Votre tranche marginale d’imposition (TMI) est la tranche d’imposition la plus haute à laquelle vous êtes soumis dans le calcul de votre impôt sur le revenu. On vous en dit plus dans cet article. ⤵️

Vous pouvez passer à une tranche marginale d’imposition inférieure et ainsi réduire vos impôts grâce à différents dispositifs de défiscalisation.

Qu’est-ce que la tranche marginale d’imposition (TMI) ?

En France, l’imposition des revenus se fait de manière progressive pour introduire un effet redistributif en fonction des ressources de chaque contribuable. Avec la progressivité de l’impôt, plus vous gagnez d’argent et plus votre taux d’imposition sera élevé. Cela se matérialise par un barème d’imposition défini par vos revenus.

Dans ce barème progressif, il existe 5 tranches marginales d’imposition (TMI) : 0 %, 11 %, 30 %, 41 % et 45 %, comme suit :

Tranches de revenus Tranche d’imposition Numéro de tranche
Jusqu’à 10 225 € 0% 1
De 10 225 à 26 070 € 11% 2
De 26 070 à 74 545 € 30% 3
De 74 545 à 160 336 € 41% 4
Plus de 160 336 € 45% 5
Les 5 tranches marginale d’imposition (TMI) du barème de l’IR

En fonction des revenus que vous déclarez, vous relevez d’une tranche marginale d’imposition (TMI), qui conditionne votre taux d’imposition. Celle-ci désigne le taux s’appliquant à la dernière tranche de vos revenus. Ces tranches sont fixées chaque année par la Loi de Finances.

En plus de l’impôt progressif sur le revenu, vous devez savoir que la contribution exceptionnelle sur les hauts revenus peut également s’appliquer si votre revenu fiscal de référence dépasse 250 000 € (ou 500 000 € pour les couples mariés et pacsés).

Exemple

Vous êtes célibataire et déclarez un revenu net imposable de 32 000 euros. Vous êtes donc dans la tranche marginale d’imposition de 30 % (ou soumis au taux marginal d’imposition de 30 %). Le calcul de votre impôts est le suivant :

  • Vous ne payez pas d’impôt jusqu’à 10 225 euros
  • Pour la tranche 2, vous payez : (26 070 – 10 225) x 11 % = 1 742,95 euros
  • Le reliquat de vos revenus (32 000 – 26 070 = 5 970) est imposé à la tranche 3, c’est-à-dire à 30 %, soit 1 791 euros

➡️ Impôt total : 1 742.95 + 1 791 = 3 533.95 euros

Tranche marginale d’imposition, taux moyen d’imposition : quelle différence ?

Tranche marginale d'imposition

Si la tranche marginale d’imposition désigne la dernière tranche à laquelle sont imposés vos revenus, elle ne correspond pas à votre taux moyen d’imposition. Du fait de la progressivité de l’impôt, l’ensemble de vos revenus ne sont pas taxés au même taux.

Reprenons notre exemple précédent, avec la TMI à 30 %. Une fraction de vos revenus est imposée à 0 %, une autre à 11 % et une dernière à 30 %. Le taux moyen d’imposition est celui que représente l’impôt par rapport à l’ensemble de votre revenu imposable.

Le taux moyen d’imposition se calcule donc par la formule : (impôt payé / revenus déclarés) x 100.

➡️ Dans l’exemple précédent, le taux moyen d’imposition : (3 533.95 / 32 000) x 100 = 11 %.

Comme vous le constatez, le taux moyen d’imposition est inférieur à la tranche marginale d’imposition. Il correspond aussi à votre taux de prélèvement à la source, avant prise en compte des réductions et crédits d’impôt.

Connaître sa tranche marginale d’imposition : pourquoi c’est utile ?

Déterminer votre TMI vous sera utile pour optimiser votre fiscalité. Cela peut être utile, par exemple dans le choix de vos placements financiers ou pour gérer votre patrimoine locatif. En effet, tous les revenus que vous percevez (recettes locatives, revenus de capitaux mobiliers, dividendes et intérêts) viennent potentiellement grossir votre revenu imposable. S’ils sont intégrés à vos revenus, ils seront à minima taxé à votre tranche marginale d’imposition.

Connaître votre TMI vous permet par exemple de :

  • Déterminer l’impact qu’aura un nouveau revenu sur le montant de votre impôt et s’il vous fait passer dans une tranche marginale d’imposition supérieure ;
  • Vous interroger sur la pertinence de choisir tel ou tel investissement au regard de la TMI (par exemple, il peut être plus rentable d’investir dans des SCPI depuis une assurance-vie qu’en direct) ;
  • Pour les revenus financier, choisir entre le prélèvement forfaitaire unique (flat tax) et l’application du barème de l’impôt sur le revenu ;
  • Pour l’investissement immobilier, s’il est avantageux d’opter pour un dispositif de défiscalisation offrant une réduction d’impôt, d’engager des travaux pour créer un déficit foncier ;
  • Calculer le rendement net d’un placement ou investissement locatif par rapport à son rendement net ;
  • Comment utiliser la déductibilité et les plafonds du PER pour payer moins d’impôt.

Comment calculer son impôt sur le revenu avec sa TMI ?

Le calcul de l’impôt sur le revenu dépend donc de la tranche marginale d’imposition. Mais vous devez aussi savoir que celle-ci est impactée par votre quotient familial.

Prise en compte du quotient familial

Le quotient familial permet de tenir compte de votre situation familiale et de pondérer votre impôt. Selon le nombre de personnes composant votre foyer fiscal, vous bénéficiez d’un certain nombre de parts.

Les couples mariés ou pacsés soumis à imposition commune disposent de 2 parts. Vous obtenez ensuite une demi-part pour chacun des deux premiers enfants et une part entière à partir du troisième.

Pour connaître la tranche marginale d’imposition, il vous faut déduire l’abattement pour frais professionnels de 10%. Ensuite, vous devez diviser vos revenus par le nombre de parts de votre foyer fiscal. 

Une fois le résultat obtenu, vous le multipliez par le nombre de parts pour connaître le montant d’impôt.

Exemple de TMI pour un couple

Monsieur X déclare un salaire annuel de 40 000 euros. Il est marié avec Madame Y, qui gagne 42 000 euros. Au total, ils perçoivent un revenu imposable de 82 000 euros. Ils disposent de 2 parts.

Le montant retenu pour déterminer la tranche marginale d’imposition est alors :

  • 82 000 euros – 10 % de frais professionnels : 73 800 euros
  • puis : 73 800 euros / 2 parts = 36 900 euros.

➡️ La TMI est donc celle de 30 % (cf barème de l’impôt sur le revenu)

Le calcul de l’impôt est alors le suivant :

  • Tranche 1 : pas d’imposition jusqu’à 10 225 euros
  • Tranche 2 : (26 070 – 10 225) x 11 % = 1 742,95 euros
  • Tranche 3 : (36 900 – 26 070) x 30% = 3 240 euros

➡️ Soit une imposition totale de 4 982,95 pour chaque part et donc 9 965,90 euros pour le foyer.