Les placements sans risque sont rarement les plus performants. Mais rassurez-vous, il existe tout de même des solutions efficaces pour faire fructifier votre argent sans prendre de risque. Livrets réglementés, PEL, comptes à terme ou fonds euros, quels sont les meilleurs placements sans risque ? On vous donne les clés pour vous constituer une épargne rentable et garantie. 

Et, en bonus à la fin de cet article, on vous explique comment diversifier votre épargne progressivement tout en limitant votre prise de risque…

Les meilleurs placements sans risque non fiscalisés

Dans la catégorie des placements sans risque, on retrouve les livrets d’épargne non fiscalisés (livret A, LDDs et LEP), dont les conditions sont fixées par l’État et communes à chaque établissement bancaire.

En plus de ces livrets, les livrets non réglementés, eux, ont des caractéristiques qui sont propres à chaque banque, avec un taux parfois boosté, mais ils n’échappent pas à l’impôt.

Ouvrez un livret pour votre épargne de disponibilité

Au début de votre parcours d’épargnant, on vous aura certainement recommandé d’ouvrir en premier lieu un livret A ou un LDD.

Souples et sécurisés, les livrets sont les meilleurs placements sans risque pour votre épargne de disponibilité : celle dédiée à vos dépenses courantes ou à un achat plaisir.

Mais, avec une rémunération de 0,5 % par an, on ne peut pas dire que ce placement à court terme soit très rentable. Inutile, donc, de remplir vos livrets jusqu’au plafond. Visez plutôt un mois de salaire.

Et si vous souhaitez vous orienter vers un livret boosté, sachez que vous trouverez les meilleurs auprès des constructeurs automobiles. Par exemple, le livret Distingo par PSA banque, offre 40 € et un taux de 2% pendant deux mois, puis 0,6% par an.

Le LEP est le meilleur livret réglementé sans risque (si vous êtes éligible)

Le livret d’épargne populaire (LEP) dispose des mêmes qualités que votre livret A ou votre LDDs, mais, en prime, il vous offrira une rémunération deux fois plus importante, soit 1% par an.

Néanmoins, le LEP est réservé aux foyers modestes dont le revenu fiscal de référence ne dépasse pas un seuil fixé par l’État (20 016 € pour une personne seule et 30 706 € pour un couple sans enfants).

Avantages
  • Disponibilité des fonds
  • Pas de fiscalité pour les livrets réglementés
  • Accessibles dès 30 €
  • Produit sans risque
Inconvénients
  • Peu rentables
  • Plafonnés et limité à un par personne (pour les livrets réglementés)

Pour un taux boosté, nous vous conseillons le livret Distingo par PSA banque.

Le PEL, un bon placement sans risque ? 

Le plan d’épargne logement (PEL) a été pendant longtemps le meilleur placement sans risque. Mais ce n’est plus le cas aujourd’hui, sauf si vous détenez un ancien PEL. On vous explique pourquoi !

PEL ouvert avant 2016 : oui pour votre épargne de précaution !

Si vous êtes titulaire d’un PEL ouvert avant le 1er février 2016,  alors nous vous conseillons de le conserver pour votre épargne de précaution. En effet, avec un taux de 2% minimum, vous aurez du mal à trouver mieux. 

Contrairement à votre épargne de disponibilité, votre épargne de précaution n’est pas vouée à être consommée. C’est un matelas de sécurité, utile en cas de perte d’emploi, de maladie ou  pour réaliser des travaux inattendus. Alors, comme elle a vocation à rester immobilisée et qu’elle se doit d’être disponible, on apprécie qu’elle soit plus rentable que votre épargne de disponibilité. 

N’ouvrez pas un PEL aujourd’hui !

Ces dernières années, les taux des PEL n’ont fait que chuter. De surcroît, depuis 2018, les nouveaux PEL sont fiscalisés ! Alors, si vous ouvrez un PEL aujourd’hui au taux de 1%, il ne vous rapportera plus que 0,70 % net après fiscalité.

