EGLD faisant partie du top 50 des crypto monnaies (voir notre classement des cryptos), MultiversX (anciennement Elrond) compte parmi les projets bien installés. Alors si vous faire autre chose qu’acheter du Bitcoin (BTC), cela peut valoir le coup de creuser un peu le sujet. Prêt à découvrir notre avis sur MultiversX / Elrond (EGLD) et à savoir s’il sera le prochain Seigneur des cryptos ? (j’espère que vous avez la référence 😅)

Qu’est-ce que le projet MultiversX / Elrond (EGLD) ?

Présentation rapide de MultiversX (ex Elrond – le projet de la crypto EGLD)

MultiversX (ex Elrond), aussi reconnu avec son ticker EGLD, est une blockchain open source et décentralisée. Son objectif est commun à celui d’autres protocoles : permettre une validation rapide des transactions, à moindre coût, qu’il soit financier ou énergétique. Pour ce faire, Elrond utilise ce que l’on appelle le sharding, que nous présenterons dans la partie suivante. 

Page d’accueil d’Elrond (EGLD)

Ce protocole voit les choses en grand. Il se désigne lui-même comme un projet à destination du futur 🤖. Pour les fondateurs, ce futur, c’est la finance décentralisée (DeFi), l’internet des objets (IoT), les fintechs, mais surtout le metavers. C’est d’ailleurs pourquoi en novembre 2022 a eu lieu un grand show à Paris pour présenter MultiversX, le nouveau nom et la nouvelle ambition d’Elrond. Si ce protocole permettait d’exécuter des smart contracts, MultiversX voit les choses en encore plus grand.

Les smart contracts sont des algorithmes qui s’exécutent automatiquement dès qu’une condition de déclenchement est remplie. Le concept a été démocratisé par la blockchain Ethereum, qui voyait là une limite à la blockchain Bitcoin.

Désormais, le projet se décompose en une multitude de services et fonctionnalités, à des degrés d’avancement différents. Vous trouverez par exemple :

  • XFabric, qui permet aux entreprises de construire des expériences grâce à la blockchain, rapidement et sans savoir coder
  • XPortal, qui se veut un portail d’accès au metaverse. Le CEO, Beniamin Micu, conçoit un univers dont les frontières entre le réel et le virtuel sont floues. Il a ainsi noué un partenariat avec Mastercard pour fournir une carte bancaire, aussi bien carte virtuelle que physique, pour payer ses achats dans les deux mondes. Pour ceux qui connaissent l’ancien Elrond, XPortal vient remplacer l’application Maiar
  • XWorlds, qui souhaite apporter de l’interopérabilité entre les différents metaverses. Pour illustrer, si ceux-ci sont des pays, XWorlds serait la planète qui les regroupe. XWorlds dispose d’une version beta testé courant décembre par des premiers utilisateurs
  • Et tout cela s’accompagnent de différents services comme XWallet ou XExchange, pour vous servir de portefeuille crypto et vous permettre d’échanger vos différents tokens
Page d'accueil de MultiversX, le projet Elrond (EGLD) renouvelé !
Page d’accueil de MultiversX, le projet Elrond renouvelé !

Bref historique de MultiversX – ex Elrond (EGLD)

MultiversX (ex Elrond), avec sa crypto EGLD, naît en 2017. Trois Roumains l’ont fondé : les frères Lucian et Benjamin Mincu, ainsi que Lucian Todea (voir l’équipe ici). Les trois connaissaient plutôt bien l’écosystème des cryptomonnaies et s’y impliquaient depuis plusieurs années. Elrond est un peu un OVNI au sein de l’univers crypto, car c’est le seul projet d’envergure venant d’Europe de l’Est.

L'équipe de choc d'Elrond, le projet de la crypto EGLD
L’équipe de choc d’Elrond (EGLD)

La mise en ligne du réseau principal (mainnet) d’Elrond a eu lieu au cours de l’été 2020. Elrond reste alors un projet de niche, dont seuls les connaisseurs ont entendu parler. En effet, il s’attaque aux problèmes d’évolutivité de la blockchain, allant ainsi plus loin que le problème classique de la scalabilité (capacité à traiter de nombreuses transactions et rapidement). Et comme évoqué plus haut, fin 2022 le projet prend un tournant en se rebaptisant MultiversX et en s’attaquant au metaverse, aussi ambition du groupe Meta (ex Facebook) ou The Sandbox (SAND).

