Bien connus dans le monde anglo-saxon, les conseillers en gestion de patrimoine sont une alternative intéressante face aux réseaux bancaires classiques ou aux banques privées. En effet, ces experts développent pour leur clientèle, une approche dite “globale” en s’appuyant sur leurs connaissances financières et juridiques. De nos jours, les CGP ou CGPI pour « Indépendants », sont présents un peu partout en France. Ils endossent le rôle de “médecin de famille” en ce qui concerne la bonne santé de votre patrimoine. Ils sont capables, via un bilan patrimonial approfondi, d’orienter vos décisions dans le bon sens afin de faire fructifier vos avoirs  grâce à un accompagnement sur mesure, et ce pendant de longues années.

Le conseiller en gestion de patrimoine, chef d’orchestre de votre patrimoine

L’objectif d’un CGP est de valoriser votre patrimoine sur le long cours. Le conseiller Patrimonial est en général indépendant (CGPI). Cela confère à ce spécialiste de vous procurer un conseil non balisé par les objectifs commerciaux des réseaux bancaires classiques.

Le CGP est un chef d’orchestre car il a une bonne connaissance, à la fois de la fiscalité, du droit de la famille et successoral, des marchés financiers, etc…Par ailleurs, lorsqu’une problématique devient complexe, il sait s’entourer d’un réseau local (notaires, avocats, fiscalistes) afin d’apporter la meilleur solution à son client.

Le Conseiller en gestion de patrimoine élabore un diagnostic de votre situation patrimoniale et vous rend ensuite un bilan patrimonial. A l’aune de celui-ci, il est capable de déterminer en fonction de vos aspirations, le meilleur parcours à suivre dans les années à venir pour réaliser vos objectifs. Il déterminera également votre profil investisseur pour connaître votre degré d’aversion au risque.

Conseiller en gestion de patrimoine : une approche globale

Votre conseiller en gestion de patrimoine fait tout d’abord un audit de vos objectifs pour les mettre en adéquation avec le droit positif et votre environnement familial. Il va donc chercher à analyser finement votre patrimoine pour bien vous comprendre et vous satisfaire. 

Les compétences d’un conseiller en gestion de patrimoine

Le métier de CGP est fortement réglementé. Pour être légitime dans le temps, il doit effectuer un nombre d’heures de formations obligatoires chaque année afin de conserver son droit d’exercer.

Concrètement, un CGP est un expert généraliste qui maîtrise les domaines suivants:

Vous l’aurez remarqué, ce métier demande une grande culture générale et financière. Cependant, comme vu en supra, un CGP ne peut se substituer à des professions comme les experts comptables, les avocats d’affaires, ou même les ingénieurs patrimoniaux. 

Bien choisir son conseiller en gestion de patrimoine

1 – Un conseiller qualifié et reconnu par des instances réglementaires

Pour pouvoir exercer son métier, le  CGP opère au croisement de plusieurs domaines réglementés. En effet, il est à fois:

  • Courtier en assurance-vie
  • Intermédiaire en opération de banque et en services de paiement (IOBSP) 
  • Conseiller en investissements financiers (CIF) 
  • Le conseil en immobilier (Carte T)

En premier lieu, le CGP ou le CGPI doit répondre du statut de conseiller en investissements financiers (CIF). En répondant à cette exigence, vous aurez un premier élément de réponse sur le sérieux de votre conseiller patrimonial. En effet,  ce statut ne peut “que” s’exercer sous l’égide de l’Autorité des marchés financiers (AMF). 

Enfin, n’hésitez pas à consulter l’ORIAS qui recueille chaque année toutes les “accréditations” mentionnées plus haut pour chaque conseiller en gestion de patrimoine.

2 – Choisissez un CGP disponible à côté de chez vous

Votre patrimoine est un élément primordial de votre vie et de votre bien être. N’hésitez pas à choisir un CGP proche de chez vous ou de votre entreprise. Certes, le digital et le télétravail inondent notre façon de vivre actuellement. Cependant, rien ne vaut le contact humain avec son CGP qui comprendra mieux vos objectifs lors d’un vrai RDV, une ou deux fois par an.

3 – La rémunération du CGP

Tout d’abord, un CGP digne de ce nom, a tout intérêt à faire fructifier  votre patrimoine.  Cela sera gage pour lui de revenus réguliers sur le long terme.

Fuyez les vendeurs de produits “one shot” que vous ne reverrez plus. ( surtout en cas de problème!)

Les conseils en gestion de patrimoine doivent être transparents sur leur rémunération.  Ils doivent obligatoirement vous faire signer une « lettre de mission » qui détaille l’objet de leur intervention et leurs honoraires.

Les CGP sont en général payés en honoraires ou à l’aide de commissions. Le métier tend peu à peu à opter pour la première solution; c’est-à-dire, en faisant progressivement payer le conseil uniquement. Mais cela ne se fait pas d’un claquement de doigts. En attendant, beaucoup de CGP se font encore rémunérer par leurs fournisseurs (sociétés de gestion, assureurs, producteurs de FCPI, GFV, etc…)

Alors ? Conseiller en gestion de patrimoine ou banquier privé ?  

SI vous souhaitez bénéficier de conseils pour mettre en place une véritable stratégie patrimoniale, vous aurez en général deux possibilités. À savoir:

Pour obtenir un conseil de qualité, il n’y a pas beaucoup de différences entre ces deux professionnels. En effet, très souvent, les CGP viennent de la banque privée et ont souhaité à un moment donné voler de leurs propres ailes. Ceci, pour diverses raisons. 

Cependant, une chose est sûre: le CGP qui a quitté une grosse structure souhaite conserver son indépendance quant au choix de ses fournisseurs. Ainsi, Il ne sera pas dépendant de la politique commerciale de la banque à laquelle reste affilié l’employé de la banque privée…

In fine, retenez que recourir à un expert de la gestion de patrimoine, c’est d’abord vous apporter une aide pour élaborer la meilleure stratégie patrimoniale vous concernant, en allant vers les bons placements. Il est donc crucial de bien choisir votre conseiller en gestion de  patrimoine, lequel vous accompagnera parfois tout au long de votre carrière professionnelle, et même après.