Réservé aux revenus les plus modestes, le livret d’épargne populaire (LEP) est un placement sans risque réglementé par l’Etat. Plus rentable que la plupart des livrets, il n’est pourtant pas encore adopté par l’ensemble des épargnants éligibles. Quels sont les points forts et les inconvénients du LEP ? Conditions, taux, fonctionnement voici tout ce que vous devez savoir du livret d’épargne populaire et de ses alternatives, si vous n’y êtes plus éligible.

Conditions et fonctionnement du LEP

Le livret d’épargne populaire, pour qui ?

Pour ouvrir un LEP, vous devez :

  • avoir une résidence fiscale en France
  • être majeur
  • respecter les conditions de revenus fixées par l’état
  • ne pas posséder de LEP dans un autre établissement bancaire

Pour être éligible, votre revenu fiscal de référence ne doit pas dépasser les limites fixées par le gouvernement selon votre quotient familial :

Parts de quotient familial France métropolitaine Martinique, Guadeloupe, La Réunion Guyane Mayotte
Première part de quotient familial 20 297 € 24 018 € 25 110 € 37 663 €
Majoration pour la première demi-part supplémentaire  + 5 420 €  + 5 737 €  + 6 912 €    + 10 354 € 
Majoration pour les demi-parts supplémentaires suivantes  + 5 420 €  + 5 420 €  + 8 118 € 
Plafond de revenu fiscal de référence pour être éligible au LEP en 2022 

Si vous n’êtes pas éligible au Livret d’Épargne Populaire, peut-être trouverez-vous votre bonheur dans notre comparatif des meilleurs livrets !

Taux, plafond et fiscalité du livret d’épargne populaire

Le taux du livret d’épargne populaire est de 4,6% net depuis le 1er aout 2022. Comme tous les livrets réglementés, il n’est ni soumis à l’impôt, ni aux prélèvements sociaux.

Souple et disponible, vous pourrez effectuer des retraits et des versements en respectant les limites suivantes :

  • Seuil minimum : 30 €
  • Plafond : 7 700 €

Les formalités du livret d’épargne populaire

Depuis mars 2021, vous n’avez plus besoin de présenter votre avis d’imposition à l’établissement bancaire dans lequel vous ouvrez votre LEP. En effet, dans une démarche de simplification et d’accélération des procédures, les banques peuvent interroger directement l’administration fiscale pour vérifier si vous ne dépassez pas les conditions de revenus fixées.

Avant cette date, la présentation de votre avis d’imposition était non seulement obligatoire à l’ouverture, mais aussi chaque année afin de surveiller l’évolution de vos revenus. Alors, face à des dispositifs longs et contraignants, on comprend mieux la faible proportion de détenteurs de livret d’épargne populaire parmi les personnes éligibles !

Le LEP est-il meilleur que le livret A ?

Malgré un taux de 2% (depuis le 1er aout 2022), le livret A est bien plus apprécié que le livret d’épargne populaire qui pourtant rémunère deux fois mieux. Et tout comme votre livret A ou votre LDDS, le LEP possède les qualités essentielles pour veiller sur votre épargne de disponibilité. Consacrée à vos dépenses courantes, nous vous conseillons d’y affecter une somme d’environ un mois de salaire, pas plus. Ainsi, il est inutile de compléter votre livret d’épargne populaire jusqu’au plafond. Vous pourrez alors réserver le reste de votre épargne à des placements plus rentables, moins flexibles ou plus risqués. 

Si vous êtes éligible au LEP, n’ouvrez pas de livret A !

Une capacité de dépôt élevée comme celle proposée par votre livret A (22 950 €) ou votre LDDS (12 000 €) ne vous sera d’aucune utilité pour votre épargne de disponibilité. Pour le reste, nous vous recommandons des placements plus rentables. On y vient tout de suite…

Livret d’épargne populaire, et après ?

Une fois que vous avez constitué votre épargne de disponibilité sur votre livret d’épargne populaire, consacrez-vous à une épargne de précaution, un peu plus rentable. Ensuite, vous serez libre de faire fructifier le reste de vos avoirs sans contrainte.

La rentabilité d’une assurance-vie pour votre épargne de précaution

L’assurance-vie est une enveloppe fiscale composée de deux supports :

  • le fonds euros qui est la partie sécurisée et dont le capital est garanti ;
  • les unités de compte qui représentent la partie dynamique et risquée.

L’argent versé sur votre fonds euros vous protège contre les aléas de la vie ; c’est votre épargne de précaution. Non destinée à être consommée, elle se doit néanmoins d’être disponible si besoin. Avec une rémunération d’environ 1 à 2%, son taux est inférieur à celui du LEP et son cadre fiscal presque aussi avantageux. En prime, si vous y ajoutez quelques unités de comptes investies à long terme, vous profiterez d’une assurance-vie performante et limiterez considérablement le risque.

Notre astuce pour moins de risque

Nous vous conseillons d’investir dans des ETF obligataires au sein de votre assurance vie. Les ETF (trackers) sont des paniers d’actions répliquant un indice boursier. Moins volatiles que les actions, ils permettent de diversifier votre portefeuille et de limiter votre prise de risque.

Le PEA pour commencer à investir en bourse sans fiscalité

En ouvrant un PEA pour commencer à investir en bourse, vous viserez une rentabilité de 8 % par an. Et après 5 ans, vous pourrez profiter de vos gains sans aucune fiscalité ! Votre PEA vous permet d’investir uniquement dans des actions européennes, mais vous pourrez contourner cette restriction en investissant dans des ETF internationaux éligibles au PEA pour investir simultanément dans les plus grandes puissances mondiales. 

Mais attention, tous les PEA ne sont pas égaux et ne proposent pas les mêmes conditions tarifaires. Pour ne pas vous tromper, nous vous déconseillons vivement le PEA de votre banque traditionnelle et vous recommandons ceux des courtiers en bourse spécialisés. Vous trouverez une sélection des meilleurs PEA du marché au sein de notre comparatif.

Si vous n’avez pas encore constitué votre épargne de précaution, nous vous recommandons tout de même d’ouvrir un PEA avec un montant minimum en guise de prise de date, même sans investir, afin de pouvoir profiter des avantages fiscaux plus tard.

Conclusion : comment organiser votre épargne autour d’un LEP ?

  1. Versez sur votre livret d’épargne populaire une épargne de disponibilité (environ un mois de salaire) pour vos dépenses courantes. Si vous n’êtes pas ou plus éligible, votre livret A ou LDDS sera la meilleure alternative.
  2. Prévoyez une épargne de précaution d’environ 6 mois de salaire pour répondre à un imprévu ou un coup dur que vous placerez sur le fonds euros d’une assurance vie. Consultez notre comparatif des meilleures assurance vie pour faire le bon choix.
  3. Commencez à investir en bourse pour un portefeuille performant avec des ETF sur une assurance vie et un PEA.