Si votre Livret A et votre LDD (ou LDDS) sont pleins jusqu’au plafond, il va falloir que vous trouviez d’autres placements pour votre excédent d’épargne. Cela tombe bien, il existe beaucoup d’alternatives qui sont plus rentables !

➡️ Que faire après avoir rempli le livret A et LDDS au plafond ? On vous donne tous nos conseils pour diversifier votre épargne et, on verra même, en bonus, qu’il n’est pas toujours recommandé de remplir ses livrets.

Le plafond du Livret A et du LDDS

Commençons par un petit rappel de base :

  • le plafond du livret A est de 22 950 € ;
  • le plafond du LDDS (Livret développement durable) est de 12 000 €.

Si on cumule ces deux montants, vous pouvez donc épargner presque 35 000 € sur ces livrets (et 70 000€ si vous êtes en couple).

Et c’est déjà beaucoup ! En effet, si les livrets sont la solution de facilité, avec un taux de rémunération de 3%, ce sont loin d’êtres les placements les plus rentables ; il n’est donc pas utile d’en abuser.

⤵️ Voyons tout de suite quelles sont les alternatives.

Les alternatives au livret A et au LDD

Alternative 1 : le fonds euro de l’assurance-vie

Si vous souhaitez rester sur un placement sans risque, le plus efficace sera certainement d’ouvrir une assurance-vie avec un bon fonds euro.

✅ Le fonds euro de l’assurance-vie est un placement à capital garanti qui présente plusieurs avantages :

  • Il n’y a pas de plafond.
  • Vous pouvez retirer votre argent comme bon vous semble.
  • La fiscalité de l’assurance-vie est avantageuse (en particulier, vous profitez d’une imposition réduite après huit ans de détention).
  • Enfin, avec une bonne assurance-vie, vous obtiendrez une performance supérieure à 4% par an.

Évidemment, il faut bien choisir son assurance-vie, car toutes n’offrent pas des fonds euros performants (le rendement moyen de l’assurance-vie n’est que de 2,5%).

➡️ Voici, ci-dessous, les deux contrats que nous vous conseillons et dont les performances sont parmi les meilleures du marché :


Placement-direct Euro +

Placement-direct Euro +

L’assurance-vie 100% fonds euro la plus performante !


  • Fonds euros : 4,10% en 2023
  • Versement minimal : 500 €
  • 0 frais d’entrée

Linxea Avenir 2

Linxea Avenir 2

Excellent contrat : diversification, performance et frais réduits !


  • Fonds euros : 2,50% + 2% de bonus en 2023
  • Versement minimal : 100 €
  • 0 frais d’entrée
  • 0 frais d’arbitrage
  • ETF
  • SCPI/SCI
  • OPCI
Voir plus !

200 € offerts (max)

Pour un choix de contrats plus large, vous pouvez aussi retrouver notre classement complet de l’assurance-vie ici.

Alternative 2 : les livrets non réglementés et les comptes à terme

Si votre livet A et votre LDD sont pleins, vous pouvez aussi ouvrir un livret bancaire non réglementé. Les taux et les plafonds de ces « supers livrets » et « livrets boostés » sont fixés librement par les banques.

La bonne nouvelle, c’est que les plafonds de ces livrets sont largement supérieurs ) celui du livret A (généralement au-delà de 100 000€). Par ailleurs, pour attirer les épargnants, les banques boostent les taux les premiers mois après l’ouverture (avec des taux qui atteignent parfois 5%).

Par contre, ces livrets bancaires ne sont pas exonérés d’impôts et, une fois la période boostée finie, leurs taux de rémunération passent dessous de celui du livret A.

Je recommande donc d’utiliser un « super livrets » uniquement comme palliatif de court terme, en attendant de faire un meilleur usage de votre argent.

Dans la même veine, vous pourriez aussi utiliser un compte à terme qui est un placement sans risque dont le taux est fixé pour une durée prédéterminée. Les meilleurs d’entre eux ont une rémunération qui dépasse 3%.

➡️ Découvrez le classement des livrets bancaires ici

➡️ Découvrez le classement des comptes à terme là

Alternative 3 : les SCPI, pour investir dans l’immobilier en douceur

Les SCPI (Société civiles de placement immobilier) sont un moyen pratique d’investir dans l’immobilier sans avoir à gérer les difficultés vous-même (trouver un bien, un locataire sérieux, faire les travaux, etc.).

C’est l’équipe de la SCPI qui gère mes biens immobiliers qu’elle met en location. Il peut aussi bien s’agir de logements, de bureaux que de commerces. En investissant dans une SCPI, vous touchez alors une partie des loyers récoltés, au prorata du montant placé.

