Le système de retraite français est à bout de souffle et le vieillissement inexorable de la population n’y est pas pour rien. Bon nombre de seniors l’ont déjà compris et ne se fient plus uniquement sur le système par répartition garanti par l’État. Mais la retraite n’est sans doute pas votre seule préoccupation si vous êtes un senior. Vous prémunir contre un risque de perte d’autonomie ou anticiper votre succession peut aussi faire partie de vos priorités. Que vous soyez encore en activité ou pas, il est donc indispensable d’établir des stratégies de placements efficaces. Voici un tour d’horizon pour comprendre les enjeux d’une bonne préparation patrimoniale avec les placements pour seniors les plus adaptés.

Le PER, idéal pour préparer sa retraite quand on est senior

Avantages
  • défiscalisation des montants versés
  • rentabilité élevée avec les supports en actions
  • ou sécurité avec le fonds en euros
Inconvénients
  • épargne bloquée jusqu’à la retraite
  • fiscalité à la sortie, mais a priori plus faible

Pour un placement retraite optimal, combinez PER et assurance vie !

Le plan d’épargne retraite ou PER est un placement particulièrement bien adapté aux jeunes seniors qui souhaitent préparer leur retraite.

Le PER jouit, en effet, d’un avantage unique puisque vous pouvez déduire les sommes que versée de votre revenu imposable. Ainsi, si vous vous trouvez dans la tranche d’imposition à 41%, à chaque fois que vous versez 1000 euros sur votre PER, vous bénéficierez d’une économie d’impôts de 410 euros.

En contrepartie, le placement est bloqué jusqu’à votre départ en retraite. Mais cet inconvénient, qui peut raisonnablement rebuter un jeune actif, est bien moins gênant pour un senior de 50 ou 55 ans. Si votre retraite n’est plus très loin, votre argent ne restera pas bloqué longtemps !

Notez par ailleurs que des cas de sorties anticipées sont prévus par la loi :

  • pour acheter votre résidence principale ;
  • ou en cas d’accident de la vie, notamment si vous perdez votre époux(se) ou si vous subissez une invalidité.

Le PER offre une large gamme de supports d’investissement. Les plus seniors d’entre vous pourront opter pour la sécurité du fonds euros, dont le capital est garanti. Mais vous pouvez aussi vous tourner vers des supports boursiers, plus rentable sur le long terme. Qui plus est, en abondant régulièrement votre PER jusqu’à la retraite, vous lisserez habilement le risque.

Si vous n’êtes pas très à l’aise avec les placements boursiers, n’hésitez pas à consulter notre guide « Comment investir en bourse ? » Notez aussi qu’avec le PER, vous pouvez opter pour une gestion pilotée afin que votre placement soit sécurisé au cours du temps.

Tous les PER ne se valent pas, trouvez le meilleur PER grâce à notre comparatif !

Les SCPI, le placement pour compléter vos revenus

Avantages
  • l’immobilier en plus facile
  • des revenus stables et réguliers
  • un placement diversifié
Inconvénients
  • une fiscalité élevée
  • des frais d’entrée élevés

Vous pouvez investir dans des SCPI au sein d’une assurance vie pour en réduire la fiscalité.

Investir dans l’immobilier est réputé pour être une source de revenus stables. Mais l’immobilier locatif en direct demande en général une forte implication personnelle. Au fil du temps cela peut devenir lassant, surtout passé un certain âge. Pour circonvenir à ce défaut majeur, les SCPI (ou plus communément appelé la pierre papier) recèlent d’atouts non négligeables.

SCPI : placement senior pour des revenus réguliers

Les SCPI (Société Civile de Placements Immobiliers) sont des sociétés qui gèrent des parcs immobiliers de bureaux, de locaux commerciaux ou de biens résidentiels. Et c’est la société de gestion s’occupe de tout !

La SCPI vous verse une part des loyers chaque mois ou chaque trimestre. C’est la force des SCPI par rapport à des placements boursiers : les revenus sont relativement stables au cours du temps. C’est donc un placement idéal pour un senior à la retraite. La rentabilité est, en général, comprises entre 4 et 5% pour les meilleures d’entre elles.

Il existe pas moins de 190 SCPI en 2021. Vous trouverez dans notre comparatif une sélection des meilleures SCPI !

Un des principaux défauts des SCPI est son traitement fiscal : les loyers perçus sont à intégrer aux revenus et soumis à l’IR. Ce n’est pas forcément très gênant si vous êtes à la retraite et que votre pension n’est pas très élevée, de sorte que votre tranche marginale d’imposition est relativement faible. Néanmoins, pour éviter cet écueil, sachez que certaines assurances-vie permettent d’y loger des SCPI. On en parle plus bas.

