Définition – Qu’est-ce qu’une unité de compte ?

Le terme unité de compte est employé dans le cadre de l’assurance-vie pour désigner tous les supports d’investissement à l’exception du fonds en euros.

Parmi les unités de comptes les plus fréquemment proposées par les assureurs, on trouve : 

  • des fonds d’investissement, plus techniquement appelés OPCVM, SICAV ou FCP.
  • des ETF (pour Exchange Traded Fund), qui sont des fonds indiciels cotés en bourse, aussi appelés trackers ;
  • des fonds immobiliers (SCPI, OPCI ou SCI) ;
  • des produits structurés ou des fonds à formules ;
  • et, plus rarement, des actions individuelles (titres vifs).

Dans la suite de cet article, on vous aide à choisir les meilleures unités de compte !

Lorsqu’une assurance-vie permet d’investir dans des unités de compte, on dira que c’est un contrat multisupport, en opposition aux contrats monosupports, exclusivement constitués de fonds en euros. Aujourd’hui, la grande majorité des assurances-vie sont des contrats multisupports.

Caractéristiques des unités de compte

Contrairement au fonds en euros dont le capital est garanti, les unités de compte sont sujettes à des variations à la hausse comme à la baisse. Les unités de compte peuvent donc présenter un risque de perte en capital (on vous dit dans quelle proportion plus bas).

Toutefois, l’avantage des unités de compte est de générer des gains potentiels bien plus importants que le fonds euro.

Il existe beaucoup d’unités de compte diverses et variées, alors on vous explique leurs spécificités et on vous aide à bien choisir vos unités de compte ! ⤵️

Les fonds d’investissement classiques

Un fonds d’investissement est un panier de titres financiers (le plus souvent des actions ou des obligations) géré par des professionnels.

Un fonds d’investissement est un placement collectif. Autrement dit, il regroupe l’épargne de milliers d’investisseurs particuliers. Techniquement, on parle d’ailleurs d’OPCVM, pour Organisme de Placements Collectifs en Valeurs Mobilières.

L’avantage des OPCVM est donc que vous n’avez pas à vous constituer un portefeuille boursier par vous-même car un gérant professionnel le fait à votre place.

Le cadre juridique de ces fonds est strictement réglementé et chaque OPCVM doit obtenir un agrément avant sa création et durant sa gestion, délivré par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF). Précisons au passage que ces fonds peuvent prendre deux formes :

  • SICAV (Société d’Investissement à CApital Variable),
  • ou FCP (Fonds Commun de Placement),

en fonction de leur statut juridique. Mais ne vous embarrassez pas de ce jargon, cela n’a aucune incidence sur leur fonctionnement au sein de votre assurance-vie.

Les fonds d’investissement traditionnels sont les unités de compte les plus fréquentes dans l’assurance-vie. Ils sont d’ailleurs gérés par des sociétés de gestion tout aussi traditionnelles et bien implantées (Lazard, Carmignac, Rothschild, etc.)

Mais le problème des OPCVM classiques, ce sont leurs frais : comptez, en moyenne 1,7% de frais de gestion annuels pour un fonds en actions et parfois plus de 2,5%. En plus, ils ne sont pas plus performants que d’autres supports. De là à dire que ces frais financent les voitures de luxe des gérants et les dorures au plafond de leurs bureaux, il n’y a qu’un pas.

⤵️ Il y a donc mieux à faire. 

Les ETF

Les ETF (fonds indiciels cotés en bourse) ont été créés pour contourner le problème frais.

Comme un fonds traditionnel, un ETF est un panier d’actions ou d’obligations. Cependant, l’objectif d’un ETF est de capter la totalité de la performance d’un marché financier, en reproduisant un indice boursier de référence. Par exemple, un ETF CAC 40 va être composé des 40 entreprises de l’indice CAC 40. La performance de l’ETF sera donc très fidèle à celle de son indice de référence, raison pour laquelle ils sont aussi appelés “trackers” car ils “trackent”, autrement dit, ils répliquent leur indice de référence. 

