L’année 2021 aura été celle de l’explosion des tokens non fongibles, les fameux NFT / NFTs. Leur volume d’échange a considérablement augmenté et certains d’entre eux se sont échangés contre plusieurs centaines de milliers de dollars. Certains ont même dépassé le million !

Les NFTs sont à différencier des crypto monnaies de type Bitcoin (BTC) ou Ethereum (ETH), auxquelles nous avons consacré un article. Mais alors c’est quoi un NFT ? Comment peut-on en acheter ? Quel est l’intérêt ? Nos héros vous disent tout !

Qu’est-ce qu’un NFT ?

Tout d’abord, un peu de sémantique. En français, nous parlons de jeton non fongible. Cela se traduit en anglais par non fongible token, d’où l’abréviation NFT. Vous verrez également NFTs lorsqu’il y en a plusieurs (pas sûr que l’Académie Française ait déjà mis son nez dedans 🤓). Enfin, même en français, le terme jeton est régulièrement remplacé par token.

Un NFT est un jeton créé et authentifié par une blockchain, comme les crypto monnaies. Cependant, c’est la fongibilité qui permet de les opposer. Tandis que le BTC est fongible, le NFT est non-fongible (nous vous donnons un exemple ci-dessous pour que ça soit plus parlant rassurez vous 😅).

Ainsi, 1 BTC est interchangeable avec n’importe quel autre BTC, alors que le NFT est unique. Pour aller dans le concret, prenons deux exemples de la vie quotidienne :

  • Les billets de 10 € sont fongibles, car ils sont par principe interchangeables entre eux
  • Un ticket numéroté pour assister à un match de football est non-fongible, car il est unique (il correspond à 1 march, à 1 certaine date, à 1 certaine place, …)

Les NFTs occupent donc un pan de la blockchain qui n’a rien à voir avec celui des cryptos. C’est la raison pour laquelle on les retrouve beaucoup dans l’art et dans le luxe.

Page d'accueil de Sorare, la plateforme de NFT dans l'univers du football
Page d’accueil de Sorare, la plateforme qui permet d’acheter des NFTs correspondant à des cartes de joueurs de foot

Les premiers projets importants de NFTs, datant de 2017, sont les célèbres CryptoPunks et CryptoKitties, où chaque élément est unique. De même, la startup française Sorare, spécialisée dans les cartes numériques de joueurs de football, utilise également des NFTs. Toujours dans l’univers du foot, il y a également la plateforme Socios, de Chiliz (CHZ), qui utilise cette technologie pour le plus grand plaisir des fans.

Ainsi, si vous souhaitez acquérir un NFT, ce qui importera le plus à vos yeux sera la notion de propriété. En effet, vous serez le seul au monde à être propriétaire du NFT X !

Comment fonctionnent ces Non Fungible Tokens ?

Le fonctionnement des NFTs est assez proche de celui des crypto monnaies. Il s’agit en effet de tokens émis, authentifiés et conservés par une blockchain. Cependant, le standard utilisé est différent. Nous allons entrer un peu dans la technique, mais promis on va tout faire pour ne pas vous perdre !

Aujourd’hui, une part importante des tokens en circulation sont de standard ERC-20. Cela signifie qu’ils ont été construits sur la blockchain Ethereum et qu’ils ne s’échangent que sur des blockchains compatibles. Les NFTs sont, eux, de standard ERC-721

Le standard ERC-721 est également un standard Ethereum, à la grande différence que le token en question est unique. En effet, l’ERC-721 représente la propriété du token en question, lui allouant une sorte de numéro de série, qui le rend ainsi unique

Vous connaissez l’expression « Ce qui est rare est cher ». L’unicité des NFTs est justement ce qui fait que certains NFTs sont chers. Il n’y a qu’une Joconde…

Enfin, on peut avoir la certitude que le NFT X est unique et, s’il peut être copié, il ne peut pas être contrefait, justement grâce au numéro de série qui lui a été attribué. En d’autres termes, les NFTs empêchent toute fausse reproduction.

Certes, la spéculation a beaucoup joué dans l’explosion des NFTs en 2021. Cependant, son caractère unique et la propriété qui en découle forment la cause principale de leur succès. En effet, cette propriété est inscrite dans la blockchain et connue de tous. Ainsi, si vous achetez un NFT, tout le monde peut savoir que vous en êtes le propriétaire !

Les NFT, à quoi ça sert ?

La propriété, le standard, c’est bien beau tout ça. Mais à quoi servent exactement les NFTs ? C’est une question importante, car aujourd’hui, nombreux sont ceux à les voir plutôt comme de la pure spéculation.

Le premier cas d’usage, un des plus connus, c’est l’art numérique. Une image, un dessin ou une photo numérique peut être transformé en NFT et mis aux enchères. Si vous êtes propriétaire du NFT, vous êtes alors dans la peau du musée propriétaire d’un célèbre tableau ! Sympa, non 😁 ? 

