L’Euro Stoxx 50 est un des indices boursiers de référence de la zone euro. Il est publié par Quontigo, aujourd’hui filiale de Deutsche Börse qui gère également le DAX allemand. L’indice suit 50 des plus grandes capitalisations boursières de 9 pays de la zone euro et représente 60% de la capitalisation boursière européenne, soit environ 3 000 milliards d’euros. C’est malgré tout moins de la moitié de la capitalisation boursière du Dow Jones (8000 milliards d’euros) alors que le poids économique de l’Europe et des États-Unis est comparable.

Pour suivre la valeur de l’indice, sachez que son code ISIN est le EU0009658145 et son ticker est le SX5E.

Aux origines de l’Euro Stoxx 50

Aussi surprenant que cela puisse paraître, l’Euro Stoxx 50 n’a pas été imaginé dans la tête des européen. À l’origine l’indice s’appelait d’ailleurs Dow Jones Euro Stoxx 50. Cet indice et la société Stoxx ont donc été créé sous l’impulsion de la Dow Jones Company, en association avec la bourse allemande et suisse.

Depuis, Stoxx a fusionné avec la société qui publiait le DAX allemand pour former Qontigo. La société publie de nombreux autres indices dont le Stoxx 600 et toutes ses déclinaisons sectorielles.

Comment est calculé l’Euro Stoxx 50 ?

Tout comme la majorité des indices boursiers, l’Euro Stoxx 50 est pondéré proportionnellement par la capitalisation boursière de chacune des 50 entreprises qui le compose. Notez que l’indice ne tient compte que de la part flottante pour obtenir la pondération de chaque titre, c’est-à-dire le pourcentage des actions qui sont effectivement cotées en bourse. Par ailleurs, afin d’éviter des risques de concentration trop importants, la pondération des plus grosses composantes est limitée à 10%.

La valeur de généralement reprise par la presse est Price Return, elle ne tient donc pas compte des dividendes.

Historique des performances de l’Euro Stoxx 50

Bien que l’indice Euro Stoxx 50 ait été créé en février 1998, son historique a été reconstitué jusqu’en 1987 avec un point de départ de 878 points ; courant 2021, il en valait plus de 4000 !

Malgré une belle progression, cela donne une indication erronée de la performance de l’indice car les dividendes n’y sont pas comptabilisés. Pour une mesure exacte de la performance de l’indice, il faut regarder sa version Net Return Or, celle-ci culmine à 9190 points. Autrement dit, en 34 ans, la valeur de l’indice a été multipliée par plus de 10 !

Performance historique de long terme de l'eurostoxx 50 (sans dividendes)
Euro Stoxx 50 – Price Return (dividendes non réinvestis)
Performance historique de long terme de l'eurostoxx 50 (avec dividendes)
EuStoxx 50 – Net Return (dividendes réinvestis)

Cette différence marquée entre les deux versions de l’indice s’explique facilement. Les 50 actions de l’Euro Stoxx 50 sont les plus grosses entreprises européennes et ce sont généralement des sociétés très bien implantées, leader de leur marché depuis des années qui distribuent une large proportion de leurs bénéfices sous forme de dividendes.

Calculés annuellement, les chiffres clés de l’indice sont les suivants :

  • performance (sans dividendes) : 4,3% par an ;
  • performance (dividendes réinvestis) : 6,5% par an ;
  • volatilité (des 5 dernières années) : 18,5% par an.

Ce sont des chiffres honorables mais néanmoins moins bons que d’autres indices internationaux. En particulier, ils sont moins bons que ceux du Stoxx 600, dont la performance annuelle est de 7,5% sur la même période tout en ayant une volatilité inférieure de deux points. Cela vient démontrer – s’il le fallait encore – tout l’intérêt d’avoir un portefeuille boursier bien diversifié !

La composition de l’Euro Stoxx 50

Quels sont les critères de sélection de l’Euro Stoxx 50 ?

La méthodologie de l’Euro Stoxx 50 est la suivante :

  • tous les ans, à la fin du mois d’août, Quontigo classe les capitalisations boursières flottantes par ordre décroissant ;
  • les 40 plus grandes qui n’étaient pas dans l’indice y sont intégrées ;
  • on ajoute ensuite les composantes qui étaient dans l’indice et qui ne font pas partie des 40 premières ;
  • s’il manque encore des composantes, on complète avec celles les mieux classées.

L’objectif de cette méthode est d’éviter les changements de composantes trop fréquents.

