Beaucoup vous promettent de gagner des cryptos gratuitement sur certains réseaux sociaux. Vous savez quoi ? Eh bien c’est vrai grâce à l’airdrop ! 

Bon, soyez rassurés : Finance Héros ne va pas se transformer en influenceur sans scrupule, nous allons rester sérieux. Donc oui, il existe des possibilités d’obtenir des cryptos gratuitement. Mais bien entendu, tout n’est pas aussi simple et il y a des contreparties.

L’airdrop est le moyen d’avoir le privilège de recevoir gratuitement des crypto monnaies. Il est généralement proposé au lancement d’un projet, afin d’inciter des personnes à investir ou tout simplement pour se faire un peu de publicité. Au delà du concept général, l’airdrop peut revêtir des formes particulières, comme les parachains. Nous allons donc détailler pour vous ce qu’est un airdrop.

Autre moyen d’obtenir des cryptos « théoriquement » gratuitement : les faucet cryptos.

Que sont les airdrops, ces parachutes dorés à la sauce crypto ?

Qu’est-ce qu’un airdrop ?

Rien que dans le nom, vous avez des chances de deviner de quoi il en ressort. Prenez l’image d’un parachute qui tombe du ciel, et vous aurez une bonne définition de l’airdrop !

Si nous posons cela à l’écrit, l’airdrop est la distribution de tokens ou de cryptos à destination de plusieurs personnes, avec ou sans contrepartie. Ainsi, la distribution peut être réellement gratuite s’il n’y a pas de contrepartie. En revanche, avec une contrepartie, elle n’est généralement pas gratuite… mais peut l’être quand même à la fin. Oui c’est un peu tordu, mais rassurez-vous, nous reviendrons sur ce point 😅.

L’airdrop fait partie de ces fonctionnalités liées aux crypto monnaies qui distribuent des cryptos à leurs utilisateurs. Mais il ne doit pas être confondu avec le staking de cryptos ou les intérêts versés quand vous faites du lending ou pooling.

Distinction entre airdrop, staking et intérêts

Le staking fait partie intégrante du processus de la Proof of Stake (preuve d’enjeu). Il s’agit de placer ses cryptos monnaies en les verrouillant dans un protocole, avec pour objectif de faire fonctionner le réseau. En échange, vous obtenez des récompenses, généralement des tokens du protocole en question.

Pour en savoir plus, consultez notre article sur le staking de crypto monnaies.

Les intérêts résultent du placement de vos crypto monnaies, par exemple au sein de pools de finance décentralisée. En acceptant de prêter vos jetons, vous obtenez en échange des intérêts. Certains parlent de « livrets cryptos », notamment lorsque cette fonctionnalité est proposée par une plateforme d’échange qui se charge elle-même d’y placer vos cryptos.

Vous voyez donc que nous ne sommes pas du tout au lancement d’un projet crypto, contrairement aux airdrops. Surtout, les récompenses et intérêts ne sont jamais versés sans contrepartie et vous pouvez (si la plateforme centralisée ne fait pas faillite…) récupérer vos jetons quand vous le souhaitez.

Comment fonctionnent-ils ?

Pourquoi un projet propose-t-il un airdrop ?

C’est la première question que vous devez vous poser. Et la raison est souvent la même : se faire connaître auprès du plus grand nombre. C’est effectivement assez logique. 

Au départ, les fondateurs ont deux choix : 

  • Ne rien faire,
  • Essayer de proposer quelque chose en échange.

Classiquement, un projet va faire beaucoup de marketing sur Twitter, Telegram et essayer de construire une communauté sur Discord avant la distribution des premiers tokens

Bien entendu, la deuxième solution va attirer davantage de potentiels investisseurs privés. Si vous dites aux utilisateurs : “en échange de XXX, je te donne 10 000 tokens de mon projet”, cela va faciliter l’envie de participer.

La conséquence pour le projet, vous l’avez sans doute déjà comprise. Cela permet d’en financer une bonne partie (si vous demandez une contrepartie financière à la distribution de vos tokens), de développer le protocole et de le mettre en ligne de la meilleure manière possible.

ICO et IDO : moyens classiques d’obtenir des airdrops

L’ICO est l’Initial Coin Offering, soit une levée de fonds en crypto monnaies. L’IDO (Initial DEX Offering) est la même chose, mais elle est exclusivement réalisée sur un protocole décentralisé, un DEX.

Le projet IMPT.io  a fait un airdrop, lors duquel il permettait d'acquérir des tokens IMPT contre des Ethereum (ETH)
Le projet IMPT.io permettait d’acquérir des tokens IMPT contre des Ethereum (ETH)

L’ICO et l’IDO sont les deux moyens les plus courants pour obtenir un airdrop. Un projet qui veut se lancer va souvent proposer de participer à l’un ou l’autre. 

Parachains et NFTs : moyens particuliers d’obtenir des cryptos

L’ICO et l’IDO ont un défaut principal : c’est du Private Equity à la sauce crypto. Pour résumer, vous investissez votre argent dans un projet. Vous pouvez donc tout perdre. Oui, car le token que vous avez obtenu en airdrop peut valoir zéro si le projet échoue. Mais ça, c’était avant le lancement d’un projet particulier.

L’écosystème Polkadot a créé, avec son petit cousin Kusama, un concept très novateur, celui des parachains.

