Le vin est avant tout une passion, ou du moins un plaisir. Cependant, la rareté de certains flacons et l’évolution du marché fait que la vigne peut également s’avérer un bon placement. Les prix des bouteilles de la Romanée Conti, du Château Lafite-Rothschild ou du Château Ausone, en milliers d’euros, font donc naturellement rêver certains investisseurs.

Dans mon entourage, le vin tient plus du plaisir gastronomique que du placement financier. Pour autant, la cave de mon paternel dépasse les mille bouteilles, dont certaines furent achetées à des prix dérisoires il y a des années, et valent des centaines d’euros aujourd’hui. C’est donc avec plaisir que je vais creuser pour vous le sujet de l’investissement dans le vin, tout en pouvant vous partager le fruit de mon expérience concrète et personnelle. Prenez un verre, ouvrez une bonne bouteille, et voyons ensemble comment investir intelligemment dans le vin !

Les raisons pour investir dans le vin

Avant de voir les différentes façons d’investir dans le vin, je vais d’abord lister les différents arguments qui font que ce placement peut s’avérer être intéressant financièrement parlant, et pas uniquement œnologiquement !

Le vin : un placement passion

Photo de personnes partageant un verre de vin
A mon sens, le vin est d’abord le plaisir de partager plutôt que celui de gagner de l’argent

Comme de nombreux autres placements atypiques (ex. l’art, les montres, les voitures de collection, etc.), le vin est souvent d’abord une passion avant d’être un outil patrimonial.

L’avantage pour ses amateurs, dont je fais partie, c’est que le bon vin se garde et se bonifie avec les années (jusqu’à un certain stade…). Et comme en plus une bouteille millésimée devient de plus en plus rare, au fur et à mesure que ses sœurs sont consommées, un beau flacon voit sa valeur s’apprécier avec les années. Il y a donc un potentiel de plus-value.

De plus, même si la consommation de vin dans le monde est plutôt décroissante depuis 2017 (baisse d’un peu plus de 5% entre 2017 et 2022), l’augmentation du nombre de connaisseurs, et de milliardaires, font que les grands domaines voient tout de même leurs valeurs augmenter.

Source : Statista

Par conséquent, si vous possédez de bonnes bouteilles, non seulement vous en avez une valeur d’usage (vous pouvez les boire !) mais c’est aussi un moyen pour vous d’immobiliser, voire faire fructifier votre patrimoine. Si un jour j’ai un problème, les 200 bouteilles que j’ai dans ma cave peuvent se vendre entre 4 000€ et 6 000€. En tout cas leur valeur n’est pas nulle.

➡️ Le vin est donc une passion, mais il a une réelle valeur patrimoniale.

Potentiellement de belles performances

Comme pour tout investissement, les performances passées ne présagent pas des performances futures. Et l’époque bénie où mon père encore étudiant achetait des grands crus dans des foires aux vins est malheureusement révolue. Pour autant, le phénomène de rareté, et l’apparition de nouveaux domaines stars font que les belles années ne sont pas forcément finies.

Les indices iDeal d'iDealWine permettant de suivre l'évolution du prix du vin dans le temps
Source : iDealwine

Force est de constater que depuis le début des années 1990, les prix des grandes bouteilles des principales régions viticoles françaises ont quasiment été multipliés par 10 si je me réfère aux indices d’iDealWine (un site permettant aux particuliers d’acheter et vendre du vin). Nous sommes sur des taux de rentabilité annualisés situés entre 6% et 8% environ.

Au cours des 20 dernières années, les prix moyens des Grands Crus et Vins d’Exception ont progressé de 4 à 8 % par an en moyenne.

Maintenant si je prends quelques exemples plus personnels :

  • J’ai une bouteille de Cuvée du Papet du Clos du Mont Olivet de 2016, achetée 40€ au domaine en 2018, et qui vaut en 2024 environ 100€. Soit un prix plus que doublé en moins de 6 ans.
  • Un de mes proches a eu l’occasion il y a quelques années de se procurer une caisse panachée de Romanée Conti (1 bouteille de Romanée Conti, puis des bouteilles de La Tâche, Richebourg, Grands Echezeaux, etc.) pour un peu plus de 2 000€. En revendant la bouteille de Romanée Conti seule, il a pu boire toutes les autres bouteilles « gratuitement » en plus de se faire une plus-value…
Photo d'une bouteille de vin de Chateauneuf-du-Pape du Clos du Mont Olivet
Les vins de Châteauneuf-du-Pape font partie de mes préférés.
Ici, la Cuvée du Papet du Clos du Mont Olivet

➡️ Oui il est possible de gagner de l’argent en investissant dans le vin, et même beaucoup d’argent. Mais comme tout placement rentable, il existe des risques !