Même s’il arrive que le prix des SCPI baisse, l’avantage de l’immobilier est d’être plutôt stable et peu risqué. En outre, le taux moyen d’une SCPI est de l’ordre 5% et les meilleures d’entre elles versent jusqu’à 7% !

➡️ On vous en propose deux très bonnes ici :


label
IROKO ZEN

IROKO ZEN

SCPI à capital Variable gérée par IROKO depuis septembre 2020.


  • Rendement 2023 : 7.12%
  • Secteur: Diversifiée
  • Prix d’une part : 200 €
  • Frais de souscription : 0%
  • Frais de gestion : 14.4%
  • Taux d’occupation : 100%
  • Délais de jouissance : 3 mois

label
LE PATRIMOINE FONCIER

LE PATRIMOINE FONCIER

SCPI à capital Fixe gérée par AESTIAM depuis octobre 1968.


  • Rendement 2023 : 6.21%
  • Secteur: Bureaux
  • Prix d’une part : 1477 €
  • Frais de souscription : 4.8%
  • Frais de gestion : 7.8%
  • Taux d’occupation : 97%
  • Délais de jouissance :
Voir l’offre !

jusqu’à 3.5% de cashback

Vous pouvez aussi consulter notre classement des SCPI pour un choix plus large.

Alternative 4 : la bourse, pour un maximum de performances

Ce n’est pas un secret, la bourse est la solution la plus rentable pour faire fructifier votre épargne sur le long terme : vous pouvez ainsi viser entre 8 et 9% de rendement par an.

Bien que la bourse puisse paraître complexe ou hors de portée de prime abord, il est tout à fait possible d’investir en bourse de manière simple et sans prendre des risques inconsidérés. D’ailleurs, lorsque vos livrets sont pleins, c’est souvent le signe qu’il est temps de penser « placement long terme ».

Hugo
Les conseils de Hugo

Pour un premier placement boursier, je recommande généralement d’ouvrir une assurance-vie ou d’ouvrir un PEA. Pour plus d’info, je détaille une méthode dans ce guide gratuit à recevoir par email.

La bourse avec l’assurance-vie

Au sein d’une assurance-vie, vous avez la possibilité d’investir dans plusieurs supports :

  1. Le fonds en euro à capital garanti dont nous avons déjà parlé plus haut.
  2. Et les unités de compte, qui désignent les supports boursiers et immobiliers.

Et vous pouvez bien sûr combiner les deux. Vous pouvez donc choisir 80% de fonds euro et 20% de supports boursiers rester sur un profil « prudent » ou, au contraire, décider d’allouer 60 ou 70% de votre épargne aux supports boursiers pour maximiser la performance de long terme.

Pour ne pas avoir à choisir vous-même les supports d’investissement et pour éviter les erreurs, il est recommandé aux débutants de commencer par une assurance-vie en gestion pilotée. C’est le gestionnaire qui choisira alors les supports adaptés à votre besoin.

Voici deux excellentes assurances-vie en gestion pilotée :


Yomoni

Yomoni

Simplicité, efficacité, et performance : une très bonne gestion pilotée !


  • Fonds euros : 2,5% en 2023
  • Versement minimal : 1000 €
  • 0 frais d’entrée
  • 0 frais d’arbitrage
  • ETF
  • Gestion pilotée
Voir plus !

500 € offerts (max)


Nalo

Nalo

Une gestion pilotée haut de gamme avec des frais réduits !


  • Fonds euros : 2,95% à 3,92% en 2023
  • Versement minimal : 1000 €
  • 0 frais d’entrée
  • 0 frais d’arbitrage
  • ETF
  • Gestion pilotée
Voir plus !

1000 € offerts (max)

Pour davantage de choix, retrouvez notre comparatif des assurances-vie en gestion pilotée ici.

La bourse avec le PEA

Le PEA (Plan épargne en actions) est un autre type de comptes que vous pouvez envisager si vos livrets sont au plafond.

Un PEA vous permet d’acheter des actions. Mais rassurez-vous, il n’est pas nécessaire de vous lancer dans des analyses financières compliquée pour savoir s’il vaut mieux acheter telle ou telle actions.

Le plus simple est de se constituer un portefeuille d’actions diversifié grâce aux ETF (trackers). Les ETF sont des paniers d’actions performants et peu coûteux en frais. Je vous explique toutes les étapes à suivre dans ce guide pour débuter en bourse.

Et si vous êtes pressé de vous lancer, on vous dit quel PEA choisir dans ce comparatif.

Alternative à éviter : le PEL

Le PEL (Plan Épargne Logement) a longtemps été utilisé comme une alternative au livret A et au LDD car c’est un placement sans risque qui a un plafond plus élevé (92 000 €).

