Fonctionnement des ETF Short CAC 40

Les ETF « Short » permettent de parier sur la baisse de leur indice de référence. Un ETF Short CAC 40 permet donc de réaliser des plus-values lorsque le CAC 40 baisse.

Pour obtenir une « performance inversée », le gérant de l’ETF vend quotidiennement à découvert les 40 entreprises du CAC 40. Notez que cette vente à découvert est quotidienne. Cela implique que la performance sur un mois sera différente de celle que vous obtiendrez si vous vendiez vous-même les 40 mêmes entreprises à découvert et que vous clôtureriez votre position 1 mois plus tard.

Le graphique ci-dessous donne la performance d’un ETF CAC short entre 2011 et 2021.

ETF CAC 40 Short
Performance de l’ETF Lyxor CAC 40 Daily Short.
Sources : Lyxor.

La performance du fonds est globalement baissière, sauf à quelques rares moments, qui correspondent aux fortes baisses du CAC 40. Le dernier pic significatif intervient ainsi au plus fort de la crise du covid-19.

Faut-il utiliser les ETF Short CAC 40 ?

Si les ETF Short sont globalement baissiers, ce n’est pas un hasard. En effet, les marchés financiers suivent une tendance haussière sur le long terme. Cela s’explique par les innovations et les améliorations constantes des entreprises pour réduire leurs coûts et capter de nouveau marché, par la croissance économique et démographique ainsi que par l’inflation.

Il n’empêche que les accidents de parcours sont nombreux en bourse. C’est en de pareils cas que les ETF Short peuvent être utiles. Si vous pensez que nous sommes à la veille d’un krach boursier, vous pouvez ainsi parier sur la baisse des marchés.

Néanmoins, ayez en tête qu’il est presque impossible de prédire le moment ou le marché se retourne. Aussi, avec un ETF CAC 40 Short les probabilités de gains ne sont pas de votre côté. On vous recommande donc plutôt de les éviter.

Si toutefois vous tenez à parier sur la baisse des marchés, vous pouvez aussi regarder du côté des ETF sur le VIX. Le VIX est un indice qui mesure la volatilité, or, en période de baisses sont associées à des pics de volatilité.

Une option plus prudente consiste à réduire la proportion de vos ETF actions au profit d‘ETF obligataires, moins sensibles aux retournements de marchés. Mais bien souvent, en période de crise, le mieux reste de ne rien faire !