Vous avez besoin d’effectuer un paiement en dehors de France, que ça soit pour votre entreprise ou à titre personnel (faire un acompte pour votre location à l’étranger 😎). Alors le virement international fait clairement partie de vos options.

Mais comment cela fonctionne, quels sont les coûts, existe-t-il des alternatives ? Nos super héros de la finance ont analysé le sujet pour vous 💪.

Qu’entendons nous par virement international ?

Il va s’agir d’un transfert d’argent de votre compte bancaire en France vers un autre compte bancaire situé à l’étranger. Il existe principalement deux catégories.

Le plus simple, les virements SEPA

Pour les transferts d’argent au sein de la zone euro, il existe les virements SEPA (Single Euro Payments Area). Ce type de paiement est issu d’un projet lancé en 2002 par les banques. Son objectif est de rendre les virements au sein de la zone SEPA aussi simples que les virements nationaux que vous faites au quotidien (ou presque 😉). D’ailleurs au delà des virements, les prélèvements sont également concernés par ce projet.

Quels sont les pays concernés par les virements SEPA ?

  • Les 28 pays de l’Union européenne
  • Les pays appartenant à l’Espace économique européen
  • Mais aussi la Suisse, Andorre, Monaco, Saint-Marin et le Vatican

Source : https://www.economie.gouv.fr/cedef/espace-unique-de-paiement-en-euros-sepa

Pour les virements SEPA, la devise de paiement étant l’euro, il n’y a pas besoin de faire d’opérations de change. C’est-à-dire pas besoin de changer les euros en dollars ou en yen ou autres devises étrangères.

Les virements internationaux hors SEPA

Là ça se corse un peu 😅. Déjà, par exemple, si le virement se fait depuis un compte en euros vers un compte en dollars, il va falloir effectuer une opération de change. Celle-ci sera réalisée par votre banque.

Pour rendre les paiements internationaux plus efficaces, le système SWIFT (Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication) a été créé. Il s’agit d’une société avec des adhérents (parmi les principaux établissements financiers mondiaux) qui a mis en place des normes afin de standardiser et rendre plus efficaces les paiements internationaux. Sur votre Relevé d’Identité Bancaire (RIB), quand vous voyez le code BIC (Bank Identifier Code), sachez qu’il s’agit d’un code unique désignant votre banque. Et que l’on appelle souvent ce code… le code SWIFT 😁. 

Enfin, comme les banques ne sont souvent pas présentes partout dans le monde, pour gérer les virements internationaux, elles font appel à ce qu’on appelle des banques correspondantes. Celles-ci peuvent gérer ces paiements vers le pays dans lequel vous souhaitez envoyer votre argent. 

Comment effectuer concrètement un virement international ?

Quelques informations simples à fournir

Pour initier un virement international, vous aurez besoin des informations bancaires du compte à l’étranger qui va recevoir les fonds.

Prenons le cas où vous êtes une entreprise qui a des fournisseurs en dehors de France. Pour payer ceux-ci, vous allez devoir collecter le nom de la société de votre fournisseur et ses coordonnées bancaires : IBAN (International Banking Account Number) et BIC.

Finalement, comme un virement vers un fournisseur en France 😜. 

Pour effectuer la demande, cela dépendra des possibilités offertes par votre banque. Idéalement vous pouvez ordonner le virement directement depuis votre espace client en ligne. Sinon vous pouvez envoyer un mail à votre banque, vous rendre en agence ou appeler votre conseiller. On vous épargne le pigeon voyageur 🐦!

Choisir le mode de virement international en fonction de la durée souhaitée

Vous n’avez pas de problème de trésorerie et vous n’êtes pas en retard pour payer votre facture ? Vous pouvez choisir le virement immédiat. C’est le mode de virement classique. Une fois que vous aurez transmis l’ordre, le paiement devrait être effectué dans les délais standards, donc en général 1 à 3 jours ouvrés pour un virement SEPA. Comptez jusqu’à 5 jours ouvrés pour les virements hors SEPA avec changement de devise (le temps que l’opération de change se fasse, que les fonds transitent vers la banque correspondante, …).