Un investissement décorrélé des marchés financiers

Enfin, dernier argument que j’avancerai, investir dans le vin vous permet de diversifier vos placements, notamment si vous êtes déjà exposé en bourse ou dans l’immobilier.

➡️ En effet, le marché du vin n’a que peu de lien avec l’évolution des marchés financiers ou de la pierre. Donc bonne nouvelle, si la bourse s’effondre vous pourrez a priori soit boire vos bouteilles pour vous consoler, soit les revendre si vous avez besoin d’argent !

Maintenant que j’ai parcouru quelques arguments défendant l’intérêt d’investir dans le vin, voyons comment faire en pratique.

Investir dans le vin via l’achat / revente de bouteilles

Premier option, la plus évidente, vous pouvez investir dans le vin en achetant des bouteilles puis en les revendant plus chères quelques années après. Maintenant, cela nécessite certaines connaissances et savoir-faire pour maximiser vos chances de réaliser des gains.

Privilégier l’achat à la propriété

Pour acheter au plus bas, il n’y a pas de secret, il faut limiter au maximum le nombre d’intermédiaires. Et donc quoi de mieux que d’acheter son vin directement chez le vigneron !

Pour cela, vous pouvez soit vous rendre directement à la propriété, ou alors passer commande à distance (par mail ou par internet) puis vous faire livrer. En revanche mieux vaut commander en assez grandes quantités, voire réaliser un achat groupé avec des amis, ce qui permettra de limiter les frais de livraison.

Petit bémol, et non des moindres, les producteurs qui ont la cote sont très demandés, et alors il faut avoir ce que l’on appelle « une allocation ». Concrètement, chaque année vous aurez le droit d’acheter des bouteilles, en nombre limité. Et mieux vaut ne pas passer votre tour, autrement votre allocation ira à quelqu’un d’autre !

Hadrien
Les conseils de Hadrien

Pour obtenir une allocation, rendez-vous au domaine, écrivez des lettres, faites preuve de persévérance et de créativité pour vous démarquer !

Autrement vous pouvez acheter vos flacons :

  • Chez le caviste
  • Sur internet (par exemple il m’arrive de commander sur TWIL)
  • Lors de ventes aux enchères, physiques ou digitales
  • Sur des sites de revente entre particuliers comme Leboncoin ou eBay

⚠️ Le problème, comme évoqué plus haut, c’est qu’a priori vous payez plus cher que la bouteille au prix propriété, et en plus, pour la vente entre particuliers, rien ne vous garantit que le vin a été conservé dans de bonnes conditions.

Je vous recommande également d’éviter les sites de « bons plans ». Erreur de jeunesse, j’avais acheté via Groupon des bouteilles de champagne Blanc de Blancs à un prix défiant toute concurrence. Clairement je me suis fait avoir…

Choisissez intelligemment vos bouteilles

Si vous achetez du vin pas uniquement dans l’optique de le boire, mais aussi en espérant qu’il prenne de la valeur, alors vous allez devoir travailler un peu.

Tout d’abord, vous devez évidemment choisir un vin de garde, et même si possible à la garde longue. Un vin à boire dans ses premières années n’aura plus aucune valeur une fois passé son apogée. En revanche, un vin à garder entre 20 et 30 ans, il y a des chances qu’au bout de 20 ans il y ait peu de bouteilles disponibles sur le marché, et qui dit rare, dit cher.

Ensuite, et même si vous êtes expert, analysez les notes de guides (ex. Revue du Vin de France, Guide Hachette des Vins, bettane+desseauve). Les domaines et les bouteilles bien notés sont ceux qui auront le plus de chance de justifier un prix élevé à l’avenir.

Conservez bien vos nectars pour qu’ils conservent leur valeur !

Si vous revendez vos bouteilles, il y a des chances que ça soit à quelqu’un qui souhaite la boire. Mais pour cela, encore faut il que le vin ait bien été conservé. C’est à dire :

  • A une température aux alentours de 12 degrés (les puristes diront que la température de conservation optimale dépend du type de vin, mais pour une cave avec des vins différents, 12 degrés est très bien)
  • Avec un taux d’humidité maîtrisé. Techniquement il est conseillé de viser une hygrométrie située autour de 70%

Pour cela, soit vous avez la chance d’habiter dans une maison possédant une cave répondant à ces caractéristiques, soit vous pouvez acheter une cave à vin électrique comme moi.