Hadrien
Les conseils de Hadrien

Des enquêtes réalisées début 2022 ont montré qu’une majeure partie des propriétaires de NFTs d’art le sont pour s’enrichir, et seule une minorité l’est pour le côté artistique. Si vous souhaitez acheter un NFT, mettez vous d’abord au clair sur l’objectif recherché : faire une plus-value, acheter une œuvre que vous appréciez, ou bien les deux ? En fonction de la réponse, vous ne mènerez pas vos recherches de la même manière !

Si les NFTs sont en soi un concept à la mode, ils servent également à un autre concept qui fait le buzz à partir de fin 2021 : le metaverse. Ainsi, des metaverses comme The Sandbox utilisent également des NFTs pour peupler leur univers. Les plateformes de jeux vidéo comme Gala Games (voir ici notre avis sur la crypto GALA) créent également des NFTs qui sont par exemple des objets pouvant être utilisés par les avatars.

Le second cas d’usage, qui s’applique à l’art comme au reste, c’est l’authentification que le NFT X est, d’une part, bien ce que l’on recherche. Et d’autre part qu’il appartient bien à la personne Y. En effet, comme nous l’avons évoqué dans le paragraphe précédent, la contrefaçon d’un NFT est impossible

Bien entendu, quelqu’un pourra toujours essayer de vous faire croire qu’il vous vend le bon NFT… Mais, si vous faites des recherches par vous-même, vous n’aurez aucun mal à voir les cas de supercherie.

La lutte contre la contrefaçon s’applique également au secteur du luxe, qui peut certifier de l’authenticité d’un objet physique grâce au NFT qui lui est accolé. Si le NFT ne correspond pas, on considère alors que l’objet est bien une contrefaçon. 

D’une manière générale, les NFTs présentent un intérêt pour toute certification. C’est par exemple des éléments aussi divers que les brevets et la propriété intellectuelle, un ticket pour un concert ou un événement sportif, l’acte de propriété d’un bien immobilier ou encore un dossier médical.

Enfin, tout usage unique peut être assuré par un NFT. Vous devez ouvrir l’appartement de vacances que vous venez de louer avec une serrure à code ? Le propriétaire vous transmet un NFT pour le premier code, qui s’autodétruit une fois utilisé. Pour le reste du séjour, vous choisissez votre code.

Où acheter des NFT ?

Contrairement aux cryptos, les NFTs ne s’achètent pas sur toutes les plateformes d’échange habituelles. Ainsi, une grosse partie des volumes de ventes est réalisée sur des plateformes spécialisées en NFTs comme OpenSea ou Looksrare.

Néanmoins, si vous découvrez l’univers de la blockchain et que vous souhaitez investir dans des cryptomonnaies et des NFTs, certaines plateformes d’échange vous permettront de faire les deux. Par exemple Binance, une des plateformes leaders, vous permettra de tout faire au même endroit.

Vente de NFT sneakers sur la plateforme Binance
Illustration d’un vente de NFT sneakers STEPN x ASICS sur la plateforme Binance

Il existe également des marketplaces spécifiques à certains NFTs, comme VeVe de la crypto OMI.

Jetez un oeil a notre sélection des crypto monnaies les plus prometteuses dans cet article.

Quel est l’avis de Finance Héros sur le sujet ?

Les NFTs ont clairement fait le buzz en 2021 (notamment les NFTs « d’art »). Ils ont explosé aux yeux du monde, avec certains projets phares comme le Bored Ape Yacht Club et son token ApeCoin. On ne va pas se mentir, il y a eu beaucoup de spéculation sur les NFTs, avec des sommes folles pour acquérir la propriété d’un fichier JPEG (si on caricature un peu, mais à peine 😅). Or les objets de spéculation sont souvent très volatiles, et leur valeur intrinsèque peut être très faible, voire inexistante. Donc oui vous pouvez gagner de l’argent avec des NFTs. Mais gardez en tête que vous pouvez aussi tout perdre. L’important est de faire un choix mûrement réfléchi et d’en être conscient.

Ceci étant dit, les cas d’usage des NFTs sont immenses. Grâce à la certification unique permise par le standard ERC-721, ils ont clairement un rôle à jouer dans la lutte face à la contrefaçon. L’art et le luxe ne sont pas les seuls secteurs à pouvoir bénéficier à terme des fonctionnalités des NFTs.

Si vous souhaitez seulement investir dans les NFTs, il est objectivement difficile de connaître à l’avance si tel ou tel NFT va prendre de la valeur ou non, à moins d’être un expert ou d’être soi-même une célébrité. C’est donc un pari risqué, mais qui peut rapporter gros.