Définition : qu’est-ce que le SRD ?

En bourse, SRD sont les initiales de Service de Règlement Différé. Comme son nom l’indique c’est un mécanisme qui vous permet d’acheter des actions, mais de les payer plus tard ; à la fin du mois.

Le SRD se distingue donc du règlement habituel, dit « au comptant », dans lequel vous payez vos actions au moment où vous passer l’ordre.

En vous permettant de payer vos titres plus tard, le SRD présente plusieurs avantages. En particulier, vous pouvez acheter davantage d’actions que ce que votre mise initiale ne vous le permet car, à la fin du mois, en soldant vos positions, vous n’aurez qu’à payer la différence entre le prix de vente et le prix d’achat au moment où vous avez passé l’ordre. De facto, si le prix de l’action a augmenté, vous ne payez rien et vous encaissez la plus-value. En revanche, si le cours de l’action a baissé, vous devez payer la moins-value. Détaillons les vertus du SRD.

Avantages et inconvenients du SRD

Avantages
  • Investir avec un effet de levier, pour un potentiel de gain supérieur
  • Vendre à découvert, pour parier à la baisse
  • Vous ne payez pas la taxe sur les transactions financières
Inconvénients
  • frais supplémentaires
  • risques de perte plus importants
  • nombre de titres limité

En choisissant le meilleur courtier en bourse pour investir avec un effet de levier, vous pourrez largement réduire les frais. On en parle plus bas !

Le SRD a deux grands avantages par rapport à l’achat au comptant :

  • permettre d’investir avec un effet de levier ;
  • et donner la possibilité de vendre à découvert.

L’effet de levier consiste à emprunter pour investir au-delà de votre mise initiale et le paiement différé revient, en fait, à vous faire une avance que vous devrez rembourser plus tard. L’effet de levier permet ainsi de multiplier vos gains potentiels, mais attention, cela va dans les deux sens, vos pertes seront aussi multipliées !

La vente à découvert permet, quant à elle, de vendre une action que vous n’avez pas et ainsi de parier sur la baisse de son cours. Cela peut vous permettre de saisir une opportunité ou de vous protéger contre une crise ou un krach boursier. Gardez néanmoins en tête, qu’en moyenne, les actions s’apprécient sur le long terme. À vos risques et périls !

Comment fonctionne le SRD ?

Le calendrier

Le SRD est rythmé par un calendrier qui lui est propre :

  • La liquidation des titres intervient 4 à 5 jours avant la fin du mois.
  • La livraison à lieu à la fin du mois boursier.

Au jour de la liquidation, plusieurs options s’offrent à vous :

  • soit vous soldez vos positions et vous encaissez votre plus ou moins-value ;
  • soit vous proroger votre position, autrement dit, vous conservez les actions et vous repartez pour un tour (cela peut engendrer des frais supplémentaires)
  • soit vous demandez la livraison totale (ou partielle) des titres, auquel cas vous devrez apporter la somme nécessaire au prix de marché. Les titres vous seront alors livrés à la fin du mois.

Malgré l’apparente rigidité de ce calendrier, notez que vous pouvez solder vos positions à tout moment et que vous n’êtes pas obligé de passer un ordre au SRD en début de mois.

Les valeurs éligibles au SRD

Tous les placements boursiers, ni même toutes les actions, ne sont éligibles au SRD. C’est Euronext Paris qui gère le système de SRD et désigne les titres éligibles. Seules un peu plus d’une centaine d’actions françaises peuvent prétendre au SRD. On distingue d’ailleurs deux éligibilités selon qu’on peut les vendre à découvert (short) ou uniquement les acheter (long only). Voici les critères :

SRD Long & Short SRD Long only
Volume d’échange quotidien supérieur à 1M €
Capitalisation boursière supérieure à 1 Mds €
Volume d’échange quotidien supérieur à 100 000 €
Critères d’admissibilité au SRD

Sachez que certains ETF (ou trackers) sont aussi éligibles au SRD.

La couverture et les appels de marge

Le SRD fonctionne avec un système de couverture : puisque votre courtier en bourse vous fait une avance, il doit s’assurer que vous soyez solvable en cas de lourdes pertes. Ainsi, si vous disposez de 1 000 € de liquidités, vous pourrez acheter 5 000 € d’actions au SRD, mais pas davantage. Ces 1 000 € de cash sont votre couverture. L’effet de levier (x5 dans cet exemple) dépend de l’actif que vous avez en couverture. L’AMF impose les maximums suivants :

  • 1 pour 5 sur les liquidités ;
  • 1 pour 2,5 sur les actions européennes et fonds en actions ;
  • 1 pour 4 sur les obligations est fonds obligataires ;
  • 1 pour 1 sur les autres classes d’actifs ; par exemple pour les actions américaines.

