Dans l’écosystème des crypto monnaies et de la blockchain, il y a fort heureusement de nombreux projets sérieux. Mais est-ce que SafeMoon en fait partie ? Les plus connus sont sans doute Bitcoin (BTC) et Ethereum (ETH). D’autres sont beaucoup moins connus, mais tout aussi sérieux, comme Ecomi que nous avons présenté par exemple.

Il existe aussi des projets plus « farfelus« , comme le Dogecoin (DOGE) ou le Shiba Inu (SHIB). Mais on trouve également des projets « Red Flag », autrement dit de potentielles arnaques. 

C’est par exemple le cas de SafeMoon (SFM). En effet, selon nous, SafeMoon est une arnaque. Mais comme le projet attire de nombreux investisseurs, nous nous sommes sentis obligés de le présenter, de vous expliquer pourquoi il rencontre du succès, et pourquoi nous sommes plutôt réservés à ce sujet.

Qu’est-ce que la crypto monnaie SafeMoon (SFM) ?

SafeMoon est une crypto monnaie lancée en mars 2021. Elle a pour particularité de récompenser ceux qui conservent leurs cryptos, au détriment de ceux qui les vendent. Très vite, SafeMoon a suscité l’intérêt de nombreux investisseurs et son prix a explosé un mois à peine après son lancement (cours du SafeMoon consultable ici). Mais le prix d’avril 2021 n’a jamais été atteint de nouveau depuis, et ne fait que diminuer en tendance générale.

Selon nous, il s’agit d’une crypto monnaie purement spéculative, un peu à l’image du DOGE ou du SHIB, que l’on pourrait alors qualifier de fantaisistes. 

Toutefois, le projet SafeMoon a flairé ce que de nombreux investisseurs attendaient : la récompense des fameux HODLers ! Ainsi, il n’y a plus besoin de placer ses tokens en staking ou autre, il suffit simplement de les détenir pour obtenir les récompenses

Le staking est un moyen de générer des revenus passifs avec de la crypto monnaie. Il s’agit de participer au mécanisme de Proof of Stake en immobilisant ses crypto monnaies afin de participer à la validation des transactions des réseaux blockchain utilisant ce consensus de validation.

C’est la raison pour laquelle SafeMoon a rapidement explosé, car il a attiré de nombreux HODLers qui n’attendaient que cela. L’équipe a d’ailleurs tout fait pour communiquer sur les réseaux sociaux sur ce point… et pour que le prix du SFM aille « To the moon » 

Ainsi, si seul l’appât du gain (avec le risque qui va avec) vous intéresse, ce type de cryptos pourra vous convenir !

Comment fonctionne la crypto monnaie SafeMoon (SFM) ?

Un projet lancé sur la blockchain de Binance…

SafeMoon est lancée sur la BNB Chain, la blockchain de la plateforme d’échange Binance. Il s’agit donc d’un token de standard BEP-20, qui a pour particularité de favoriser les investisseurs long terme.

Le protocole utilise le consensus de la preuve d’autorité (PoA pour Proof-of-Authority). C’est une sorte de preuve d’enjeu (PoS pour Proof-of-Stake) encore plus centralisée, où les validateurs sont choisis par la communauté… ou plutôt par l’équipe de SafeMoon 😅.

Trois éléments principaux composent SafeMoon :

  1. Les frais de transaction de SafeMoon (Reflection), distribués au bénéfice des détenteurs de SFM,
  2. Les frais de transaction en provenance des pools de liquidités des protocoles de finance décentralisée (DeFi pour Decentralised Finance),
  3. Le « burn » (brûlage) de tokens SFM sur chaque transaction.
Présentation du mécanisme de fonctionnement de la crypto SafeMoon
Présentation du mécanisme de fonctionnement de SafeMoon

Ce dernier point est important. Le protocole SafeMoon n’est pas le seul à proposer cette fonctionnalité. Il s’agit de retirer de la circulation un certain nombre de tokens, afin de garantir une inflation du prix sur le long terme. Cette technique est même utilisée par Ethereum.

… mais affichant très tôt des éléments peu rassurants !