❌ Mais cela fait quelques années que ce placement a perdu de sa superbe. En effet :

  • le taux du PEL n’est que de 2,25% contre 3% pour le livret A et le LDD ;
  • le PEL est imposé « plein pot » à la flat tax de 30% alors que les livrets A et LDD sont exonérés d’impôts ;
  • en outre, le PEL oblige à des versements annuels de 540 € minimum.

Bref, vous l’aurez compris, le PEL n’est plus une bonne alternative aux livrets.

Hugo
Les conseils de Hugo

Si vous détenez un PEL ouvert avant 2016, alors, il peut être judicieux de le conserver pour votre épargne de précaution. En effet, dans ce cas il offre une rémunération brute supérieure à 3% et il n’est pas fiscalisé les 12 premières années. Il reste donc intéressant face aux livrets réglementés, même en 2024.

Est-ce une bonne idée de mettre son livret A au plafond ?

On l’a vu, avec l’immobilier, la bourse, ou même une bonne assurance-vie, vous pouvez atteindre de meilleures performances qu’avec le livret A. On peut donc se demander s’il est judicieux de remplir votre livret A au maximum.

Les livrets pour votre épargne de disponibilité

Les livrets sont une très bonne solution pour votre épargne de disponibilité. L’épargne de disponibilité a pour objectif de financer vos futures dépenses de court terme (un achat plaisir, un cadeau, des vacances…). Cela doit être une poche sécurisée et à portée de main en quelques clics. Pour ces raisons, il est pertinent d’utiliser un placement sans risque et toujours disponible, comme le livret A ou le LDDS.

❌ Cependant, il est impossible de cumuler disponibilité, sécurité, et performance ! C’est pourquoi les livrets ne sont pas les placements les plus rentables.

Pour maximiser la performance de votre épargne, vous devez donc vous poser la question de savoir de quel montant d’épargne de disponibilité vous avez besoin. Pour cela, pensez aux dépenses que vous souhaitez faire dans les 12 prochains mois, et ajoutez-y une marge de sécurité. En général, quelques milliers d’euros suffisent, selon que vous êtes dépensier ou économe, et que vous avez des enfants ou non.

Épargne de précaution VS épargne de disponibilité

Contrairement à l’épargne de disponibilité, votre épargne de précaution n’est pas vouée à être consommée. C’est un coussin de sécurité dans lequel piocher en cas de problèmes (perte d’emploi, problème de santé, travaux inattendus…etc.). 

Vous pouvez donc y verser l’équivalent de 6 mois de dépenses courantes. L’idée est de vous laisser le temps de faire face à ces problèmes. Mais l’objectif de l’épargne de précaution est aussi d’être plus rentable que votre épargne de disponibilité

➡️ Donc, une fois que vous avez constitué votre épargne de disponibilité sur vos livrets, constituez-vous une épargne de précaution, un peu plus fournie, sur un placement plus performant, comme une bonne assurance-vie.

✅ C’est à ce moment-là que vous pourrez envisager de placer à plus long terme sur des supports immobilier ou boursier pour un maximum de performance. Je détaille cette méthode d’organisation dans cet article : comment bien gérer son épargne ?

Conclusion : que faire quand ses Livret A et LDD sont pleins ?

En résumé, voici ce que je vous recommande si vous avez atteint le plafond de votre Livret A et/ou de votre LDD :

  1. Conservez sur votre livret A l’équivalent de vos dépenses prévues pour les 12 prochains mois (avec une marge de sécurité).
  2. Constituez-vous une épargne de précaution avec le fonds euros d’un contrat d’assurance vie avec l’équivalent de 6 mois de dépenses courantes. Voici notre comparatif pour trouver la meilleure assurance-vie.
  3. Commencer à investir pour le long terme, avec la bourse ou l’immobilier. Pour cela vous pouvez utiliser votre assurance-vie ou investir en bourse avec un PEA (les meilleurs ici) ou investir dans l’immobilier avec des SCPI (les meilleures là).

Questions fréquentes

Peut-on avoir plusieurs livrets A ?

Non, on ne peut avoir qu’un seul livret A par personne.

Quelle est la fiscalité du livret A et du LDDS ?

Le livret A et le LDDS sont totalement exonérés de taxes. Vous ne payez donc ni impôts sur le revenu, ni charges sociales sur les intérêts perçus.

Quel est le taux du livret A et du LDDS ?

Le taux du livret A est de 3% depuis le 1er février 2023. Il est identique sur le LDDS.

Quels sont les autres placements non imposables ?

Si votre Livret A et LDDS sont au plafond, vous pouvez aussi compter sur d’autres placements non imposables : c’est notamment le cas du PEA (non imposable après 5 ans de détention) et de l’assurance-vie (partiellement exonérée d’impôts après 8 ans de détention).