ Les SCPI sont des sociétés d’investissement qui gèrent des parcs immobiliers résidentiels, de bureaux, ou de locaux commerciaux. Grâce aux loyers perçus, les SCPI permettent de générer des revenus stables et réguliers de l’ordre de 4 à 6% par an.

Deux options s’offrent à vous pour investir dans des SCPI :

  • en direct, ce qui permet de contracter un crédit pour maximiser le rendement. On vous conseille dans ce cas d’être accompagné par des experts tels que ceux de France SCPI.
  • depuis une assurance-vie, ce qui permet de profiter de son cadre fiscal avantageux. Mais attention, tous les contrats d’assurance-vie ne vous offrent pas cette possibilité. Alors pour ne pas vous tromper, consultez notre sélection de contrats d’assurance vie éligibles aux SCPI.
Hugo
Les conseils de Hugo

Les prix de l’immobilier ayant connus une correction, le prix des parts des SCPI se sont également ajustés à la baisse. Selon moi, c’est donc une bonne opportunité à saisir pour investir à long terme dans des SCPI !

 

Et si vous avez un horizon d’investissement à court terme (moins de 5 ans), je vous recommande plutôt les SCI dans l’assurance vie, je vous explique pourquoi ici.

Les obligations : la bourse à moindre risque

Obligations : un placement avec peu de risques

Généralement, la bourse fait peur. Avec une forte volatilité (surtout à court terme) elle rebute naturellement les épargnants en quête de sérénité.

Néanmoins, alors que les actions sont très fluctuantes, les obligations présentent largement moins de risque. Une obligation est un prêt à une entreprise ou à un État dont le taux est fixé et connu à l’avance. Vous pouvez acheter des obligations sur les marchés financiers ou le faire part l’intermédiaire d’un fonds d’investissement.

Aujourd’hui vous pouvez viser un rendement compris entre 3% et 7% selon le type d’obligations que vous achetez.

L’autre avantage des obligations est de figer le rendement. Par exemple, si vous voulez investir à moyen ou long terme, en achetant une obligation, vous savez que vous recevrez une rémunération de 3%, 4%, 5% ou plus sur une durée prédéfinie. Cela vous donne donc de la visibilité. Et si les taux devaient repartir à la baisse (ça sera notamment le cas si l’inflation retrouve son niveau cible de 2%), alors vous seriez gagnant puisque votre rendement à vous est figé.

Il y a donc des similitudes entre les obligations et les compte à terme. Mais avec une obligation votre épargne n’est pas bloquée.

Il faut toutefois avoir en tête que ce n’est pas un placement garanti, notamment si vous revendez vos obligations avant l’échéance, auquel cas vous pouvez faire une plus-value autant qu’une moins value.

➡️ Je vois explique comment investir dans des obligations ici !

Les actions : à petite dose

Si vous êtes vraiment en quête d’un placement rentable, il n’y a pas de secret : vous êtes obligé de prendre des risques. Un portefeuille d’action, par exemple, permet d’obtenir une performance moyenne de 8,5% par an.

Le hic, c’est la volatilité et le risque de perte en capital. Néanmoins, en investissant sur le long terme le risque de perte décroît. Sur un horizon de 15 ans par exemple, le risque de perte est quasi-nul… à condition de bien diversifier !

Par diversification, on entend :

  • investir dans plusieurs centaines d’entreprises,
  • investir dans tous les grands pays du monde,
  • investir dans tous les secteurs économiques.

De cette façon, la défaillance d’une entreprise ou le ralentissement économique d’un pays ne se fera pas sentir sur la totalité de votre portefeuille. Afin de vous familiariser avec la bourse, nous vous conseillons d’y consacrer une petite fraction de votre patrimoine et de faire des versements réguliers.

Hugo
Les conseils de Hugo

Fort heureusement, vous n’avez pas besoin d’acheter plusieurs centaines d’actions, une à une, par vous même. Il vous suffit, pour cela de souscrire à des parts d’ETF.

 

Un ETF est un panier d’actions qui réplique un indice boursier et dont les frais sont très réduits !

 

➡️ Pour apprendre à investir en bourse en partant de zéro, nous vous recommandons la lecture de notre guide Comment bien démarrer en bourse ?