Seul problème, jusqu’à la récente V2 de SafeMoon, ni le site de SafeMoon, ni son livre blanc (whitepaper) n’indiquait le pourcentage brûlé à chaque transaction… et cela posait un gros problème de transparence. Sur la V2, nous sommes apparemment sur un taux de 2% (cf. image ci-dessus).

Le seul pourcentage qui apparaît sur le livre blanc de la V1 est 10 % de frais sur chaque transaction répartis en deux :

  • 5 % pour l’élément Reflection, donc au bénéfice des détenteurs de SFM (4% dans la V2),
  • 5 % pour les pools de liquidités sur la BNB Chain, dont la moitié est convertie en Binance Coin (BNB) afin d’assurer la liquidité de SafeMoon et de la paire BNB-SFM.

Dans le livre blanc original, il y a bien un passage sur le brûlage des tokens, mais vous ne serez pas forcément rassuré. En effet, l’équipe de SafeMoon dit réaliser les brûlages manuellement, en ayant l’unique pouvoir de décision ! En d’autres termes, le code informatique du protocole ne prévoit pas les brûlages de tokens. Ca a peut être évolué depuis (on ne retrouve pas ce point dans le dernier whitepaper disponible sur leur site), mais le simple fait que cela ait existé à un moment ne donne pas confiance…

L’équipe de SafeMoon justifie cela en précisant que cela aide la communauté à être informée et surtout récompensée en SFM. C’est d’ailleurs ce qui attire les investisseurs : les fameux 5 % redistribués aux détenteurs de SFM.

On ne sait donc même pas sur quels critères se fonde l’équipe pour retirer de la circulation certains tokens.

Enfin, on ne sait toujours pas comment fonctionne le protocole si personne ne décide de vendre.

Bref, plusieurs voyants d’alerte ont été allumés et très tôt détectés, comme l’a très bien résumé cet article de Bloomberg dès juillet 2021.

À quoi sert cette crypto ?

Même si la V2 semble amener quelques évolutions, nous n’allons pas y aller par quatre chemins. Mis à part spéculer, SafeMoon ne sert à rien. Oui, vous pouvez faire de très beaux gains, mais il faut vraiment faire très attention. Pour le coup, vous devez investir uniquement l’argent que vous êtes prêt à perdre.

Où acheter la crypto monnaie SafeMoon (SFM) ?

La crypto monnaie SafeMoon ne sera pas disponible sur les grandes plateformes d’échange. Vous la trouverez sur Gate.io, une plateforme d’échange moins connue, mais sécurisée.

Bien entendu, elle est aussi accessible sur les protocoles de DeFi, le plus connu étant PancakeSwap.

Découvrez notre sélection des crypto monnaies les plus prometteuses.

Notre avis : une crypto clairement spéculative et assez opaque

À la lecture de cet article, vous avez compris que nous ne portions pas le protocole SafeMoon dans notre cœur. Nous avons de nombreuses raisons de penser que le projet n’est pas du tout légitime et qu’il s’agit potentiellement d’une arnaque.

Parlons d’abord de ce qui marche. Oui, les détenteurs sont bien récompensés et peuvent toucher les fameux 5 %. Bien entendu, vous ne contrôlez pas le prix du SFM. Si le prix continue de tomber et qu’il s’agit véritablement d’une arnaque, le prix pourrait tomber à 0. Or, si vous touchez 5 % de 0, cela fera toujours 0 !

On va maintenant parler de ce qui ne marche pas et il y a plus à dire. D’une part, il y a un flagrant manque de transparence de l’équipe. On peut créer une crypto spéculative comme le DOGE, mais, au moins, on sait comment fonctionne le protocole. Il n’est donc pas normal de ne pas connaître le fonctionnement réel du système de brûlage.

Ensuite, on ne sait même pas si l’équipe a bloqué ou non des tokens et, si oui, combien et pour combien de temps. Nous n’avons donc très peu d’information sur les tokenomics du projet. 

En résumé, tout le monde sait plus ou moins que le prix du SFM va, un jour, tomber à zéro. C’est d’ailleurs ce qu’il a l’air de faire tranquillement depuis le pic de prix d’avril 2021… Le problème, c’est que personne ne sait quand puisque c’est lorsque l’équipe l’aura décidé. D’ici là, vous pouvez toujours gagner un peu d’argent…