Le SBF 120 est un indice boursier résultant de l’agrégation de 3 indices français: le CAC 40, le CAC Next 20 et le CAC Mid 60. Les trois lettres SBF sont l’acronyme Société des Bourses Françaises.

Le SBF est publié par Euronext, principale bourse de la zone Euro, qui publie également les 3 indices susmentionnés. Comme son nom peut le laisser deviner, le SBF 120 est constitué des 120 plus grandes capitalisations boursières françaises. 

Si vous souhaitez suivre la valeur de l’indice, notez que son ticker est le PX4 et son code ISIN est le FR0003999481

Comment est calculé le SBF 120 ?

Comme tous les indices publiés par Euronext, le SBF 120 est pondéré proportionnellement à la capitalisation boursière de chacune des actions qui le compose. Par ailleurs, le SBF 120 est un free-flaot index, autrement dit, la pondération ne tient compte que des actions qui sont effectivement cotées en bourse ; le flottant.

La valeur de l’indice émise par Euronext est Price Return, elle ne tient pas compte des dividendes. Il faut s’intéresser au SBF 120 Net Total Return pour avoir une performance dividendes inclus. Cela fait une différence de taille dans la mesure où le SBF 120 est globalement composé d’entreprises matures qui distribuent des dividendes aux actionnaires plutôt que de réinvestir leurs bénéfices.

Historique des performances du SBF 120

Le SBF 120 a été créé le 18 avril 1994 avec une valeur de 1000 points au 31 décembre 1990. Début 2021, sa valeur est légèrement inférieure à 44 00 points.

Ramené à un chiffre annuel, cela donne une performance moyenne de 5% par an. C’est légèrement mieux que le CAC 40 et ses 4,08% de rendement annuel. Mais attention, dans les deux cas, ces performances ne tiennent pas compte des dividendes ! La performance réelle d’un investissement dans le SBF 120 aurait donc été de l’ordre de 8% sur la même période.

Le graphique ci-dessous donne l’évolution comparée du CAC 40 et du SBF 120

Performances historiques du SBF 120 depuis sa création
Performances historiques du SBF 120 depuis sa création

Sur ces 5 dernières années, le même constat se poursuit, le SBF 120 surperforme le CAC 40, 6,08% de performance et 18,76% de volatilité pour l’indice large contre 4,77% de performance et 20,01% de volatilité pour l’indice plus restreint.

La composition du SBF 120

Quels sont les critères de sélection du SBF 120 ?

Le SBF 120 étant l’agrégation de trois indices, il n’y a pas de critères de sélection propres à celui-ci L’émetteur indique néanmoins que dans sa méthodologie privilégie la stabilité de la composition à des mises à jour intempestives.

Ainsi l’indice suit 120 des 125 plus grandes capitalisations boursières du pays. Comme pour chacun des trois indices le constituant, les changements ont lieu de façon trimestrielle, après la fermeture du marché le 3ème vendredi de Mars, Juin, Septembre et Décembre.

Les entreprises phares du SBF 120

Bien évidemment, les entreprises au sommet de l’indice du SBF 120 sont les mêmes que celles du CAC 40, ainsi on peut retrouver les plus grandes entreprises françaises :

  • La société de luxe française LVMH est première avec un poids de 12,17%.
  • Le groupe de cosmétique L’Oréal arrive deuxième avec une contribution de 7,53% à l’indice.
  • La banque française BNP Paribas est quant à elle 10ème de l’indice en représentant 2,53% de l’indice.

La taille des sociétés formant le SBF 120

Le SBF 120 suit les plus grandes capitalisations boursières françaises, Cependant, l’écart entre les 10 premières et les 30 suivantes est bien plus important qu’entre ces dernières et le reste.

En effet, on apprend dans la fact sheet de l’indice ainsi que la market cap médiane du CAC Large 60 est de 23 milliards d’euros contre 3,3 milliards d’euros pour le CAC Mid 60, cependant la plus grande capitalisation du CAC Large 60 (LVMH), culmine à plus de 330 milliards d’euros.

Ce constat est identique lorsqu’on analyse le nombre de salariés de chaque entreprise. Les plus grosses entreprises ont des effectifs supérieurs à 100 000. Rubis, une société spécialisée dans la distribution de carburants, de gaz liquéfiés et de bitumes, n’emploie « que » 3 600 salariés. Elle se classe à la 83ème position de l’indice.

Comment investir dans le SBF 120?

Vous le savez désormais le SBF 120 est l’agrégation de trois indices boursiers, cependant il n’existe pas d’ETF répliquant sa performance. Pour investir dans le SBF 120 vous pouvez conjuguer plusieurs ETF, un répliquant le CAC Large 60 (composé du CAC 40 et du CAC Next 20) et un autre répliquant le CAC Mid 60.

Quelles sont les alternatives au SBF 120 ?

Un indice représentatif du marché boursier

Le SBF 120 est un indice plus représentatif du marché boursier dans son ensemble que ne l’est le CAC 40, en effet, les 10 premières capitalisations boursières représentent 46,54% de l’indice, contre 60,39% pour le CAC 40. Ainsi, en investissant dans le SBF 120 vous vous prémunissez mieux des risques liés à la performance propre à chaque entreprise.

Cependant, il faut garder à l’esprit que le CAC 40 représente largement l’indice du SBF 120, avec une contribution de 83% de l’indice.

MSCI France, une bonne alternative

Une autre possibilité pour investir dans les grandes capitalisations françaises est de s’orienter vers le MSCI France, qui a aussi pour but de représenter le marché boursier français dans son ensemble. Cependant cet indice ne suit que 71 sociétés, et les 10 premières capitalisations représentent un peu plus de la moitié de l’indice, 50,94% de l’indice pour être précis. Ce léger défaut est largement compensé par la méthodologie MSCI, qui vous permet de vous prémunir des risques de sur-représentation sectorielle comme en témoigne la volatilité plus faible de celui-ci.