Aujourd’hui, les démarches pour changer de banque sont simples. Des dispositifs ont même été créés par l’État pour faciliter les mobilités bancaires. Néanmoins, il existe des situations particulières concernant le transfert de vos placements financiers ou de vos prêts.

➡️ Comment changer de banque ? Démarches, frais, banques en ligne… Voici tout ce que vous devez savoir pour réussir votre changement de domiciliation bancaire.

Quelles sont les démarches pour changer de banque ?

Changer de banque n’est plus vraiment une contraint ; en plus, la banque qui recevra votre nouveau compte est généralement volontaire et engagée pour vous aider à accomplir votre démarche dans les plus brefs délais.

Quelle est la procédure pour changer de banque ?

Vous pouvez changez de banque en suivant ces 3 grandes étapes :

  1. Ouvrir votre nouveau compte ;
  2. Transférer des virements et des prélèvements vers ce compte ;
  3. Fermer votre ancien compte (si vous le souhaitez).

Si ouvrir et fermer un compte est une démarche relativement simple, le gouvernement a constaté que les Français étaient souvent freinés par la complexité des formalités relatives au transfert des virements et prélèvements vers un nouveau compte.

L’aide à la mobilité bancaire (loi Macron)

Pour atténuer le rapport de force qu’exercent certains établissements bancaires sur leurs clients et faciliter la mobilité bancaire, le gouvernement vote, en 2017, la loi Macron.

Ce dispositif d’aide à la mobilité bancaire vous permet de donner mandat à votre nouvelle banque pour transmettre votre nouveau RIB (Relevé d’identité Bancaire) à tous les organismes qui prélèvent et versent de l’argent sur votre compte bancaire actuel. 

Pour déclencher cette mobilité bancaire, il suffit de donner un accord écrit à votre nouvelle banque en stipulant :

  • que vous demandez l’annulation de tous les ordres de virement et de prélèvements permanent présents sur votre compte d’origine ;
  • ainsi que la date à laquelle vous souhaitez que cela soit effectif.

Notez que certaine banques en ligne (comparatif ici) mettent à disposition un formulaire sur leur site à cet effet.

Le mandat de mobilité bancaire n’est pas une obligation, vous pouvez aussi informer vous-même, un par un, les différents organismes qui effectuent des virements et des prélèvements sur votre compte.

Quelle procédure pour fermer un compte bancaire ?

Pour fermer votre compte bancaire, vous devez :

  • vous assurez qu’il n’y a plus aucune opération qui passe au crédit ou au débit ;
  • mettre votre compte bancaire à zéro, en réalisant un virement vers votre nouveau compte ou en émettant un chèque ;
  • envoyer une demande de clôture de compte signée par courrier en y glissant les moyens de paiement à restituer (carnets de chèques, cartes bancaires) ainsi que le RIB du nouveau compte, dans le cas où il resterait des fonds à transférer. Vous pouvez aussi effectuer ces démarches lors d’une visite au sein de votre agence gestionnaire).
Marc
Les conseils de Marc

Nous vous conseillons de vérifier que tous les chèques que vous avez émis récemment sont bien encaissés avant de clôturer votre compte. Aussi, vous devrez veiller sur la bonne réception d’une attestation de clôture suite à votre demande. Vous éviterez ainsi d’éventuels frais d’inactivité ou incidents bancaires inopinés.

Comment transférer son épargne et ses prêts ?

Si vous détenez des placements ou des prêts au sein de votre banque, la marche à suivre dépendra du type de placement, mais aussi des conditions de vos prêts. 

Tous les produits d’épargne ne sont pas transférables

Vous pourrez conserver le solde, les intérêts, les conditions et l’antériorité de certains produits d’épargne grâce à un transfert, sous réserve d’accepter les conditions tarifaires appliquées par l’établissement cédant.

Les placements éligibles aux transferts interbancaires sont les suivants :

  • PEL (Plan d’Epargne Logement) ;
  • CEL (Compte Epargne Logement) ;
  • PER (Plan d’Epargne Retraite) ;
  • PEA (Plan d’Epargne en Action);
  • Compte-titres ordinaire.

Pour votre PEL, CEL, PEA et compte titres, il vous suffit de faire votre demande de transfert auprès du nouvel établissement qui se chargera lui-même d’entrer en contact avec votre ancienne banque. 

Pour le transfert d’un PER, vous devez demander à votre banque actuelle un document indiquant la valeur et les caractéristiques de votre contrat et le transmettre au nouvel établissement.

En revanche, si vous détenez un livret bancaire tel qu’un livret A, un LDDs ou encore un LEP, vous devrez inévitablement en demander la clôture avant d’en ouvrir un autre dans votre nouvelle banque.

Transfert de l’assurance vie : un cas à part

Si vous êtes titulaire d’une assurance vie, celle-ci ne pourra pas être transférée dans le nouvel établissement bancaire que vous avez choisi. Et, pour peu que votre contrat soit ancien, vous n’aurez sans doute pas envie de renoncer à l’avantage de son antériorité fiscale. 