✅ Les ETF présentent trois gros avantages : 

  • des frais réduits : comptez entre 0,1% et 0,5% de frais de gestion annuels. C’est parfois 20 fois moins qu’un fonds traditionnel ; 
  • une large diversification : certains indices boursiers peuvent être composés de plusieurs centaines d’actions, voire plusieurs milliers !
  • une performance fidèle aux marchés boursiers : vous n’aurez donc pas de mauvaises surprises.
Hugo
Les conseils de Hugo

Sans surprise, si vous souhaitez investir en bourse via une assurance-vie, nous vous conseillons fortement de le faire avec des ETF.

Les supports immobiliers

Les fonds immobiliers, aussi appelés “pierre papier” sont des fonds qui permettent d’investir indirectement dans des biens immobiliers de bureaux, des commerces, ou des biens résidentiels, sans devoir assumer la gestion des biens.

➡️ C’est donc un investissement immobilier sans « prise de tête ».

Trois types de supports immobiliers sont accessibles dans un contrat d’assurance-vie : 

  • les SCPI (Société civile de placement immobilier) qui achètent et gèrent exclusivement des biens immobiliers dans l’objectif de les mettre en location; 
  • les OPCI (Organisme de placements collectifs en immobilier) qui fonctionnent comme des SCPI, à ceci près qu’une partie de leurs portefeuilles sont constitués d’actifs financiers. Ils sont donc plus liquides ; 
  • les SCI (Société civiles immobilières) qui peuvent investir dans des biens en direct ou dans des parts de SCPI et d’OPCI, elles présentent généralement des frais inférieurs aux SCPI.

Grâce à ces unités de compte vous touchez une partie des loyers de leur parc immobilier.

L’avantage des fonds immobiliers est de proposer des rendements relativement stables et constants au cours du temps – bien qu’inférieurs à ceux de la bourse. Cela en fait des unités de compte particulièrement intéressantes pour un placement dédié aux retraités.

L’inconvénient des unités de compte en immobilier vient de leurs frais. Les frais d’entrée sont souvent élevés. Comptez de l’ordre de 2% sur les OPCI et les SCI et notez qu’ils peuvent atteindre 10% sur les SCPI.

Consultez notre comparatif des assurances-vie dédiées aux SCPI pour trouver le contrat le plus adapté !

Quelle est la performance des unités de compte ?

✅ L’économiste américain et prix Nobel Robert Shiller a estimé que la performance des actions américaines était un peu supérieure à 8% par an, en moyenne, depuis 1890.

Cela peut paraître beaucoup, surtout comparé au taux d’intérêt du livret A. Vous pourriez aussi rétorquer que c’est du passé et que les performances obtenues dans un contexte économique différent ne sont pas atteignables aujourd’hui. Pourtant, bien que la performance des actions ne soit pas régulière d’une année sur l’autre, le même calcul effectué un siècle plus tard amène à des conclusions similaires : depuis 1990, la performance des actions américaines a été de 8,5% et celle des actions françaises a été légèrement inférieure. 

➡️ D’où vient cette performance séculaire des actions ? Il y a deux raisons à cela :

  • le prix des actions est globalement haussier de par la croissance économique et l’inflation ;
  • en tant qu’actionnaire, des dividendes vous sont distribués chaque année. Les dividendes sont la part des profits réalisés par l’entreprise qui est restituée aux actionnaires : c’est votre rémunération !

➡️ Qu’en est-il pour les autres unités de compte ? Le graphique ci-dessous permet d’y répondre. Il représente la performance :

  • d’un indice boursier en actions françaises (CAC 40 GR) et américaines (S&P 500) ;
  • d’un indice boursier obligataire (obligation d’États européens) ;
  • l’évolution des prix de l’immobilier en France et à Paris;
  • et, à titre de comparaison, ce que donnent 100 euros placés sur un livret à 0,5% par an.
Performance des unités de compte
Où l’on voit que malgré deux importantes crises en 2000 et 2007, la performance des actions et des obligations est largement positive. Pour 100 000 € investis en 1985 en actions américaines, vous auriez aujourd’hui 2M€. Les obligations, bien que moins performantes, présentent de bien moins fortes fluctuations.