🔎 Envie d’en savoir plus sur les ambitions de Meta ? Lisez notre article sur le metaverse de Facebook !

Comment fonctionne la blockchain Elrond (EGLD) ?

Le consensus de validation d’Elrond (EGLD)

Elrond est une blockchain Layer-1, c’est-à-dire une blockchain d’exécution pour le fonctionnement d’applications décentralisées et la validation des transactions. Pour cette dernière, elle utilise le mécanisme de consensus de la Proof of Stake (preuve d’enjeu en bon français). 

Blockchain, Proof-of-Stake, finance décentralisée… besoin d’apprendre ou de réviser les classiques ? Consultez notre article d’introduction à la crypto !

Cependant, contrairement à d’autres blockchains, Elrond n’utilise pas le PoS classique, mais la SPoS, la preuve d’enjeu sécurisée (Secure Proof-of-Stake). Comme pour la PoS classique, la SPoS demande aux validateurs d’immobiliser une large quantité de jetons, leur permettant ainsi de valider des transactions. 

Mais, dans le consensus SPoS, on ne donne pas la part belle aux « riches » et les validateurs sont choisis de manière aléatoire grâce à un ingénieux système de notation. Ainsi, chaque transaction est validée, non pas par l’un de ceux qui a immobilisé le plus de jetons, mais par celui qui a été choisi par le système. C’est donc un consensus théoriquement impartial.

Le sharding, élément central du protocole Elrond (crypto EGLD)

Nous l’avons rapidement évoqué en introduction. Le sharding est l’élément central du protocole Elrond. Concrètement, cela signifie qu’il est en quelque sorte découpé en plusieurs fragments ou shards (dans la langue de Shakespeare).

Une équipe de validateurs se voit confier la validation des transactions et la sécurisation de son fragment. Les validateurs ont ainsi moins de transactions en liste d’attente et peuvent valider de manière plus rapide. En outre, les fragments sont interconnectés les uns avec les autres.

Une fois que les transactions ont été validées, elles passent sur le réseau principal (mainnet) et sont ajoutées à la blockchain Elrond. Le sharding est un véritable progrès qui va au-delà de la scalabilité, de la baisse des coûts et de la rapidité des transactions. C’est pour cela que l’on parle d’évolutivité, avec l’obligation d’interconnecter les fragments tout en conservant la sécurité et la rapidité d’un protocole en consensus PoS.

XSpotlight (ex Inspire Art) : le pied dans les NFTs de MultiversX

Autre site de la galaxie Elrond qui est refondu à l’occasion de l’avènement de MultiversX : Inspire Art. Renommé XSpotlight, comme son nom l’indique la plateforme vise à « mettre en lumière ». En l’occurence, il s’agit de projets NFTs que la société souhaite mettre en avant pour aider certains créateurs à émerger.

Certaines fonctionnalités de recherche ou de filtres sont là pour aider l’utilisateur à faire des découvertes en fonction de ses critères.

À quoi sert la crypto monnaie EGLD dans le projet MultiversX (ex Elrond) ?

EGLD est le jeton natif du protocole Elrond. Il signifie Electronic Gold (eGold), mais n’a pas de rapport avec le métal jaune. 

Comme tout jeton natif, l’EGLD a deux fonctionnalités. La première, c’est d’être la pierre angulaire du réseau, en permettant la rémunération des validateurs participant à la blockchain. Il alimente le réseau en servant de moyen d’échange entre les utilisateurs, développeurs et validateurs. Les frais de transaction sont en effet payés en crypto EGLD par les deux premiers, au bénéfice des validateurs. 

Ensuite, c’est un jeton de gouvernance. Les détenteurs d’EGLD peuvent donc proposer des améliorations du protocole et voter pour d’autres propositions.

Où acheter la crypto EGLD ?

Illustration de l'interface d'achat de MultiverX (EGLD) sur la plateforme d'investissement Bitpanda
Illustration de l’interface d’achat de MultiverX (EGLD) sur la plateforme d’investissement Bitpanda

Le jeton EGLD est disponible sur toutes les grandes plateformes d’échange. Vous pourrez vous en procurer sur la plateforme Bitpanda par exemple (notre avis sur Bitpanda ici) ou bien encore sur la plateforme Coinhouse (notre avis sur Coinhouse ici).

