Frais d’entrée, frais de gestion, frais d’arbitrage… Les assureurs n’ont jamais été à court d’idées pour pimenter la facture de vos contrats d’assurance vie. Tous les frais ne sont, par ailleurs, pas toujours très visibles. Et, une chose est sûre ; les frais sont très variables d’une assurance vie à l’autre.

Dès lors, avant de vous lancer, assurez-vous d’avoir en tête toutes les couches de frais et analysez-les avec attention, au risque de voir vos profits quelque peu écornés…

Trouvez les meilleures assurances-vie grâce à notre comparatif !

Les droits d’entrée (ou frais de versement) 

Les frais d’entrée correspondent à des commissions perçues sur le montant des sommes que vous allez déposer sur votre contrat d’assurance vie. 

Ces frais servent le plus souvent à payer le distributeur du contrat (courtier, banque ou conseiller en gestion de patrimoine, par exemple). En général, ils sont compris entre 0 et 4% des sommes que vous allez verser sur votre contrat. Retenez que, plus vous versez une somme importante et plus vous pourrez négocier une réduction de ces frais.

Parfois, les assureurs ajoutent des frais d’ouverture de dossier encore appelés frais d’adhésion s’il s’agit d’une association d’épargnants.

En 2021, il est inconcevable de ne pas négocier à la baisse ces frais. D’autant plus, dans le cas où vous versez une somme importante. Les courtiers et les banques en ligne l’ont bien compris : tous vous proposent des contrats sans frais d’entrée.

Les frais de gestion 

Les frais de gestion sont des frais récurrents prélevés sur votre contrat d’assurance-vie. Ils sont en général proportionnels à vos encours et  oscillent entre 0,50 et 1,20%.

Les frais de gestion sont en général moins élevés sur un fonds euros que sur un support en UC. Si vous incluez dans votre contrat une gestion pilotée ou via un mandat de gestion, il est probable que vous ayez à vous acquitter d’un petit supplément de frais.

Sur les unités de compte, les frais sont le plus souvent prélevés trimestriellement ou semestriellement. Ils sont calculés en pourcentage de la valorisation globale de vos supports d’investissement.

Sur le fonds en euros, les frais sont retirés de la participation aux bénéfices versée chaque année. Autrement dit, le taux de l’assurance vie (ou plus précisément, le taux du fonds euros) est affiché net de frais de gestion.

Les frais d’arbitrage 

Si vous êtes d’humeur changeante et que vous aimez modifier vos supports d’investissements de temps à autre, vous devrez supporter des frais supplémentaires, proportionnels au montant arbitré. Ces frais sont de 0,5% en moyenne avec un montant maximum prévu au contrat. 

Toutefois, certaines compagnies proposent un ou deux arbitrages gratuits chaque année. Et, là encore, la plupart des assurances-vie souscrites en ligne proposent des frais d’arbitrage gratuits !

Les frais cachés dans votre contrat d’assurance-vie

Nous avons vu que les contrats d’assurance-vie prévoyaient des frais associés à la gestion des unités de compte, pour rémunérer l’assureur. Les unités de compte sont des supports d’investissement boursiers et parfois immobiliers gérés par des sociétés de gestion. Mais, ces sociétés de gestion doivent aussi se rémunérer. Chaque support a donc ses propres frais de gestion : comptez autour de 1 à 2 % pour un fonds en actions. Certaines sociétés de gestion peuvent, en plus, prélever des commissions de surperformance en cas de dépassement des objectifs.

Finalement, ces frais rarement exposés par l’assureur peuvent vite devenir les plus importants. Qui plus est, certaines sociétés de gestion redistribuent une partie de ces frais aux assureurs et aux courtiers sous forme de rétrocessions et cela créé inévitablement des conflits d’intérêts.

Si vous voulez éviter ces frais, le plus sage est d’opter pour des ETF. Un ETF, aussi appelé tracker, est un fonds d’investissement dont la performance suit celle d’un indice boursier (comme le CAC 40 ou Dow Jones, par exemple). Ces fonds sont gérés de manière quasi-automatique. Leurs coût de fonctionnement sont donc très réduits et cela se ressent dans les frais prélevés aux investisseurs. Comptez entre 0,1% et 0,5% de frais annuels pour un ETF en actions ; c’est 4 à 20 fois moins que les frais d’un support d’investissement traditionnel !

Attention, tous les contrats d’assurance-vie ne proposent pas d’ETF. Nous les avons listés dans notre comparatif des assurances-vie !

Les options de votre contrat d’assurance vie

Un contrat d’assurance vie contient pléthore d’options : arbitrages automatiques pour sécuriser vos gains ou limiter la casse en cas chute de la bourse ; garantie plancher pour assurer votre capital à la succession, etc. 

Toutes ces options ont un coût qu’il convient de bien analyser avant d’y souscrire !