Répartition sectorielle de l’Euro Stoxx 50

En dépit de l’absence de politique de diversification de l’indice, Euro Stoxx 50 bénéficie d’une bonne répartition sectorielle. Les marques de luxe françaises font néanmoins arriver les actions cycliques en tête, avec 18,3%, suivie des technologies de l’information avec 15,8%. L’industrie et la finance viennent après avec respectivement 14,1% et 13,8%.  Le graphique ci-dessous donne la distribution de l’indice par secteur d’activité

Répartition sectorielle des entreprises de l'Euro Stoxx 50
Répartition sectorielle des entreprises de l’Euro Stoxx 50

Les entreprises de l’Euro Stoxx 50

Le Top 3 l’indice est le suivant :

  1. L’entreprise néerlandaise ASML, leader mondial des équipements technologiques à destination de l’industrie des semi-conducteurs représente 7,76%.
  2. La société de luxe française LVMH arrive en deuxième position avec une pondération de 5,82%.
  3. Le groupe allemand Linde spécialisée dans la chimie et les gaz industriels se classe 3ème avec un poids de 4,32%.

Le tableau ci-dessous donne les 50 composantes de l’indice :

Adidas Fresenius
Ahold Delhaize Iberdrola
Air Liquide Inditex
Airbus ING Groep
Allianz Intesa Sanpaolo
Amadeus IT Group Kering
Anheuser-Busch InBev L’Oréal
ASML Linde
AXA LVMH
Banco Bilbao Vizcaya Argentaria Münchener Rück
Banco Santander Nokia
BASF Orange
Bayer Philips
BMW Safran
BNP Paribas Sanofi
Cement Roadstone Holding SAP
Daimler Schneider Electric
Danone Siemens
Deutsche Börse Société Générale
Deutsche Post Telefónica
Deutsche Telekom Total
Enel Unilever
Engie Vinci
Eni Vivendi
EssilorLuxottica Volkswagen
Composantes de l’Euro Stoxx 50

Comment investir dans l’Euro Stoxx 50 ?

L’Euro Stoxx 50 est l’indice le plus populaire en Europe. Vous n’aurez donc aucune difficulté à trouver des instruments financiers permettant d’en répliquer la performance.

Pour investir durablement dans l’indice sur le long terme, vous devriez utiliser un ETF. Les ETF, aussi appelés trackers, sont des fonds cotés en bourse dont l’objectif est justement de répliquer les indices boursiers.

Les fournisseurs de fonds indiciels reconnus comme Lyxor ou Amundi commercialisent des ETF Euro Stoxx 50 avec une excellente qualité de réplication. La performance cumulée sur 5 ans de l’ETF Amundi est même de 60,62% contre 57,52% pour l’indice. Cette surperformance est possible grâce au prêt/emprunt de titres, qui permet aux ETF de se rémunérer. Vous pourrez trouver de tel ETF dans votre PEA et votre compte titres, ainsi que dans certaines assurances vie et certains PER.

Consultez nos comparatifs pour trouver les meilleures assurances-vies et meilleurs PER qui proposent des ETF !

Si vous avez plutôt l’âme d’un trader et que vous souhaitez investir en utilisant un effet de levier, vous trouverez aussi, sans difficulté, des produits dérivés basés sur l’Euro Stoxx 50. C’est même l’indice par défaut de la plupart des CFD et des futures sur indices européens.

Quelles sont les alternatives à l’Euro Stoxx 50 ?

Si vous êtes à la recherche d’un indice de référence pour investir dans les actions européennes, l’Euro Stoxx 50 présente plusieurs défauts :

  • avec seulement 50 composantes, l’indice n’est pas à l’abri d’une forte baisse due à la défaillance d’une des entreprises ;
  • l’indice n’inclut que les pays de la zone euro et exclut donc certaines économies comme la Suisse, dont certaines entreprises comme Nestlé ou Roche ont pourtant une taille comparable à celle de LVMH ; 
  • certains pays sont sur-représentés dans l’indice, c’est le cas de l’Allemagne qui représente 33,1% de l’Euro Stoxx 50, contre 24,6% dans la zone euro.

Dans la gamme Stoxx, il y a aussi le Stoxx Europe 600, un indice composé des 600 plus grandes capitalisation boursières des 17 pays européens, incluant la Suisse et le Royaume-Uni entre autres.  

Le Stoxx Europe 600 est donc un indice plus représentatif de la force économique des grandes entreprises européennes. Sa meilleure diversification permet d’avoir un indice moins risqué et moins volatil tout en étant plus performant, comme nous l’avons vu plus haut. Dans une gestion passive, vous devriez donc privilégier les ETF Europe sur le 600.

Une autre possibilité consiste à s’orienter vers des ETF MSCI Europe. Avec ses 434 actions, cet indice représente 85% de la capitalisation boursière flottante européenne, légèrement moins que le Stoxx Europe 600 et ses 90% mais la méthodologie MSCI vous assure par ailleurs d’avoir un portefeuille bien diversifié qui se combinera bien avec les autres indices de la gamme.