Marre des cryptos en lien avec la finance ou les jeux ? Envie d’investir dans un projet plus en lien avec les problématiques industrielles ? VeChain et son projet autour de la supply chain pourrait vous séduire ! Nos héros se sont penchés sur VeChain et sa crypto, VET, afin de vous en dire plus et partager leur avis.

Qu’est-ce que le projet de VeChain ?

VeChain, que vous retrouverez également avec le ticker VET, est l’un des protocoles les plus attendus de la technologie blockchain. Il est en effet l’un des rares à laisser de côté le seul aspect financier. 

VeChain Thor (c’est son nom complet 😊) s’attaque à la problématique de la gestion des chaînes d’approvisionnement, que l’on nomme plus fréquemment sous le terme anglais de supply chain.

Page d'accueil du projet VeChain et sa crypto VET
Page d’accueil du projet VeChain

Avant d’évoquer le projet VeChain à proprement parler, il est important de partir de cette problématique de la supply chain. Entre la fabrication d’un bien et sa mise en vente, il existe parfois des dizaines d’étapes intermédiaires (achat des matières premières, gestion des sous-traitants, assemblage, livraison, entreposage, etc.). 

Aujourd’hui, les données ne sont pas toujours partagées et peuvent être compartimentées en plusieurs services. Ainsi, le service des achats peut avoir ses données, idem pour les équipes commerciales (qui n’ont pas accès aux données du service achat…), idem pour les équipes logistique, etc. Il existe donc un problème majeur : ces services ne communiquent pas entre eux (la plupart du temps). Vous le vivez peut-être d’ailleurs au quotidien si vous travaillez dans ce domaine. Ou si votre commande a été perdue et que chaque service se renvoie la balle !

L’objectif de VeChain est justement d’améliorer la collaboration et l’efficacité des chaînes d’approvisionnement. Et, vous l’avez deviné, c’est là qu’intervient son protocole. Ce dernier est une blockchain distribuée et fonctionnant sans intermédiaire, avec une totale transparence des flux liés aux chaînes d’approvisionnement. 

Ainsi, la promesse de VeChain est immense. Non seulement il n’y a même plus besoin de partager les informations, puisqu’elles sont accessibles à tous. Mais aussi, les entreprises partageant leurs données en restent bien les propriétaires. C’est toute la magie de la technologie blockchain !

Comment fonctionne le protocole VeChain (VET) ?

Un projet au service de la supply chain, en s’appuyant sur les smart contracts

Si jamais vous n’arrivez pas à vous faire une image de ce qu’est une chaîne d’approvisionnement, nous allons prendre un exemple simple.

Vous venez d’acheter une voiture neuve qu’un concessionnaire vous a vendue. Ce dernier va donc retirer la voiture de ses stocks. Mais le vendeur s’aperçoit que c’était la dernière et qu’il ne sera pas réapprovisionné avant 3 semaines ! Malheureusement, le vendeur n’a pas indiqué en amont cette information à son livreur, qui n’a donc pas pu informer le fabricant, etc. 

Vous avez là l’exemple typique de la problématique de la supply chain. Non seulement certaines parties prenantes peuvent manquer d’informations sur les stocks réellement disponibles ou les commandes. Mais aussi le vendeur final n’a même pas l’assurance de la certification, de la qualité ou de l’authenticité du produit vendu.

Solutions entreprises de VeChain qui fonctionne avec la crypto VET
VeChain propose des solutions pour les entreprises, et en premier lieu la supply chain

En utilisant VeChain, le concessionnaire n’aurait même pas eu besoin de commander de nouveaux véhicules. Le protocole l’aurait fait à sa place grâce aux smart contracts ! En effet, passer un certain seuil une commande pourrait être passée automatiquement aux fournisseurs intervenant en amont de la production (commande des pièces, assemblage du véhicule, etc.).