Néanmoins, nous vous recommandons de comparer votre assurance vie avec celles du marché, car il existe de grandes disparités d’un contrat à l’autre (frais de l’assurance vie, rentabilité du fonds euros, choix des unités de compte…). Si tous les critères de votre assurance vie ne sont pas optimisés, vous ne regretterez pas l’abandon de votre avantage fiscal pour un contrat plus rentable ou moins cher. Ou, du moins, l’ouverture d’une nouvelle assurance vie pour vos futurs versements.

Comparez les meilleures assurances vie

Nous vous recommandons en priorité les assurances-vie des courtiers en ligne spécialisés qui, selon notre comparatif de l’assurance vie, sont les moins chères du marché.

Il y a toutefois un cas particulier qui vous autorise à transférer votre assurance vie. En effet, c’est possible au sein d’une même compagnie d’assurance. Par exemple, l’assurance-vie de Boursorama est assurée par Generali, de sorte que si votre précédent contrat est également un contrat assuré par Generali, alors vous pourrez le transférer chez Boursorama Banque.

Votre prêt immobilier n’est pas une contrainte pour changer de banque !

Contrairement aux idées reçues, vous ne serez pas contraint de renoncer à changer de banque à cause de votre prêt immobilier.

En effet, deux solutions s’offrent à vous concernant votre emprunt :

  1. Étudiez la possibilité d’un rachat de prêt dans votre nouvelle banque. Dans un contexte de taux historiquement bas, cette solution sera bien souvent plus avantageuse qu’une renégociation de prêt dans votre banque actuelle.
  2. Conservez votre compte actuel et mettez en place des virements automatiques mensuels pour alimenter l’échéance de prêt, si le rachat de prêt n’est pas envisageable ou peu intéressant (attention toutefois aux éventuels frais d’inactivités qui peuvent être facturés).
Marc
Les conseils de Marc

Nous vous recommandons tout de même de vérifier les conditions de votre contrat de prêt : certaines banques, à l’instar de ING par exemple, proposent des offres de prêt dont le TAEG est réduit, en contrepartie d’un engagement de domiciliation des revenus pendant une durée précisée au contrat. Dans ces rares cas, vous ne pourrez pas vous défaire de votre engagement.

Changement de domiciliation bancaire : frais et délais

Quels sont les frais pour changer de banque ?

Dans la majeure partie des cas, changer de banque est gratuit si vous ne disposez que d’un compte de dépôt (compte courant). Cependant, le transfert de vos placements sera lui facturé. Comptez alors de 50 à 100 € par compte épargne. En outre, pour un compte titres ou un PEA, la tarification peut parfois dépasser les 100€ selon le nombre d’actions que vous avez dans votre portefeuille boursier.

Les offres de bienvenue dont vous profiterez dans certains établissements bancaires (plus couramment chez les banques en ligne), viendront compenser les frais de transfert que vous aurez pu subir de l’autre côté.

Combien de temps pour changer de banque ?

Si tout se déroule bien, la procédure complète prend entre 15 et 45 jours maximum. Ouvrir un compte dans une nouvelle banque est souvent très rapide voire instantané, ce sont les procédures de transfert et de clôture qui peuvent parfois pousser ce délai.

Changer de banque pour une banque en ligne

De nombreuses raisons poussent les français à abandonner leur banque traditionnelle pour adopter une banque en ligne. 

Banque en ligne vs banque traditionnelle

Comparativement aux banques traditionnelles, les banques en ligne sont désormais valorisées pour leurs nombreux avantages, à savoir :

  • Elles sont moins chères : gratuités des moyens de paiement, tarification peu élevée à l’étranger…
  • Elles offrent plus de liberté dans la gestion des comptes à distance (applications intuitives, simplification des processus de gestion…)
  • Les délais sont réduits, notamment pour la validation d’une ouverture de compte qui a lieu quasi instantanément 

Enfin, à l’instar des banques traditionnelles, certaines banques en ligne bénéficient de la solidité financière des grands groupes bancaires.

Nous vous recommandons de comparer les différentes offres des banques en ligne. Pour vous aider à faire votre choix, consultez notre article comparatif des meilleures banques en ligne.

Banque en ligne vs néobanque

Les néobanques sont des fintechs 100% mobile qui valorisent avant tout l’expérience digitale et la gratuité des moyens de paiement. Elles proposent des applications ergonomiques qui permettent de gérer vos comptes facilement à distance, mais n’offrent pas tous les services d’une banque en ligne ou banque traditionnelle. 

En effet, bien souvent, vous ne pourrez ni souscrire de découvert ni obtenir un prêt au sein d’une néobanque. Aussi, elles ne proposent que peu, voire pas de placement bancaire.

Marc
Les conseils de Marc

Si l’expérience de la néobanque vous tente, nous vous recommandons d’y adhérer en complément des services d’une banque en ligne ou de votre banque traditionnelle. Découvrez les meilleures néobanques au sein de notre comparatif.