Comme le PEL est un placement contraignant (clôture obligatoire pour récupérer les fonds et obligation de versement), nous vous recommandons plutôt le fonds euros de l’assurance-vie (voir plus bas).

Avantages
  • Disponibilité immédiate des fonds (si clôture)
  • Placement sans risque
  • Rentabilité supérieure à 2% (si ouvert avant le 1er février 2016)
  • Prime d’état pour un prêt immobilier (si ouvert avant 2018)
  • Non soumis à l’impôt avant 12 ans (si ouvert avant 2018)
Inconvénients
  • Obligation de versement
  • Soumis à impôts (après 12 ans pour les PEL ouverts avant 2018)
  • Soumis au PFU chaque année dès l’ouverture (pour les PEL ouverts à partir de 2018)
  • Toujours soumis aux prélèvements sociaux
  • Arrêt de l’alimentation du PEL après 10 ans
  • Peu rentable (si ouvert après le 1er février 2018)
  • Si clôture avant 2 ans, les intérêts sont versés au taux du CEL
  • Clôture si retrait

Le PEL n’est plus conseillé si vous n’en avez pas déjà ouvert un avant février 2012.

Les comptes à terme, pour un taux boosté

Dans la famille des placements à capital garanti, les comptes à terme (CAT) proposent une rémunération majorée et connue à l’avance. Néanmoins, l’objectif est d’immobiliser votre épargne sur une durée prédéterminée, sous peine de subir une pénalité sur le taux . En outre, un délai de plusieurs jours sera nécessaire pour récupérer les fonds.

Plus vous vous engagez sur une période longue, plus le taux de votre CAT sera intéressant ! C’est la solution idéale pour placer votre argent sur une durée déterminée, en attendant d’en faire un meilleur usage

Dorénavant, les comptes à terme se font rares, alors nous avons analysé toutes les offres du marché ; pour en savoir plus, consultez notre comparatif des meilleurs CAT.

Avantages
  • Taux garanti, boosté et connu à l’avance
  • Capital garanti
  • Plafond plus élevé que les livrets classiques
Inconvénients
  • Délai nécessaire pour tout retrait
  • Versement unique à l’ouverture
  • Soumis à fiscalité (PFU de 30% sur les intérêts)
  • Pénalité possible sur le taux en cas de sortie anticipée

Le fonds euros, le placement sans risque le plus rentable

Le fonds euros est à la partie sécurisée de votre contrat d’assurance-vie ou de votre plan d’épargne retraite (PER). En plus d’une absence de risque, l’assurance-vie et le PER, offrent des avantages fiscaux non négligeables.

La performance du fonds euros : 0 à 2% par an

Il y a 20 ans, le taux des assurances-vie avoisinait 5 % par an. Aujourd’hui, vous devrez bien chercher pour trouver des fonds euros avec un taux supérieur à 1,5%.

En effet, pour pouvoir garantir votre capital, les assureurs investissent majoritairement les sommes confiées dans des obligations (bons du trésor, OAT et obligations d’entreprises). Alors, face à la forte baisse des rendements obligataires, les fonds euros ne sont plus aussi rentables que par le passé.

Privilégiez les fonds euros boostés

Pour pallier la baisse des rendements, certains contrats vous offrent un bonus de rémunération sur votre fonds euros en contrepartie d’une proportion minimum investie en unités de comptes (fonds en actions). Et plus cette part est importante, plus le taux de votre fonds euros sera majoré !

Cette action menée par les assureurs a plusieurs objectifs :

  • récompenser l’investissement en unité de compte ;
  • aider les épargnants à se détacher progressivement du fonds euros ;
  • proposer une rémunération compétitive de leurs fonds euros ;
  • adoucir la chute des rendements du capital garanti.

