Investir dans les PME permet de financer l’économie réelle. Mais c’est aussi une excellente façon de faire fructifier son patrimoine !

Pour investir dans des PME, plusieurs options s’offrent à vous :

  • vous pouvez prêter de l’argent à des PME via des plateformes de financement participatif (crowdlending) ;
  • vous pouvez investir au capital de PME et de startups grâce au crowdfunding equity et à certains fonds d’investissement dédiés ;
  • enfin, certaines PME plus matures sont cotées en bourse. Cela peut être l’occasion d’ouvrir un PEA PME.

➡️ On fait le point sur ces différents investissements.

Pourquoi investir dans des PME ?

Investir dans des PME

Investir dans des PME permet de diversifier votre patrimoine. En général, il est recommandé de commencer par se constituer un patrimoine boursier et un patrimoine immobilier. Cependant, il peut être utile de compléter son patrimoine avec des placements financiers qui ne soient pas corrélés aux marchés financiers et immobiliers. C’est le cas de l’investissement dans des PME.

Autre avantage : les entreprises de petite taille ont un potentiel de croissance plus important que les grosses entreprises cotées en bourse. C’est tout particulièrement vrai pour les entreprises innovantes. Attention toutefois, financer des PME c’est aussi prendre des risques non négligeables : les PME sont statistiquement plus fragiles que les multinationales.

Dans certains cas, cela peut vous permettre de réduire vos impôts. En investissant au capital de sociétés de moins de 7 ans, vous pouvez en effet déduire entre 18% et 25% du montant investi de vos impôts !

Prêter à des PME avec le crowdlending

Le financement participatif obligataire (ou crowdlending) permet à de multiples investisseurs de prêter de l’argent à des PME, qui s’engagent en retour à rembourser le capital avec des intérêts.

Les plateformes de crowdfunding sélectionnent et notent les entreprises en fonction de leur capacité à rembourser. Plus l’entreprise est solide et moins le taux d’intérêt sera élevé. Vous pouvez viser entre 2 et 10% de rendement brut selon l’entreprise financée.

Le crowdlending présente donc peu de risques : l’échéance du prêt et le rendement sont connus et fixés à l’avance. Cependant, il arrive que certaines entreprises éprouvent des difficultés à rembourser. Cela peut entraîner des retards et, dans certains cas, un remboursement partiel. Pour amoindrir ce risque, pensez à diversifier dans un maximum de projets.

Voici les meilleures plateformes de crowdlending, issues de notre comparatif :

Plateforme Projets financés Durée moyenne (mois) Rendement moyen Taux de défaut
October 1019 48 5,64% 3,12%
PrêtUp 323 28 8,13% 3,80%
Enerfip 257 38 5,17% 0,9%
Les entreprêteurs 309 32 7,86% 3,51%
Crédit.fr 717 39 7% 9,33%
Tableau comparatif des plateformes de prêt. Le taux de défaut est en pourcentage des montants prêtés.

Investir au capital de PME et de startups

Plutôt que de prêter de l’argent aux PME, vous pouvez directement investir au capital des entreprises. Les PME et les startups ont en effet un besoin régulier de fonds propres. Deux possibilités s’offrent à vous :

En investissant au capital de sociétés en pleine croissance, vous avez un potentiel de gain important. Il n’est pas rare que la valeur d’une startup double en triple en quelques années !

Mais ce n’est pas tout, en investissant dans des entreprises de moins de 7 ans, vous pouvez aussi profiter d’une réduction de l’impôt sur le revenu de comprise entre 18 et 25% du montant investi.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre guide complet : investir dans des startups !

Néanmoins, vous devez aussi être conscients des risques encourus lors d’un tel investissement :

  • tout d’abord, les PME sont généralement plus fragiles que les sociétés cotées en bourse. Le risque de perte en capital est élevé.
  • par ailleurs, vous avez un risque de liquidité important dans la mesure votre placement est bloqué pour une durée indéterminée (généralement autour de 10 ans).

Si vous ne souhaitez pas bloquer votre épargne, il existe toutefois une solution : investir dans des fonds de private equity au sein d’une assurance-vie. ⤵️

L’assurance-vie pour placer au capital de PME

Filao Invest, Assurance-vie dédiée à l'investissement dans les PME non cotées
Filao Invest, Assurance-vie dédiée à l’investissement dans les PME non cotées

Au sein d’une assurance-vie, vous avez la possibilité d’investir dans n’importe quel fonds d’investissement, y compris des fonds de private equity. Or, l’assureur est obligé d’assurer la liquidité de votre placement. Autrement dit, dans une assurance-vie vous devez pouvoir retirer votre argent quand vous le souhaitez.

En choisissant d’investir dans un fonds de PME au sein de votre assurance-vie, votre argent n’est pas bloqué et vous profitez par ailleurs de la fiscalité avantageuse de cette enveloppe fiscale (en revanche vous ne pouvez pas prétendre aux réductions d’impôt vues précédemment).

➡️ Cette approche est séduisante mais les assurances-vie qui référencent des fonds de private equity sont rarissimes. C’est le cas par exemple de Filao Invest qui propose deux FCPR et qui, par ailleurs, n’impose aucuns frais sur versements ! Pour en savoir plus, vous pouvez retrouver notre avis détaillé sur Filao Invest ici.

Investissez dans des PME depuis l’assurance-vie de Filao Invest et recevez 150 € avec le code FH150 !

Investir dans des PME cotées en bourse

La dernière option qui s’offre à vous est d’investir dans PME cotées en bourse. Cela présente plusieurs avantages :

  • Liquidité : votre argent est disponible à tout moment puisque les sociétés sont cotées en bourse.
  • Fiscalité : vous pouvez investir dans ces sociétés depuis un PEA ou un PEA PME et profiter d’une exonération d’impôt sur les plus-values et les dividendes.
  • Performance : les petites entreprises ont une performance statistiquement plus élevée sur le long terme.

En revanche, l’aspect diversification est moins fort qu’avec le crowdfunding. Comme toutes les entreprises cotées, le cours de bourse des PME est en effet influencé par l’évolution des grands indices boursiers.

Hugo
Les conseils de Hugo

L’investissement en PME cotées est surtout utile si votre PEA a atteint son plafond. En ouvrant un PEA PME, vous pouvez ainsi placer 75 000 € supplémentaires pour profiter de l’exonération d’impôts.

Sachez aussi qu’il existe des ETF CAC PME, ce qui vous permettra de diversifier vos placements à moindres frais.