Vous pouvez aussi demander à effectuer un virement programmé. Par exemple, nous sommes le 24 avril, et vous souhaitez que votre virement parte le 5 mai, afin d’être sûr que vous aurez reçu votre salaire entre-temps pour alimenter votre compte personnel.

Enfin, vous pouvez aussi demander un virement SEPA instantané si nécessaire. Si vous êtes très en retard sur un paiement. Ou que vous souhaitez dépanner un proche à l’étranger qui est dans une situation d’urgence. Ce type de virement peut se faire à tout moment (24h sur 24, 7 jours sur 7) et dans une limite de 15 000 euros. A n’utiliser qu’en cas de réel besoin, car il y a de fortes chances que votre banque vous facture ce service. Et comme on parle de facturation…

Virement vers l’étranger : combien ça coûte ?

Selon la Banque Mondiale, envoyer de l’argent à l’étranger coûte en moyenne 6,30% du montant envoyé… Ces frais peuvent être à la charge de celui qui émet le virement, ou de celui qui le reçoit, ou bien encore partagés entre les deux parties. Vous rencontrerez parfois une codification qui correspond à ces différent cas de figure. « OUR » quand les frais sont portés par l’émetteur, « BEN » quand ils sont pris en charge par le bénéficiaire du virement, et « SHARE » quand les deux participent.

Les frais d’envoi

Ce sont tout simplement les frais liés à l’opération en tant que telle que votre banque vous prélève afin de se rémunérer en contrepartie du service fourni.

Les tarifs les plus faibles, comme souvent, vont plutôt se retrouver chez les banques en lignes. Intéressé ? Consultez notre comparatif !

Les frais de change

En cas de changement de devise, des frais s’appliquent. A minima ils correspondent aux frais de la transaction effectuée sur les marchés financiers. Il est également possible que votre banque applique des frais supplémentaires à ceux-ci. Avec la concurrence croissante sur les virements internationaux, les banques sont plus nombreuses à ne pas ajouter de frais supplémentaires aux frais “minimum” de changement de devise.

Les frais de la banque correspondante

Si besoin de passer par une banque correspondante, vous vous doutez bien que celle-ci ne va pas offrir un service gratuitement à votre banque… Des frais vont donc venir rémunérer ce service également.

Hadrien
Les conseils de Hadrien

  • Attention, en cas d’informations manquantes ou erronées sur les bénéficiaires, de frais supplémentaires peuvent être facturés par votre banque. Par exemple 15€ chez BNP Paribas. Faites donc attention aux informations transmises !

Existe-t-il des alternatives pour payer à l’international ?

Si vous souhaitez échapper aux banques pour vos virements à l’international, vous pouvez vous orienter vers la fintech Wise (anciennement TransferWise). Fondée en 2011, cette entreprise a pour objectif de réduire au maximum les transferts d’argent vers l’étranger. Pour cela, elle minimise les frais d’envoi et s’attache à appliquer un taux de change le plus proche du marché, là où les banques ont tendance à prendre une marge.

Le comparateur de tarif de Wise
Le comparateur de tarifs de Wise

Ils montrent sur leur site ce que coûte en envoi de 1 000€ vers un compte en livres sterling :

  • Avec Wise : 4,58€ de frais et un taux de change de 0,834600 GBP pour 1€ au moment où je rédige cet article
  • Contre par exemple chez Paypal : 3,99€ de frais, mais surtout un taux de change vite désavantageux de 0,796441 GBP pour 1€

Si vous effectuez régulièrement ce type de transaction à titre professionnel ou personnel, il peut donc valoir le coup de comparer le service de votre banque avec celui de Wise. Il y a sans doute des économies à la clé pour vous !

Et la fintech se targue également d’effectuer des virements internationaux de façon généralement plus rapide que les établissements bancaires classiques. Cela permet donc de réduire le stress d’avoir de « l’argent en l’air » pendant plusieurs jours.

D’ailleurs, vous n’avez pas forcément besoin d’ouvrir un compte Wise pour en profiter. En effet plusieurs néobanques (ex. N26 ou Monzo) ont mis en place un partenariat avec la fintech, de telle sorte que leurs clients passent par le système Wise pour leurs paiements à l’international sans avoir rien à faire !