Les SCPI en nue-propriété permettent également de réduire la fiscalité, mais elles ne sont pas adaptées à la génération d’un revenu régulier.

L’assurance-vie, LE placement pour anticiper sa succession

Avantages
  • fiscalité avantageuse
  • large choix de supports d’investissement
  • des retraits possibles à tout moment
Inconvénients
  • attention aux frais !

Pour éviter les frais, consultez notre comparatif des meilleures assurances-vie !

L’assurance-vie est un placement qui peut être utile dans bien des situations. Vous pouvez l’utiliser pour préparer votre retraite, en complément de votre PER, ou pour générer des revenus avec une fiscalité attractive en y logeant des SCPI.

Mais, s’il y a un domaine ou l’assurance-vie est reine, c’est bien la succession. La succession est naturellement une préoccupation de beaucoup de seniors. Les droits de succession pouvant être punitifs, mieux vaut anticiper votre succession le plus tôt possible.

Le traitement fiscal de l’assurance-vie à votre décès est le suivant :

  • les sommes versées avant 70 ans sont hors succession. Elles sont fiscalisées à part, avec un taux préférentiel et profitent d’un abattement de 152 500 € par bénéficiaire.
  • les sommes versées après 70 ans entrent dans la succession, mais les plus-values échappent entièrement à l’impôt ! Vos héritiers profitent en plus d’un abattement global de 30 500 €.

Bref, bien utilisé, l’assurance vie peut faire économiser à vos héritiers plusieurs centaines de milliers d’euros de droits de succession !

Se prémunir contre un risque de dépendance

Placements pour seniors : pensez au risque de dépendance !

Le risque de perte d’autonomie ou le risque de dépendance est malheureusement une réalité. Une année en Ephad, par exemple, peut coûter plusieurs dizaines de milliers d’euros. En anticipant suffisamment ce risque alors que vous êtes encore un jeune senior, vous éviterez de faire porter le poids de ces dépenses à vos enfants.

Pour cela, une épargne de précaution peu ou pas risquée semble être la meilleure option, et l’assurance vie le placement le plus adapté. En effet, avec le fonds euros dont le capital est garanti, vous êtes sûr de pouvoir compter sur cette épargne en cas de pépin de santé, par exemple.

Pour obtenir une meilleure rentabilité, vous pouvez y associer des supports en actions, dans une proportion plus ou moins importante selon votre âge.

Le viager, un « placement » alternatif pour un complément de revenu

Le viager n’a pas toujours une très bonne image, pourtant c’est une solution plus que salutaire pour beaucoup de seniors.

Avec un viager, vous cédez votre logement tout en gardant la possibilité d’y habiter jusqu’à votre décès. L’acquéreur vous verse alors un bouquet (montant initial) et une rente jusqu’à votre décès.

Il ne s’agit pas d’un placement à proprement parler, mais c’est aussi un des avantages de ce système : vous n’avez aucune dépense à faire et vous maintenez votre train de vie. Pour un senior, le viager est une solution particulièrement intéressante pour générer des compléments de revenus à la retraite : surtout si vous avez peu d’épargne. La rente que vous pouvez obtenir de votre bien sera d’autant plus élevée que vous serez âgé. Et, cerise sur le gâteau, n’étant plus propriétaire de votre bien, vous n’en payez pas les frais de copropriété !

Notez toutefois que la rente perçue par le crédirentier est soumis à l’impôt sur le revenu (Articles 156 à 163 quinvicies du CGI).

Conclusion : quel placement pour un senior ?

In fine, le choix est large. D’ailleurs, « le placement pour senior » n’existe pas, vous devriez au contraire envisager une combinaison des placements que nous avons passés en revue, selon vos objectifs prioritaires.

  • Parmi cette palette de placements dédiés aux seniors, l’assurance vie semble inévitable. Que ce soit pour vous constituer une épargne de précaution, un placement retraite, pour y loger des SCPI ou pour anticiper votre succession.
  • Le PER viendra très bien compléter votre assurance vie si vous n’êtes pas encore à la retraite.
  • Enfin, la SCPI est le placement idéal si vous souhaitez obtenir des revenus réguliers pour compléter votre retraite. Et, si vous êtes propriétaire de votre résidence principale mais que vos n’avez pas beaucoup d’épargne, vous pouvez envisager le viager comme solution alternative.

Pour passer à l’action, vous pouvez vous aider de nos comparatifs pour trouver : la meilleure assurance vie ; le meilleur PER et les meilleures SCPI !