Ce graphique illustre la tendance haussière de long terme des marchés financiers malgré des épisodes de baisses plus ou moins importants, en particulier l’éclatement de la bulle internet et la crise de subprimes.

Cependant – et c’est essentiel de le garder en tête – à la suite de ces crises très médiatisées, l’économie reprend ses droits et les pertes sont vite effacées.

Quel est le risque des unités de compte ?

Le graphique précédent met en lumière la performance des unités de compte, mais il montre aussi que la bourse et l’immobilier sont sujets à des baisses. Il existe donc un risque de perte en capital avec les unités de compte. 

Néanmoins, rassurez-vous, cela ne veut pas dire que vous pourrez tout perdre en bourse. En revanche, cela veut dire que certaines années, votre rendement peut être négatif.

Mais j’ai une bonne nouvelle concernant les unités de compte en actions : le risque diminue avec le temps.

En effet, à long terme, la tendance haussière liée à la croissance économique prend le dessus sur les fluctuations, liées à la conjoncture et à l’actualité financière.

Pour illustrer ce propos, détaillons quelques statistiques concernant, par exemple, les actions américaines :

  • à court terme, c’est-à-dire pour une durée d’investissement de 1 an, l’indice boursier S&P 500 a connu 74% de périodes haussières ;
  • à long terme, c’est-à-dire pour un horizon de 15 ans, cet indice boursier n’a connu aucune période qui s’est soldée par une baisse.

➡️ Conclusion : investir en actions n’est que très peu risqué sur le long terme.

Hugo
Les conseils de Hugo

Ne tardez pas à souscrire à une assurance-vie car les intérêts et les dividendes s’accumulent. Ils augmentent votre capital et génèrent à leur tour des intérêts. C’est un cercle vertueux qu’on appelle “puissance des intérêts cumulés”.

 

Par ailleurs, plus vite vous ouvrez une assurance-vie et plus vite vous profitez de sa fiscalité avantageuse !

Gestion libre et gestion pilotée

La selection d’unités de compte peut parfois être délicate. Et pour cause, certains contrats en proposent plus d’un millier !

Si vous n’avez pas envie d’y consacrer trop de temps ou d’énergie, sachez qu’il est possible d’opter pour une gestion pilotée (ou gestion sous mandat).

Dans le cadre d’une gestion pilotée, c’est une équipe de professionnels qui sélectionne vos unités de compte en fonction de votre profil. La plupart des assurances-vie proposent une gestion pilotée avec 3 à 5 profils type : prudent, équilibré, dynamique, etc.

Notez toutefois que la gestion pilotée peut représenter un léger surcoût par rapport à la gestion libre.

➡️ Pour limiter les frais de gestion, nous vous conseillons d’opter pour une gestion pilotée à base d’ETF.

Les meilleures assurances vie pour investir en unités de compte

⚠️ Tous les contrats d’assurance vie ne proposent pas une bonne gamme d’unités de compte. En réalité, les assurances-vie qui disposent d’une bonne gamme d’ETF ou de supports immobiliers, et qui ne prélèvent pas des frais excessifs se comptent sur les doigts de la main.

Voici notre sélection ⤵️

Pour investir avec des ETF


Linxea Avenir 2

Linxea Avenir 2

Excellent contrat : diversification, performance et frais réduits !


  • Fonds euros : 1.80% en 2021
  • Versement minimal : 100 €
  • 0 frais d’entrée
  • 0 frais d’arbitrage
  • ETF
  • SCPI/SCI
  • OPCI
Voir plus !

250 € offerts (max)

Pour investir dans l’immobilier


Linxea Spirit 2

Linxea Spirit 2

Très bonne assurance vie pour investir en SCPI


  • Fonds euros : 1.65% en 2021
  • Versement minimal : 500 €
  • 0 frais d’entrée
  • 0 frais d’arbitrage
  • ETF
  • SCPI/SCI
  • OPCI
Voir plus !

250 € offerts (max)


Placement-direct Vie

Placement-direct Vie

Très bon contrat, fonds euros boosté et supports diversifié


  • Fonds euros : 1% à 2,90% en 2021
  • Versement minimal : 1000 €
  • 0 frais d’entrée
  • 0 frais d’arbitrage
  • ETF
  • SCPI/SCI
  • OPCI
Voir plus !

