Qu’est-ce qu’un ETF à effet de levier ?

Un ETF à effet de levier est un fonds coté en bourse qui amplifie les variations de son indice de référence dans l’objectif de multiplier ses gains. Alors qu’un ETF traditionnel investit dans les actions de l’indice sous-jacent, un ETF à effet de levier investit dans 2 fois ou 3 fois plus d’actions pour la même mise de départ. Pour y parvenir, l’ETF s’endette ou utilise des produits dérivés.

Les ETF à effet de levier sont disponibles pour la plupart des grands indices boursiers internationaux.

Comment investir dans des ETF à effet de levier ?

Les ETF à effet de levier sont rarement éligibles aux PEA et aux assurances-vie. Il faudra donc opter pour un compte-titres. Degiro est un courtier qui propose une large sélection d’ETF dont certains d’entre eux sans frais de courtage. C’est par ailleurs le courtier le moins cher du marché et donc celui que nous vous recommandons.

Pour en savoir plus, vous pouvez aussi retrouver notre comparatif complet des meilleurs brokers.

Comment fonctionne l’effet de levier des ETF ?

Les ETF sont des paniers de titres financiers, le plus souvent des actions, répartis proportionnellement à leur indice de référence. Par exemple, un ETF qui réplique le CAC 40 investira dans les 40 actions du CAC. Si le CAC 40 gagne 1% dans la journée, ce sera aussi le cas de l’ETF.

Avec un ETF à effet de levier, une variation de 1% de l’indice de référence sur une journée se traduit par une performance de 2 ou 3%, selon le coefficient multiplicateur du fonds.

Attention, l’effet de levier va dans les deux sens. Une baisse de 1% de l’indice de référence se traduira par une perte de 2 ou 3% pour l’ETF. Par ailleurs, l’ETF ne multiplie pas les rendements annuels mais seulement les variations quotidiennes. Cela peut amener quelques surprises. Pour le voir, prenons l’exemple théorique d’un indice d’une valeur de 100. Supposons une variation de l’indice de -10% le premier jour et de +11% le second. À la fin du second jour, la performance de l’indice est proche de zéro. Avec un levier de 3, l’ETF aura une performance de -30% le premier jour et +33% le second. À la fin du deuxième jour, la valeur de l’ETF x3 et de 100*(1-30%)*(1 + 33%) =93,1 soit une performance négative de 6,9%.

Les ETF à effet de levier auront une performance décevante sur le long terme si l’indice de référence est trop volatil.

Avantages et inconvénients des ETF à effet de levier

Une façon simple de multiplier ses gains

Pour profiter d’un effet de levier vous pouvez utiliser des produits dérivés comme les futurs, ou acheter vos actions avec un règlement différé (SRD). Dans les deux cas, une baisse des cours peut entrainer un appel de marge. C’est-à-dire, la nécessité d’apporter des fonds supplémentaires sans quoi votre position sera vendue, potentiellement au plus bas.

L’ETF ne procède pas à des appels de marge, il n’a pas non plus de date d’échéance. C’est donc une façon simple de profiter d’un effet de levier. Par ailleurs, avec les ETF vous percevez les dividendes ce qui n’est pas toujours le cas avec les produits dérivés.

Des frais plus élevés que les ETF classiques

Les frais de gestion des ETF à effet de levier sont plus élevés que ceux des ETF classiques. Outre les frais de gestion, les fonds à effet de levier font eux-mêmes face à des frais plus élevés pour gérer leurs portefeuilles. En effet, le coût de l’endettement ou celui des produits dérivés qu’ils utilisent n’est pas neutre.

La plupart des ETF à effet de levier ont ainsi des frais de gestion annuels supérieurs 0,5% contre 0,25% pour les ETF classiques. Comptez même plus de 1% pour certains fonds.

Quand utiliser un ETF à effet de levier ?

Les ETF à effet de levier sont généralement utilisés par les investisseurs qui souhaitent saisir une opportunité à court terme. À cause de leurs frais plus élevés et parce que l’effet de levier des ETF est appliqué au jour le jour et non sur une durée d’un mois par exemple, nous ne recommandons pas leur utilisation sur le long terme.

Pour profiter d’un effet de levier à long terme, nous vous recommandons plutôt d’utiliser des Turbos. La volatilité de l’indice sous-jacent n’aura pas d’impact négatif sur la performance contrairement à ce qu’on observe sur les ETF.