Le super tableau comparatif des placements sans risque

Livret A et LDDSLEPPELCATFonds euros dans le PERFonds euros dans l’assurance vieSCPI
dans l’assurance vie
Obligations
dans un compte titre
Taux3% net6 % net2% Jusqu’à 4,20%2 à 4 %2 à 4%4 à 6%3 à 8%
RisqueAucunAucunAucunAucunAucunAucunModéréModéré
DisponibilitéOuiOuiOui si clôtureOui, mais contraignant NonOuiOuiOui
Plafond22 950 € et 12 000€10 000 €61 200 €AucunAucunAucunAucunAucun
Pourquoi ?Pour votre épargne de disponibilitéPour votre épargne de disponibilitéA éviterSur une période courte, en attendant de réaliser un projetPour préparer votre retraitePour votre épargne de précautionPour généré des revenus réguliers sur le long termePour une épargne de moyen / long terme
Combien ?au moins 3 mois de dépenses courante au moins 3 mois de dépenses courante Rien du tout !Autant que souhaitéDépend du degré de prise de risque souhaité et de votre horizon de placement6 mois de salaire maximumAutant que souhaitéAutant que souhaité
Meilleures offresChez FortuneoChez FortuneoChez FortuneoSur RaisinMeilleur PERMeilleure assurance vieMeilleure assurance vieSur Trade Republic ou Saxo.
Comparatif des placements financiers sans risque (et peu risqués)

Et pour trouver facilement le placement le plus adapté à votre situation et à vos besoins, vous pouvez aussi utiliser notre simulateur gratuit juste ici :

Questions fréquentes

Les placements sans risque sont-ils vraiment sans risques ?

Le risque zéro n’existe pas. Un placement est dit « sans risque » ou « garanti » lorsque la banque s’engage à garantir votre placement. Toutefois, si votre banque fait faillite (ou, pour l’assurance vie, lorsque votre compagnie d’assurance fait faillite) votre épargne est en danger.
L’État garantit alors vos dépôts et comptes bancaires à hauteur de 100 000 euros pas banque et par personne et à hauteur de 70 000 euros par compagnie d’assurance et par personne.
Par ailleurs, les banques et les assurances sont très surveillées par l’ACPR afin de s’assurer que la politique de gestion des risques est conforme aux recommandations prudentielles.

Quel rendement peut obtenir avec un placement sans risque ?

Selon le type de placement sans risque, vous pouvez viser entre 1% et un peu plus de 4%.

Combien rapportent 10 000 euros placés sans risque ?

Sur le livret A, avec un taux de 3%, cela vous rapporte 300 euros par an net d’impôts et de prélèvements sociaux.

Où placer son argent sans risque ?

Voici les principaux placements financiers sans risque :
– Les livrets (voir notre comparatif ici) ;
– Les comptes à terme (voir notre comparatif ici) ;
– Les fonds euros de l’assurance vie (comparatif ici).

Comment placer 1 million d’euros sans risque ?

Pour placer une somme conséquente sans prendre de risque, vous serez obligé de vous orienter vers des placements non plafonnés. Au choix : un compte à terme ou le fonds euro d’une assurance vie.

Quel placement privilégier lorsque votre Livret A et LDDS sont au plafond ?

À court terme les placements les livrets bancaires non réglementés sont de bons compléments aux Livret A et LDDS. À plus long terme, nous recommandons le fonds euro d’une assurance vie. On vous en dit plus ici : quelles alternatives lorsque les livrets A et LDD sont au plafond ?

Quels sont les meilleurs placements sans risque pour les entreprises ?

Les entreprises (personnes morales) ont plusieurs alternatives pour placer leur excédent de trésorerie. Tout comme les particuliers, les entreprises peuvent placer leur trésorerie dans des comptes à terme, des fonds euros (via les contrats de capitalisation). Il y a aussi les SCPI (en particulier l’usufruit de la SCPI) ou dans des obligations (via un compte société) pour ceux qui sont prêts à supporter un peu de risques.

Combien rapportent 50 000, 100 000 ou 300 000 € placés par mois ?

Réponse dans notre article : combien rapportent 50 000, 100 000 ou 300 000 euros placés par mois ?

Quels sont les placements non imposables ?

Parmi les placements non imposables, on retrouve les livrets réglementés (et sans risques) : livret A, LDDS, LEP et livret jeune. Mais le PEA et l’assurance)vie sont aussi en partie exonérés d’impôts.