Prolongeons notre exemple et supposons qu’en plus des 1 000 € de liquidité vous ayez 1 000 € dans un fonds en actions européennes. Dans ce cas, votre couverture totale s’élève à 5000 € + 2500 € soit 7500 €.

Supposons maintenant que vous achetiez 5000 € d’actions au SRD. Supposons maintenant que vos actions baissent de 20%, soit une moins-value latente de 1000 €. Dans cette situation, vous avez juste assez d’espèces pour couvrir vos pertes, mais votre couverture doit être mise à jour. En effet, vos liquidités sont « utilisées » :

  • Espèce disponible : 1000 € – 1000 € de moins-value = 0 €
  • Fonds en actions : 1000 € (en supposant qu’il n’ait pas baissé)
  • Couverture disponible : 0€ x 5 + 1000 € x 2,5 = 2 500 €

Vous avez donc 2 500 € de couverture, mais vos actions acquises au SRD ont une valeur de 4 000 euros, il manque donc 1 500 € de couverture. Votre courtier va donc vous demander d’ajouter des liquidités supplémentaires pour assurer votre couverture : c’est un appel de marge. Si vous n’êtes pas en mesure de réponde à l’appel de marge, vos positons seront soldées !

Passer un ordre au SRD

Passer un ordre au SRD se fait exactement comme au comptant. Chez la plupart des courtiers, il suffit juste d’indiquer « SRD » avant de passer l’ordre.

Votre courtier vous retournera un message d’erreur si jamais vous essayez de passer un ordre pour lequel vous n’avez pas une couverture suffisante.

Voici un exemple de passage d’ordre, depuis le compte-titres de BforBank :

Passage d’ordre au SRD, exemple sur BforBank

Notez toutefois que vous ne pouvez pas passer d’ordre au SRD dans un PEA. C’est seulement possible dans un compte-titres ordinaire.

Les risques du SRD

Investir avec le SRD fait peser deux risques supplémentaires :

  • d’une part, toutes vos pertes sont multipliées par l’effet de levier que vous utilisez ;
  • d’autre part, vos postions risquent d’être clôturées en cas d’appel de marge, même si elles sont gagnantes sur le long terme.

Ainsi, une forte volatilité peut être préjudiciable à votre portefeuille boursier si vous utilisez le SRD. La diversification reste la meilleure protection en de pareils cas !

Les frais du SRD

Lorsque vous investissez au SRD, en plus des frais de courtage habituels, vous serez facturé de :

  • frais de financements : sous forme de d’un taux d’intérêt quotidien pour chaque jour où votre position est conservée. C’est normal car le SRD revient à emprunter pour investir plus. Si vous clôturez votre position dans la journée, ils ne vous seront prélevés.
  • frais de prorogation : ils sont prélevés en fin de mois, si vous décidez de conserver votre position. Ces frais sont plus difficilement justifiables, pourtant tous les courtiers les pratiquent.

Certains courtiers prélèvent par ailleurs des frais en cas d’appels de marge et lorsqu’ils sont obligés de clôturer vos positions eux-mêmes.

Le tableau ci-dessous vous permet de comparer les frais du SRD pratiqués par les différents courtiers de la place.

Courtier Fortuneo Boursorama BforBank ING Direct Bourse Direct ⭐ DEGIRO
Frais de financement (base annuelle) 8,52% 8,30 % 8,70 % 8,70 % 8,30 % 1,50 %
Frais de prorogation 0,24 % min. 11,96 € 0,3588 % minimum 11,95 € 0,18 % minimum 15,50 € 0,60 % 0,24% minimum 11,90 € 0 €
Notre avis détaillé Avis Fortuneo bourse Avis Boursorama bourse Avis BforBank bourse Avis ING Direct Bourse Avis Bourse Direct Avis DEGIRO
Profitez de l’offre Sur Fortuneo Sur Boursorama Sur BforBank Sur ING Sur Bourse Direct Sur DEGIRO
Comparatif des frais de SRD des principaux courtiers en bourse.

A la lecture de ce tableau, DEGIRO fait figure d’exception. Et pour cause, ce courtier utilise en réalité son propre système de trading sur marge qui est bien plus performant que le SRD. On détaille tout de suite.

