Vous avez réalisé des placements financiers et vous souhaitez vous assurer que votre déclaration d’impôt est correcte ? En général, les gains que vous percevez chaque année sont indiqués sur votre feuille d’impôt sur le revenu. Mais pour vérifier le montant prérempli, vous pouvez vous appuyer sur un document : l’imprimé fiscal unique (ou IFU). 

Qu’est-ce que l’IFU ?

L’IFU est un document qui recense les informations relatives aux revenus de capitaux mobiliers (RMC) provenant de vos placements. Chaque année, les établissements bancaires et les sociétés d’investissement dont vous êtes client vous remettent un IFU. Celui-ci est à mettre en regard du formulaire numéro n°2561 de votre déclaration d’impôt, relatif à “aux opérations sur valeurs mobilières et aux revenus de capitaux mobiliers”. Contrairement à ce que son nom laisse penser, il s’agit en réalité de trois documents :

  • Le formulaire 2561 : principal feuillet de l’IFU, celui-ci récapitule l’ensemble des revenus provenant des produits de placement les plus courants comme l’assurance vie, le plan d’épargne en actions ou l’épargne retraite. Il mentionne également les coordonnées du tiers payeur, c’est-à-dire de l’établissement qui verse les gains ;
  • Le formulaire 2561 bis : outre les coordonnées du tiers payeur, sont mentionnés sur ce feuillet les revenus provenant des plans d’épargne en actions placés dans le capital des PME, des sociétés de capital-risque, fonds communs de placement à risque, fonds professionnels de capital investissement ou encore des fonds de placements immobiliers ;
  • Le formulaire 2561 ter : il récapitule les informations des deux feuillets précédents, et c’est le seul qui vous sera adressé.

À quoi sert l’IFU ?

L’imprimé fiscal unique poursuit un objectif principal : vous permettre de vérifier l’exactitude des données pré-renseignées sur la déclaration de revenus. En effet, la déclaration 2042 vous parvient préremplie, car les informations relatives à vos placements bancaires et à vos placements financiers ont déjà été portées à la connaissance de l’administration fiscale. Cependant, celle-ci a très bien pu commettre une erreur en y reportant les gains et plus-values perçus, et, en cas d’erreur, il vous appartient de la corriger.

Comment savoir si le montant est exact ? Rien de plus facile, puisque l’IFU mentionne les informations dans des cases portant les mêmes noms et numéros que ceux de votre déclaration d’IR.

Mais ce n’est pas la seule vérification à faire. Votre banque, votre courtier en bourse ou votre assureur peuvent également avoir commis des erreurs lors de la rédaction de l’IFU. Si jamais c’est le cas, les informations transmises à l’administration fiscale sont erronées ! Votre premier réflexe doit donc être de vérifier l’exactitude des montants sur votre IFU, puis de vérifier que ceux-là ont bien été reporté sur votre déclaration d’impôt… au risque de subir un redressement fiscal !

Pensez également à conserver vos IFU, car ils pourraient vous être demandés en cas de contrôle fiscal.

Quels contribuables sont concernés par l’IFU ?

Vous êtes concerné par l’imprimé fiscal unique dès lors que vous êtes titulaire de produits vous procurant des revenus de capitaux mobiliers, comme :

D’autres gains sont considérés comme des valeurs mobilières, même s’ils ne proviennent pas d’un placement, comme :

  • Les dividendes qui vous sont versés en contrepartie de votre qualité d’associé ou d’actionnaire d’une société ;
  • Les intérêts d’un compte courant d’associés ;
  • La rémunération des activités des dirigeants, autrefois connue sous le terme de jetons de présence.

Si vous êtes redevable de l’impôt sur la fortune immobilière (IFI), sachez que les actifs immobiliers détenus notamment dans les unités de compte de l’assurance vie seront mentionnés sur l’IFU.

Qui remplit l’IFU ?

C’est le tiers payeur (établissement bancaire, société d’assurance, société de gestion, ..etc) qui est chargé de remplir et de vous transmettre l’IFU ainsi qu’au fisc.

Si vous disposez de plusieurs comptes ou placements générant des revenus financiers, ouverts auprès d’établissements différents, alors chacun d’eux vous adressera un exemplaire. Notez par ailleurs que certaines banques vous transmettront plusieurs IFU. Par exemple, un pour vos placements bancaires et un autre pour chaque contrat d’assurance-vie ouvert auprès de cet établissement.

Vous devez recevoir l’IFU dans un délai compatible avec la réalisation de votre déclaration d’impôt. Le plus souvent, vous avez aussi accès à votre l’imprimé fiscal unique sur votre espace personnel, sur le site internet du tiers payeur.

Si les établissements français sont obligés de vous transmettre l’IFU, ce n’est pas le cas des brokers étrangers. Le fisc ne disposant pas des informations relatives à vos revenus étrangers, il ne pourra pas préremplir la feuille d’impôt. Ce sera à vous de la renseigner, au moyen du formulaire 2047. Pour vous faciliter la tâche, certains courtiers étrangers vous transmettent néanmoins un rapport annuel récapitulant vos gains.

Quelles informations comporte l’IFU ?

L’imprimé fiscal unique liste l’ensemble des revenus de vos placements imposables, réalisés dans l’année. Vous trouverez ainsi :

  • les intérêts perçus dans le cadre de placements à revenus fixes, comme un livret ou un compte à terme ;
  • les gains ou les pertes réalisés sur les valeurs mobilières (provenant essentiellement des actions, des fonds d’investissement et des obligations détenus dans un compte titres) ;
  • les retraits effectués dans le cadre d’un PEA ou d’un PEA PME avant 5 ans et donc entraînant une imposition :
  • les retraits effectués sur vos contrats d’assurance-vie (pour rappel, la fiscalité de l’assurance-vie ne se déclenche qu’en cas de retraits) ;
  • les retraits effectués dans le cadre d’un PER ou d’autres placements d’épargne retraite ;
  • les intérêts perçus dans le cadre du financement participatif par prêt (ou minibonds).

Dans l’exemple ci-dessous, vous trouverez un IFU faisant état d’un retrait de 6170 euros depuis un contrat d’assurance-vie ouvert depuis moins de 8 ans (case AX).

Exemple d'IFU
Extrait d’un IFU

Comment réduire la facture ?

A la lecture de votre IFU, vous pourriez constater une imposition relativement importante des revenus de votre patrimoine financier. Pour réduire la facture fiscale deux solutions s’offrent à vous :

  • privilégier les enveloppes fiscales faiblement imposées : le PEA et l’assurance-vie ;
  • diversifier votre patrimoine en optant pour des placements de défiscalisation qui viendront réduire votre impôt sur le revenu dans son ensemble. On vous en dit plus sur les dispositifs de défiscalisation ici.