Pensez à ajuster votre assurance multirisques habitation pour couvrir vos flacons en cas d’incendie, de vol ou d’inondation, si votre assureur le permet.

Revendez au meilleur prix, et surtout avec le moins de frais possibles

Si vous souhaitez revendre une ou plusieurs bouteilles, plusieurs canaux s’offrent à vous :

  • Vente de particulier à particulier en direct (ex. via Leboncoin ou eBay). C’est l’option la moins chère, mais vous n’aurez potentiellement pas le public le plus averti
  • Vente via un site internet (ex. via iDealwine). Comme toute vente aux enchères, il y a des frais de vente, qui peuvent tourner autour de 15%
  • Vente via une maison de ventes aux enchères « classique ». Si par exemple vous vendez en passant par Drouot, idem des frais de vente s’appliqueront, un peu supérieurs à 15%

Si vous n’avez pas le temps, pas les connaissances, pas le matériel, ou les 3 réunis, vous pouvez passer par des plateformes qui s’occupent de tout pour vous, comme par exemple Cavissima.

Investir dans des vignes

Nombreuses sont les stars qui ont investi dans des domaines viticoles, à l’image de Brad Pitt et Angelina Jolie avec Miraval.

Brad Pitt, l'exemple typique de la star qui a investi dans le vin

Sauf que le château Miraval est estimé 500 millions de dollars donc ça n’est pas pour tout le monde. Alors comment pouvez vous faire ?

Investir dans un Groupement Foncier Viticole (GFV)

De manière assez similaire à un Groupement Forestier (GF), le Groupement Foncier Viticole permet d’investir dans des vignes de manière indirecte, tout en bénéficiant de certains avantages fiscaux.

Exemple d'investissements dans du vin de Champagne
Exemple d’investissements dans du vin de Champagne

Par exemple avec France Valley, vous pouvez investir dans des vignes en Champagne. L’option la plus accessible actuellement est de souscrire à la Foncière Champenoise France Valley II qui est accessible à partir de 1 010€. Ce placement vous permet notamment :

Parmi les points d’attention, garder en tête que même s’il s’agit de champagne, la liquidité de ce placement n’est pas garantie 😉 !

Investir dans des vignes entre amis

L’exemple que je vais prendre ici est un peu atypique, certes, mais c’est une histoire vraie.

Les parents d’un amis, professionnels de santé à la retraite, et amoureux de vin, ont acheté avec un grand groupe d’amis à eux un domaine viticole. A la barre, un vrai professionnel a été placé. Cependant, le groupe d’investisseurs participent à la vie du domaine : vendanges, dégustations et avis sur les assemblages, bouche à oreille pour trouver des débouchés commerciaux, etc.

Ils habitent dans la région de Perpignan, où les prix des parcelles ne sont pas encore délirants comme en Bourgogne. Malgré cela, ce placement n’est pas des plus accessibles, donc je trouve l’idée de le faire entre amis et passionnés absolument géniale. Ainsi, le ticket d’entrée devient plus accessible, en même temps que l’aventure humaine est plus belle.

Investir de le vin grâce au crowdfunding

Ceux qui suivent un peu mes différents écrits sur Finance Héros savent que le crowdfunding (ou financement participatif) fait partie des mes passions d’investisseur. Et justement, il se trouve qu’il existe des plateformes de crowdfunding qui permettent d’investir dans des vignes ou des projets en lien avec le vin. C’est par exemple le cas de WineFunding.

Page d'accueil de la plateforme de crowdfunding Winefunding qui permet d'investir dans le vin
Site web de Winefunding

Avec cette plateforme de financement participatif spécialisée, vous pourrez participer à des collectes visant à :

  • Acquérir des parcelles
  • Construire un chai
  • Acheter du matériel nécessaire à l’entretien des vignes ou à la vinification
Exemples de collectes proposées par Winefunding
Exemples de collectes proposées par Winefunding

Et pour rester dans l’investissement passion, ce que personnellement je trouve génial, vous avez le choix entre 3 modèles de rémunération :

  • Remboursement en vin avec 15 à 30% de réduction ( = don avec contrepartie)
  • Prêt remboursé avec 6% à 8% d’intérêts payés en vin ( = du crowdlending un peu particulier)
  • Investissement au capital ( = du crowdequity mais pas dans des startups)

Si vous voulez découvrir le monde passionnant du crowdfunding, inscrivez vous à ma mini-formation sur le sujet. C’est gratuit, et c’est juste 1 mail par jour pendant 1 semaine.