Chaque projet voulant se développer sur Polkadot ou Kusama va participer à des enchères. Les potentiels investisseurs vont enchérir en y plaçant soit des DOT si le projet doit être développé sur Polkadot, soit des KSM s’il doit être développé sur Kusama. Si le projet gagne l’enchère, vos DOT ou KSM sont entre les mains de l’équipe du projet. En général, vous connaissez d’avance l’airdrop que vous allez obtenir, par exemple, 1 000 tokens par KSM/DOT.

Mais l’immense avantage de la parachain, c’est que vos DOT et KSM sont verrouillés dans un smart contract et vous seront à terme automatiquement restitués ! En d’autres termes, vous obtenez un airdrop sans contrepartie finale, ce qui n’est quand même pas si mal.

Enfin, l’airdrop de NFT est beaucoup plus simple à comprendre maintenant que nous avons déjà tout expliquer pour la partie crypto. Au lieu d’obtenir des tokens, ou en plus de ces derniers, vous obtenez gratuitement un NFT.

Comment participer ?

Comment trouver la liste des airdrops ?

La liste officielle des airdrops n’existe pas. Nous ne sommes pas sur un marché régulé comme la bourse, où les introductions en bourse sont connues. En revanche, vous pouvez trouver une liste des ICO et IDO à venir par exemple sur ce lien. De même, la plateforme CoinList vous permet de participer à plusieurs ICOs, qui ont été auditées avant d’être proposées aux clients de la plateforme.

Coinlist : une plateforme qui permet de participer à des ICOs (une forme d'airdrop)
Coinlist : une plateforme qui permet de participer à des ICOs

Concernant les parachains, un site répertorie les enchères en cours.

Vous pouvez également recevoir des cryptomonnaies grâce à certaines plateformes d’échange. Par exemple, Binance vous permet de recevoir des tokens grâce à son Launchpad et son Launchpool. La plateforme Bitpanda distribue également des nouvelles cryptos au travers de Bitpanda Spotlight.

Du 6/02/2024 au 9/04/2024, il y a 50 000€ en Bitcoin à gagner. Voir conditions sur le site.

Comment s’inscrire ?

Concernant les ICO, incluant celles sur CoinList, vous devez vous inscrire comme si vous vous inscriviez sur une plateforme d’échange de crypto monnaies. La vérification d’identité (KYC) est donc obligatoire. En revanche, en dehors de CoinList, vous pouvez juste connecter votre wallet crypto perso.

S’il s’agit d’une IDO, le KYC n’est pour l’instant pas obligatoire, puisqu’il s’agit de protocoles décentralisés.

Dans quel délai réceptionne-t-on les cryptos ?

Ne le cachons pas, les délais sont très variables et il n’est pas possible d’avoir une réponse toute faite. En outre, ils peuvent être indicateurs du sérieux d’un projet. 

Certains jetons sont libérés (ou « airdropés », mais ce n’est pas très beau) 3 ans après l’ICO, l’IDO ou la parachain en une seule fois. D’autres sont libérés de manière continue dès le mois qui suit la levée de fonds, mais pendant 3 ans. On parle alors de vesting.

Retenez que plus le vesting est long, plus cela va créer de la stabilité sur le prix, ce qui est toujours rassurant. À l’inverse, un mauvais vesting (une seule fois dès le départ ou distribution 10 ans après) est à éviter.

Pour les parachains, l’airdrop est soumis aux mêmes règles. En revanche, vos KSM vous sont rendus 48 semaines après leur verrouillage (un peu moins d’un an donc), un nombre qui monte à 96 semaines chez Polkadot.

Pour vous donner un ordre d’idée, disons que la majorité des airdrops sont réalisés entre 6 mois et 1 an après le lancement officiel de l’ICO ou du financement.

Les plus gros airdrops de l’histoire crypto

Vous trouverez plusieurs listes « meilleurs airdrops de l’histoire ». Sauf qu’elles peuvent être contradictoires

La raison est double : 

  • Certaines ICO et IDO se sont révélées être des arnaques crypto, notamment au cours de la période 2017-2018
  • Le prix du token a très fortement varié au moment de l’airdrop

Ce n’est donc pas une donnée fiable. Pour vous donner un ordre d’idée, nous considérons généralement que les 5 meilleurs airdrops sont Decred, Bitcoin Cash, Minereum, Stellar et Oyster.

Nom du projetSymbole de la crypto
DecredDCR
Bitcoin CashBCH
MinereumMNE
StellarXLM
OysterPRL
Tableau des airdrops parmi les plus connus

Bitcoin Cash est le seul clairement vérifiable aujourd’hui. À l’époque du hard fork (séparation définitive) de la blockchain Bitcoin, chaque titulaire de BTC a obtenu (en principe) son équivalent en BCH. C’était vraiment intéressant, car le BCH a valu plus de 4 000 dollars à un moment donné.

Notre avis : un bon moyen d’incitation pour investir dans un projet au début de son aventure

Les airdrops sont nombreux et font partie intégrante de l’écosystème Web 3. Ils représentent le moyen le plus simple pour se financer et permettre aux investisseurs participants de potentiellement faire un gros coup.

Toutefois, nous vous conseillons de rester très prudents ! Si l’envie de participer à un airdrop vous prend, renseignez vous en amont sur le projet crypto associé pour éviter de tomber sur une arnaque. Malheureusement, il y en a toujours…

Un bon moyen de participer au lancement d’un projet crypto est d’être actif sur Binance Launchpad / Launchpool. Les équipes de la plateforme crypto #1 analysent les projets, et les boostent via ces outils.