📈 Entre le 9 octobre et le 9 novembre 2023, le prix de la cryptomonnaie EGLD a littéralement explosé : + 85% en 30 jours. Restez tout de même prudent, nous sommes encore loin des cours de fin 2021 / début 2022, lorsque le prix d’EGLD dépassait cent euros.

Notre avis sur la crypto monnaie de MultiversX (EGLD)

Le sharding, une véritable solution ingénieuse

Principalement développé par Elrond, le sharding est aujourd’hui à la mode au sein de l’écosystème crypto, avec notamment Polkadot et surtout Ethereum (on y vient). Elrond a donc une réputation de protocole sérieux et ayant permis une évolution importante dans la blockchain. 

En combinant sharding et consensus SPoS, Elrond a donc révolutionné le secteur. Le projet a ensuite mis au point le wallet Maiar, permettant des transferts plus rapides et de faibles coûts de transaction. 

Mais les services financiers de MultiversX vont plus loin que ça et certains le comparent à l’application mobile Sumeria (Lydia). En plus de permettre l’envoi et la réception de cryptomonnaies, on peut y faire des pots communs par exemple.

Si Elrond était auparavant un projet plutôt confidentiel, faisant peu de marketing, les choses changent progressivement. La cryptomonnaie EGLD était initialement relativement peu connue, malgré l’excellence technique du projet associé. Mais lors du lancement de MultiversX, l’équipe a vu grand en organisant une conférence à Paris, attirant des ministres comme Jean-Noël Barrot, Ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications, ou encore le ministre roumain Sebastian Burduja qui est chargé de la recherche. Autre célébrité présente, Nicole Muniz, la CEO de Yuga Lab, la société derrière les fameux NFTs de singe, les Bored Apes.

MultiversX et sa crypto EGLD face à la concurrence

Le principal danger pour la crypto EGLD n’est pas la qualité du projet, mais la concurrence. Ainsi, on le considérait comme un énième Ethereum Killer, aux côtés de Cardano (ADA), Avalanche (AVAX) ou Polygon (MATIC). En se réinventant avec MultiversX, le projet se démarque désormais sur ce point.

Heureusement, car le concurrent le plus important dElrond va devenir Ethereum lui-même. En effet, maintenant le transfert de la preuve de travail ou PoW (Proof-of-Work) à la Proof-of-Stake (PoS) réalisé, les prochaines mises à jour prévoient également la mise en place du sharding dans la nouvelle blockchain Ethereum. Elrond n’aura donc plus l’exclusivité de cette évolution technique.

La réorientation stratégique de MultiversX peut donc apparaître comme salutaire. Et même si le cours de la crypto a souffert comme les autres en novembre 2022 suite au scandale FTX, elle offre de nouvelles perspectives pour ceux qui souhaiteraient y investir.

Envie de découvrir d’autres possibilités d’investissement ? Découvrez notre sélection de crypto monnaies prometteuses !

Questions fréquentes

Qu’est-ce que la crypto EGLD ?

La cryptomonnaie EGLD est rattachée à MultiversX (anciennement Elrond). Si un des objectifs initiaux était des transactions beaucoup plus rapides que sur Ethereum (ETH), grâce au sharding, les ambitions de MultiversX vont plus loin depuis fin 2022. Le metaverse représente un de ces nouveaux horizons.

Comment acheter la crypto EGLD de MultiversX ?

Pour l’achat de cryptomonnaie EGLD, vous devrez passer par une plateforme d’échange. Avec une capitalisation de marché se comptant en centaines de millions d’euros, EGLD est listé sur plusieurs plateformes de trading crypto. Vous pouvez acheter des EGLD sur Bitpanda, ou encore avec le leader Binance, pour ne citer que quelques noms. Si vous souhaitez investir avec euros, vous devrez sélectionner la paire de trading EGLD / EUR.

Où staker des EGLD ?

Le staking de vos EGLD peut se faire sur différentes plateformes. A titre personnel j’ai des EGLD stakés sur la plateforme Bitpanda, mais il est aussi possible de le faire par exemple sur Binance. Pour choisir la solution faite pour vous, découvrez mon comparatif des meilleures solutions de staking crypto.