Définitions : compte-titres et PEA

Le compte-titres et le PEA sont deux comptes qui permettent d’acheter et de vendre des titres financiers. Le PEA est d’ailleurs une forme particulière de compte-titres, raison pour laquelle on parle aussi de compte-titres ordinaire pour marque la différence entre ces deux enveloppes fiscales.

Le PEA présente un avantage fiscal. En contrepartie, avec le PEA vous ne pouvez investir quasi-exclusivement que dans des actions européennes. Le compte-titres n’a aucune restriction, vous pouvez investir dans toute sorte de titres financiers : actions, obligations, produits dérivés et beaucoup d’autres.

On fait le point sur les avantages et les inconvénients de ces deux comptes.

Si vous souhaitez en savoir plus sur ces deux enveloppes fiscales, vous pouvez retrouver nos articles dédiés au PEA et au compte-titres.

Compte-titres vs PEA : avantages et inconvénients

Fiscalité : avantage au PEA

Le PEA a été créé en 1992 pour encourager les particuliers à investir dans les actions françaises puis celles de l’union européenne. Pour cela, la loi prévoit une incitation fiscale. La fiscalité est donc un avantage majeur du PEA.

Avec le compte-titres, tous vos gains sont taxés au prélèvement forfaitaire unique de 30% (17,2% de charges sociales + 12,8% d’impôts).

Avec le PEA, après 5 ans de détention, vos plus-values et vos dividendes ne sont qu’aux seuls prélèvements sociaux. C’est donc une économie de 12,8% d’impôts.

Mais ce n’est pas tout. Le PEA est une enveloppe de capitalisation : tant que vous ne faites pas de retraits, vous n’êtes pas fiscalisé. Ce n’est pas le cas avec le compte-titres : si vous percevez un dividende, vous devez payer les taxes dans l’année. Il en va de même si vous vendez des actions en plus-value.

Univers d’investissement : avantage au compte-titres

En échange de son avantage fiscal, seules les actions européennes sont éligibles au PEA. Vous pouvez aussi acheter des parts de fonds d’investissement et d’ETF (ou trackers) eux-mêmes investis à 75% dans des actions européennes.

Avec le compte-titres en revanche, vous pouvez investir dans une multitude d’instruments financiers parmi lesquels :

  • des actions internationales ;
  • des obligations ;
  • des fonds d’investissements et des ETF d’actions et d’obligations internationales ;
  • des produits dérivés (turbos, warrants, futurs, options) ;
  • des matières premières.

Le compte-titres permet donc de bien mieux diversifier votre portefeuille d’investissement.

En utilisant des produits dérivés, vous pouvez aussi investir avec un effet de levier. L’effet de levier permet d’investir plus que votre mise de départ. Vous pouvez aussi vendre à découvert pour parier sue la baisse d’un titre.

Astuce : en utilisant certains ETF vous pouvez tout de même investir dans des actions internationales au sein de votre PEA. Pour en savoir plus sur les ETF éligibles au PEA, c’est par ici !

Souplesse avantage au compte-titres

Le PEA n’est pas seulement restreint aux actions européennes. D’autres contraintes existes :

  • tout retrait avant 5 ans entraîne la fermeture du plan ;
  • vous ne pouvez avoir qu’un seul PEA (et deux par foyer fiscal)
  • le PEA est plafonné à 150 000 €. Une fois ce plafond de versement atteint, le PEA peut toutefois continuer à générer des plus-values et des intérêts au-delà de 150 000 €.

Avec le compte-titres, vous n’avez aucune de ces contraintes. Vous investissez toute en souplesse !

Frais : avantage au compte-titres

La structure de frais est la même pour un compte-titres et pour un PEA : vous payez des frais de courtage et, dans certaines banques, des frais de tenue de compte.

Cependant, le PEA est franco-français tandis que le marché du compte-titres est plus concurrentiel. La pression de courtiers en bourse internationaux fait baisser les frais de transaction des compte-titres !

Transmission : avantage au compte-titres

Le compte-titres possède un dernier avantage souvent méconnu. Vous pouvez le transmettre de votre vivant à la personne de votre choix. De plus, en de pareils cas, vous ne payez pas d’impôts sur la plus-value et le bénéficiaire non plus. Vous faites table rase !

Attention néanmoins, il s’agit d’une donation qui n’échappe pas à l’imposition sur la transmission du patrimoine.

Conclusion : quand choisir un compte-titres ou un PEA ?

Pour vous aider à choisir entre compte-titres et PEA, on peut distinguer trois cas :

  • Si vous débutez ou que vous comptez avoir une gestion passive (qui consiste à ne pas passer beaucoup d’ordres), privilégiez le PEA.
  • Si vous comptez faire du trading régulier, le compte-titres est à privilégier. Vous serez, en effet, assez vite limitez avec le PEA.
  • Enfin, si vous commencez à avoir un patrimoine conséquent, nous vous conseillons de combiner un PEA et un compte-titres. Dans votre PEA, vous pouvez avoir un portefeuille de long terme auquel vous touchez peu. Vous profitez ainsi de sa fiscalité avantageuse. Dans le compte titres, vous pouvez aller plus loin dans la diversification de votre patrimoine, en ajoutant des actifs obligataires. Vous pouvez aussi utiliser des produits à effet de levier pour saisir une opportunité.

Astuce : dans tous les cas, nous vous conseillons d’ouvrir un PEA le plus tôt possible, avec le minimum requis. Ainsi, vous prenez date et l’horloge fiscale commence à tourner. Lorsque vous vous servirez vraiment de votre PEA, vous ne serez peut-être plus très loin des 5 ans !

 

Pensez aussi à regarder du côté de l’assurance-vie et du PER !

Les meilleurs compte-titres et les meilleurs PEA

Frais de courtage, frais de tenue de compte, produits proposés, qualité de la plateforme : tous les comptes-titres et tous les PEA ne se valent pas ! Nous vous conseillons donc de bien examiner les conditions tarifaires avant d’ouvrir un compte.

De manière générale, nous vous conseillons d’ouvrir un compte auprès des pure players indépendants. Évitez à tout prix les comptes-titres et les PEA des banques traditionnelles.

Pour choisir sans vous tromper, consulter notre comparatif des meilleurs courtiers en bourse (compte-titres) et des meilleurs PEA !

Le super tableau comparatif

Compte-titres ordianirePEA
NombreIllimité1 par personne
PlafondAucun150 000 euros
de versement
RetraitsLibresTout retrait avant 5 ans entraine la fermeture du compte
Types de titres accessiblesactions internationales ;
obligations ;
fonds d’investissements (OPCVM) et des ETF d’actions et d’obligations internationales ;
produits dérivés (turbos, warrants, futurs options) ;
matières premières.
Actions de l’union européenne,
OPCVM et ETF éligibles
FiscalitéPFU 30 % ou
barème de l’IR
Exonération après 5 ans
(mais prélèvements sociaux de 17,2%)
TransmissionDonation possible, exonération des plus-valueDonation impossible
Frais de courtage0,04% pour le meilleur compte-titres0,09% et 0,13% pour les meilleurs PEA
Meilleurs courtiersMeilleurs courtiers pour le compte-titresMeilleurs courtiers pour le PEA
Comparatif PEA vs Compte-titres