Pour réaliser cette prouesse, le réseau VeChain utilise la technologie NFC (Near Field Communication). Celle-ci remplace de plus en plus les puces RFID (Radio Frequency IDentification).  Grâce à la technologie NFC, les données sont directement transmises à la blockchain VeChain, qui n’a donc plus qu’à les stocker. La seule intervention humaine est la création d’une sorte de « fiche produit », puisque tout est automatisé.

Quelques caractéristiques techniques du protocole VeChain

Si l’on regarde le côté technique, le protocole VeChain est une blockchain layer 1, soit une blockchain de première couche, permettant de valider des transactions. Elle a été construite sur la blockchain Ethereum (ETH)

Le consensus de validation utilisé est la preuve d’autorité ou PoA (Proof-of-Authority). C’est une variante de la preuve d’enjeu ou PoS (Proof-of-Stake). La différence avec cette dernière, c’est que les validateurs ne sont pas ceux qui immobilisent le plus de jetons, mais ceux que les détenteurs de VET approuvent comme tels. 

Ce consensus permet une validation ultrarapide des transactions, qui sont représentées par la transmission ou la consultation des données sur la blockchain. Vous remarquez donc que c’est un protocole ayant aussi bien des aspects de décentralisation (ouverte à tous et consultable par tous) et de centralisation (choix des validateurs).

À quoi sert la crypto VET dans le projet de VeChain ?

Comment se rémunère le protocole VeChain ? Pour cela, il faut regarder de plus près les deux crypto monnaies du réseau, le VET et le VTHO.

Le VET permet de transférer de la valeur (intégration et partage des données). C’est également le jeton de gouvernance du réseau, pour proposer et voter des améliorations. Quant aux VTHO, ils sont payés par toute personne souhaitant accéder aux données. Chaque accès est en effet considéré comme une transaction, puisqu’elle active une condition du smart contract.

Hadrien
Les conseils de Hadrien

Quelque soit la qualité d’un projet, pensez à diversifier vos investissements pour minimiser les risques ! A la recherche d’inspiration ? Consultez nos articles sur les cryptomonnaies prometteuses ou les nouvelles cryptomonnaies.

Le versement de crypto VET au protocole permet donc de le rémunérer et les validateurs sont, eux, récompensés en VTHO.

Où acheter la crypto VET de VeChain ?

La crypto VET, mais aussi le VTHO, peuvent s’acheter sur plusieurs plateformes d’échange, mais pas toutes. Par exemple Capital.com ou Coinhouse le permettent, mais pas eToro, ni Kraken ou ZenGo (du moins pas en juin 2022).

Envie de trouver la plateforme crypto qui vous correspond ? Consultez notre comparatif !

Notre avis sur l’initiative VeChain et sa crypto monnaie VET

Vous pourriez dire que parfois la blockchain, c’est trop abstrait ou seulement de la spéculation. Et vous auriez raison. Pourtant, il existe également de véritables projets, avec des applications concrètes, comme VeChain, qui vise à répondre à une réelle problématique industrielle. 

En effet, de nombreuses chaînes d’approvisionnement souffrent encore beaucoup d’un manque criant de transparence et d’efficacité. C’est bien entendu un problème pour le consommateur, qui ne sait parfois pas d’où viennent certains produits. Mais c’est aussi un souci pour les fabricants, qui peuvent ne pas savoir où en sont leurs stocks.

Le projet VeChain évite les informations erronées, la peur du manque de stocks et répond aux demandes de plus en plus fréquentes des clients sur l’origine de certaines matières. En outre, son utilisation est très simple et vous n’avez presque rien à faire !

Bien que le protocole soit un peu hybride entre centralisation et décentralisation, VeChain reste une blockchain publique et les données sont consultables par tous. Ainsi, les entreprises utilisant VeChain peuvent redonner confiance à leurs clients, car la traçabilité est entièrement objective et infalsifiable, et les données ne peuvent pas être modifiées.

Le projet VeChain a donc une réelle utilité. J’en veux pour preuve que le protocole a déjà signé des partenariats avec Bayer, BMW, Walmart ou encore LVMH. L’avenir semble donc prometteur pour VeChain.