Investir dans le vin en passant par la bourse

A ma connaissance, il n’est pas, ou quasiment pas, possible d’acheter dans des actions de sociétés consacrées à 100% à la production de vin.

Les rares entreprises cotées en bourse et ayant une partie de leur activité dédiée à la vigne sont :

EntrepriseCodeLien avec le vin
LVMHFR0000121014 MCChampagne (ex. Moët & Chandon, Veuve Cliquot, Dom Pérignon), vins (ex. Yquem, Cheval Blanc) et spiritueux (ex. cognac, whisky)
Constellation BrandsUS21036P1084 STZKim Crawford, Empathy Wines, Schrader, etc.
Treasury Wine EstatesAU000000TWE9 TSRYFStags’ Leap, Sterling Vineyards, Castello di Gabbiano, etc.

Ils est donc difficile, voire impossible, d’investir dans un pure player du vin. LVMH possède aussi bien des maisons de champagne que Louis Vuitton, Dior ou Kenzo. Constellation Brands produit du vin, mais aussi de la bière et des spiritueux. Seul Treasury Wine Estates semble concentré sur le vin, mais il s’agit d’un groupe australien. Peut-être est-ce un peu loin de ce que vous imaginiez en pensant investir dans le vin.

➡️ Si vous voulez investir dans des actions LVMH, je conseille plutôt d’opter pour un PEA (Plan d’Epargne en Actions). Si vous n’en avez pas déjà un, retrouvez les meilleurs PEA ici.

➡️ Pour les autres entreprises, non européennes, vous devrez passer par un compte-titres. Si vous avez besoin d’en ouvrir un, vous trouverez notre comparatif des compte-titres ici.

Quelle fiscalité pour l’investissement en vin ?

La fiscalité de votre placement dans le vin dépendra de l’option que vous avez retenue.

Concernant l’achat / revente de vin, tant que vous restez dans une activité non professionnelle, et pour un montant de cession ne dépassant pas 5 000€, vous n’êtes pas soumis à l’imposition. Le vin faisant partie des biens meubles, le cadre est celui fixé par l’article 150 UA du Code général des impôts.

En revanche, si vous dépassez le seuil de 5 000€, alors vous devrez compléter le formulaire 2048-M-SD. Vous serez alors redevable de 19% d’impôts sur votre plus-value, et 17,2% au titre des prélèvements sociaux.

Dans le cas où votre gain serait imposable, sachez que vous bénéficiez d’un abattement de 5% par année de détention à partir de 2 ans. Ainsi, vous êtes exonéré d’impôts sur le revenu au bout de 22 ans de conservation.

Pour ce qui est des Groupements Fonciers Viticoles, vous pouvez réduire votre impôt sur le revenu de 18% du montant de votre investissement, à condition de conserver vos parts au moins 5 ans et demi à 7 ans. De plus, la réduction de 18% ne s’applique que dans une limite de 50 000€ pour une personne seule, et 100 000€ pour un couple. A noter également que ce placement est soumis au plafonnement des niches fiscales de 10 000€. Enfin, votre investissement n’est pas soumis à l’Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI) à condition que vous déteniez moins de 10% de la foncière.

Si vous passez par une plateforme de financement participatif, alors c’est la fiscalité du crowdfunding qui s’applique.

Enfin, si vous avez opté pour un placement boursier, vous pourrez soit bénéficier de la fiscalité avantageuse du PEA, soit être soumis à la flat tax de 30% si vous avez acheté vos actions via un compte-titres ordinaire (CTO).

Conclusion : un investissement passion, à consommer avec modération

Les façons d’investir dans le vin sont nombreuses, mais quelques règles générales s’appliquent :

  • Investissez dans ce que vous connaissez
  • Diversifiez vos placements, pour limiter les risques
  • N’investissez pas plus de 10% de votre patrimoine dans un placement atypique, comme le vin

Et comme toujours avec les investissements passion, il faut souvent être connaisseur, et avoir un peu de bouteille (😉) pour faire de bonnes affaires. Ce qui nécessite de l’argent, mais surtout du temps, et de l’envie.