Les meilleurs courtiers pour le SRD

Degiro

...

Des frais réduits avec le choix d’investissement le plus vaste du marché !

  • Actions & ETF
  • OPCVM
  • Turbos & Warrants
  • 0 frais sur sélection d’ETF

BforBank

...

La banque en ligne la moins chère pour investir en bourse !

  • PEA
  • Actions & ETF
  • OPCVM
  • Turbos & Warrants
Voir plus !

Transfert offert

Fortuneo

...

Frais raisonnables, offre 0 commissions sur le compte-titres (avec +50 000€).

  • PEA
  • Actions & ETF
  • OPCVM
  • Turbos & Warrants
Voir plus !

100 ordres offerts !


Sans surprise, on retrouve DEGIRO en tête de notre podium. Le courtier casse les prix grâce à son système propriétaire qui contourne les défauts SRD. En plus de frais plus faibles, le nombre de titres éligibles est nettement plus large : actions internationales et ETF peuvent être traités sur marge. Et pour enfoncer le clou, les frais de courtage de DEGIRO sont les plus bas du marché. Bref, si vous voulez investir avec un courtier digne de ce nom, c’est chez DEGIRO (en plus, ils offrent 50 € ici !)

En deuxième et troisième position, vous trouverez BforBank et Fortuneo. Ces deux banques en ligne sont celles qui permettent d’investir sur le SRD avec les frais de courtage les plus faibles (les frais du SRD étant peu ou prou équivalents d’une banque à l’autre).

Quelles alternatives au SRD ?

Le double intérêt du SRD est de permettre d’investir avec un effet de levier ainsi que de vendre à découvert. Mais ce n’est pas le seul mécanisme à le permettre : en utilisant des produits dérivés, vous obtiendrez des résultats similaires. Les produits dérivés sont des instruments financiers dont le prix dépend du cours d’une action, d’un indice boursier, d’une matière première ou même d’une cryptomonnaie. Citons les trois produits dérivés que pouvez être amené à rencontrer le plus fréquemment :

  • Les CFD : ils permettent tous simplement d’obtenir la différence entre le prix d’achat et le prix de vente d’un actif sous-jacent multiplié par un coefficient multiplicateur, dans le sens de la hausse ou de la baisse.
  • Les warrants : ils permettent d’obtenir un effet de levier sur le prix d’un actif, avec une protection en cas de baisse significative.
  • Les turbos : ils permettent également d’avoir un effet de levier sur un actif donné, mais cette fois-ci, si le cours du sous-jacent passe en dessous d’un certain niveau, vous perdez votre mise de départ.

Ces trois produits ont donc les mêmes qualités que le SRD : effet de levier et vente à découvert. Mais ils ont d’autres avantages :

  • contrairement au SRD, ils ne sont pas limités à quelques actions françaises. Actions américaines, internationales, ETF, indices boursiers, matières premières ; tout est possible !
  • ils n’ont pas nécessairement d’échéance, contrairement au SRD qui doit être reconduit tous les mois.
  • enfin, si vous choisissez bien votre courtier, leurs frais peuvent être nettement inférieurs à ceux du SRD.

De tous ces produits, les CFD sont désormais les plus fréquemment utilisés car se sont aussi les plus simples à appréhender. Ce sont ceux que nous recommandons si vous souhater mettre en place des stratégies de trading à effet de levier régulières. Et pour trouver la meilleure plateforme de trading, consultez notre comparatif !

Questions fréquentes

Que signifie SRD ?

SRD est l’acronyme de Service de Règlement Différé. Autrement dit, le SRD vous permet d’acheter vos titres à crédit et d’investir plus que votre mise initiale.

Quelle est la fiscalité applicable au SRD ?

La fiscalité applicable au SRD est identique à la fiscalité du compte-titres en général : vos plus-values et dividendes sont soumis à la flat tax de 30%. Les moins-values sont déductibles et reportables sur 10 ans.

Le PEA est-il compatible avec le SRD ?

Non, vous ne pouvez pas passer des ordres de bourse au SRD au sein d’un PEA. La seule façon d’avoir un effet de levier dans un PEA est d’utiliser certains ETF à effet de levier.

Quelles sont les valeurs éligibles au SRD ?

Un peu plus d’une centaine d’actions françaises sont éligibles au SRD. Ce sont celles sur lesquelles le volume d’échange est le plus important. Certains trackers sont également éligibles.