Cela permet à des assurances-vie comme Darjeeling de servir jusqu’à 2,90% sur son fonds euros en 2020 et au contrat Evolution vie de servir 2,82% la même année avec au moins 50% d’unités de compte.

Avantages
  • Capital garanti
  • Capital disponible (pour le fonds euros de l’assurance vie)
  • Effet cliquet (les gains sur les sommes placés sont définitivement acquis)
  • Possibilité d’avoir un taux boosté
Inconvénients
  • Fluctuation des taux imprévisible chaque année
  • Rémunération connue en fin d’année
  • Fonds euros du PER non disponible

Pour découvrir les contrats les moins chers et les plus performants, consultez notre comparatif des meilleures assurances vie et des meilleurs PER en 2021.

Visez plus de rentabilité avec un peu de risque

Nous venons de le voir, la performance des placements sans risques est limitée.

Alors, pour augmenter la rémunération de votre épargne, nous vous proposons quelques conseils pour investir en bourse sans prendre trop de risques.

Bien diversifier pour limiter la prise de risque

La partie en unités de comptes correspond au support dynamique de votre contrat d’assurance vie. Contrairement au fonds euros, il s’agit cette fois d’investir en bourse. Mais rassurez-vous car, s’il est vrai que la bourse présente une forte volatilité à court terme, sur le long terme, le risque encouru est presque nul… à condition de bien diversifier.

Par diversification, on entend :

  • investir dans plusieurs centaines d’entreprises,
  • investir dans tous les grands pays du monde,
  • investir dans tous les secteurs économiques.

De cette façon, la défaillance d’une entreprise ou le ralentissement économique d’un pays ne se fera pas sentir sur la totalité de votre portefeuille. Avec une telle diversification, vous pouvez viser de l’ordre de 8% par an en moyenne et sur un horizon de 15 ans, le risque de perte est quasi-nul.

Hugo
Les conseils de Hugo

Fort heureusement, vous n’avez pas besoin d’acheter plusieurs centaines d’actions, une à une, par vous même. Il vous suffit, pour cela de souscrire à des parts d’ETF.

 

Un ETF est un panier d’actions qui réplique un indice boursier et dont les frais sont très réduits !

 

Si vous souhaitez creuser cette piste, nous vous recommandons la lecture de notre guide Comment bien investir en bourse ?

Des SCPI pour générer un revenu régulier

Une autre façon de diversifier votre portefeuille d’investissement sans prendre des risques démesurés consiste à investir dans l’immobilier au sein de votre assurance-vie grâce aux SCPI.

Les SCPI sont des sociétés d’investissement qui gèrent des parcs immobiliers résidentiels, de bureaux ou de locaux commerciaux. Grâce aux loyers perçus, les SCPI permettent de générer des revenus stables et réguliers de l’ordre de 4 à 5% par, avec une faible volatilité.

Mais attention, tous les contrats d’assurance-vie ne vous offrent pas cette possibilité. Alors pour ne pas vous tromper, consultez notre sélection de contrats d’assurance vie éligibles aux SCPI.

Tableau récapitulatif des meilleurs placements sans risque

Livret A ou LDDs LEP PEL CAT Fonds euros dans le PER Fonds euros dans l’assurance vie
Taux 0,5 % net 1 % net 1 % brut (0,70 % net) Entre 0,5% et 1% 1 à 2 % 1 à 2 %
Disponibilité Oui Oui Oui si clôture Oui, mais contraignant  Non Oui
Quand ? Pour votre épargne de disponibilité. Pour votre épargne de disponibilité. Pour votre épargne de précaution. Sur une période courte, en attendant de réaliser un projet Pour préparer votre retraite Pour votre épargne de précaution.
Combien ? 1 mois de salaire maximum 1 mois de salaire maximum 6 mois de salaire maximum Le restant de votre épargne de disponibilité et de précaution en attendant d’en faire un meilleur usage Long terme et bloqué : dépend du degré de prise de risque souhaité et de votre horizon de placement 6 mois de salaire maximum