500 € offerts (max)

Pour la gestion pilotée


Nalo

Nalo

Excellent gestion pilotée à base d’ETF + multiprojet


  • Fonds euros : 0.95% à 1.90% en 2021
  • Versement minimal : 1000 €
  • 0 frais d’entrée
  • 0 frais d’arbitrage
  • ETF
  • Gestion pilotée
Voir plus !

1000 € offerts (max)


Yomoni

Yomoni

Gestion pilotée simple et efficace.


  • Fonds euros : 1,3% en 2021
  • Versement minimal : 1000 €
  • 0 frais d’entrée
  • 0 frais d’arbitrage
  • ETF
  • Gestion pilotée
Voir plus !

350 € offerts (max)

Tableau récapitulatif – quelles unités de compte choisir ?

Vous trouverez ci-dessous un tableau comparatif des différents supports d’investissement évoqués plus haut, avec nos conseils pour vous aider à choisir les bonnes unités de compte en fonction de vos besoins.

Support d’investissement Frais d’entrée Frais de gestion Niveau des fluctuations Rendement moyen attendu (avant frais) Quand utiliser ?
Fonds en euros 0% – 2% 0,5% – 1% Garanti 0% – 3%* Pour son épargne de précaution et investir à court terme (1 – 5 ans)
OPCVM obligataire 0% 1% – 1,5% faible 0% – 4% À éviter, privilégier les ETF obligataires
ETF obligataires 0% 0,05% – 0,5% faible 0% – 4% Pour le court terme et amortir les fluctuations de votre portefeuille
SCPI/OPCI/SCI 0% – 12% 0,5% – 3% et/ou frais perçus sur les loyers modéré 2% – 5% Pour un complément retraite et pour diversifier
OPCVM actions 0% 1% – 2,5% élevé 6% – 10% A éviter, préférez les ETF actions
ETF actions 0% 0,05% – 0,5% élevé 6% – 10% Pour faire fructifier son capital sur le long terme
Comparatif des unités de compte de l’assurance-vie

Comme vous le voyez dans ce tableau les ETF, nous conseillons d’utiliser des ETF plutôt que des fonds traditionnels.

⚠️ Mais attention, toutes les assurances-vie ne proposent pas d’ETF, loin de là. On vous donne les meilleures dans notre comparatif de l’assurance-vie !

Bonus : des unités de compte écoresponsables !

L’investissement socialement responsable (ISR) consiste à faire le tri parmi les entreprises dans lesquelles on investit sur des critères éthiques : l’écologie, l’égalité homme-femme ou la lutte contre le travail des enfants.

Certaines unités de compte se sont spécialisées dans l’investissement socialement responsable, elles sont essentiellement de deux types :

Certaines entreprises sont, de facto, exclues de ces fonds car elles ne remplissent pas les critères de sélection. Un portefeuille écoresponsable sera donc moins diversifié, mais l’histoire récente a montré qu’il ne sera pas moins performant.

Hugo
Les conseils de Hugo

Pour conserver une bonne diversification ne misez pas que sur un fonds sectoriel, ou choisissez plusieurs secteurs ou associez-le à des ETF ESG.

Vous pouvez aussi opter pour une assurance-vie en gestion sous mandat écoresponsable comme Goodvest ou Nalo.

Questions fréquentes

Pourquoi investir en unités de compte ?

Les unités de compte sont généralement plus performantes que le fonds en euro. En investissant dans des UC, vous pourrez donc booster votre assurance-vie !

Quelle assurance-vie choisir pour investir en unités de compte ?

Nous vous recommandons de choisir une assurance vie avec un bon choix d’UC : fonds traditionnels, ETF et supports immobiliers. Par ailleurs, il convient d’être vigilant sur les frais. Retrouver notre classement de l’assurance vie pour faire le bon choix !

Comment fonctionne une unité de compte ?

Une unité de compte est le plus généralement un fonds d’investissement. Autrement dit, c’est un panier de titres financiers géré par un professionnel, lequel va se charger d’investir votre argent.