En quelques années les ETF sont devenus des produits d’investissement incontournables, notamment grâce à leurs frais très réduits.

La plupart des ETF répliquent « bêtement » les indices boursiers les plus courants comme le S&P 500 ou le CAC 40 par exemple. Mais certains ETF se veulent plus intelligents que les autres : les ETF smart beta.

➡️ Qu’est-ce qu’un ETF smart beta ? Sont-ils plus performants ? On vous livre notre analyse et, en bonus, je vous donne ma sélection d’ETF smart beta à mettre dans votre PEA, votre compte-titres ou votre assurance-vie.

Qu’est-ce qu’un ETF smart beta ?

Un ETF Smart Beta est un ETF dont l’allocation d’actifs est déterminée par des règles mathématiques. En effet, dans un ETF standard, le poids de chaque entreprise est proportionnel à sa taille (plus précisément, à sa capitalisation boursière). Mais dans un ETF smart beta, la pondération dépend de différents critères, qui peuvent être le niveau des dividendes, la croissance des bénéfices, ou encore la performance passée de chaque action.

Les ETF smart Beta introduisent donc une forme « d’intelligence » dans la composition du portefeuille, d’où l’idée qu’il est smart. Toutefois, les ETF smart beta se différencient des fonds d’investissement traditionnels dans le sens ou ces ETF suivent des stratégies d’investissement algorithmiques, en suivant des critères quantitatifs prédéfinis, alors que la stratégie d’un fonds traditionnel est à la main son équipe de gestion.

Les ETF smart beta sont donc à mi-chemin entre la gestion passive pure et dure d’un ETF classique et la gestion active.

Ils permettent aux investisseurs de mettre en place des stratégies d’investissement plus ou moins sophistiquées tout en conservant une structure de frais très raisonnable.

Le terme « beta » fait référence à la lettre grecque. En finance mathématique, elle mesure la sensibilité d’un actif par rapport à son indice de référence. Par exemple, une action qui a un beta de 2 aura tendance à être deux fois plus volatile que l’indice de référence.

Les différentes stratégies Smart Beta

Historiquement, les stratégies smart beta sont inspirées des travaux académiques du prix Nobel d’économie Eugène Fama et de son confrère Kenneth French. Leurs études montrent que certains facteurs quantitatifs permettent d’obtenir de meilleures performances. Par exemple, les petites capitalisations boursières tendent à mieux performer que les grandes ; c’est aussi le cas des entreprises avec une valeur comptable élevée par rapport à leur valeur de marché.

Toutefois, les critères retenus se sont largement diversifiés, chacun pouvant y trouver son compte en fonction de ses besoins. Certaines cherchent à réduire le risque de votre portefeuille quand d’autres visent à maximiser la distribution de revenus. Faisons un petit tour d’horizon des principales stratégies smart beta.

Les ETF smart beta avec un focus « Qualité »

Le critère de « qualité » est le premier qui vient à l’esprit. L’idée est de privilégier les entreprises saines au sein du portefeuille. Toutefois, il y a beaucoup de manières différentes de mesurer la qualité d’une entreprise.

Le fournisseur d’indice MSCI retient trois principaux critères :

  • Le rendement des capitaux propres : il s’agit du ratio entre le bénéfice annuel et les capitaux propre de l’entreprise. Plus ce ratio sera élevé et plus l’entreprise sera réputée performante.
  • La croissance du chiffre d’affaires qui, bien sûr, indique un business pérenne.
  • Le ratio d’endettement : cette fois-ci, on cherche à privilégier un ratio d’endettement faible, c’est-à-dire des entreprises faiblement endettées.

Voici la performance d’un ETF smart beta basé sur ces critères :

MSCI World VS MSCI World Quality. Source : MSCI
MSCI World VS MSCI World Quality. Source : MSCI

Sur les dix dernières années un ETF qui aurait répliqué l’indice MSCI World Quality aurait donc eu une performance bine supérieure à celle de l’indice de base (le MSCI World). En outre, cette performance s’obtient sans augmenter la volatilité, ce qui est une prouesse.

Si on pousse l’analyse jusqu’en 1994, il en ressort que la stratégie smart beta « Quality » a délivré une performance annuelle moyenne de 12% contre 8,4% pour le MSCI world standard !

Les ETF à dividendes

Le dividend investing est une stratégie d’investissement qui consiste à investir dans les seules entreprises qui versent des dividendes élevés et réguliers. Il est assez aisé pour un ETF d’implémenter une stratégie qui consiste à ne sélectionner que les actions avec un rendement de dividende élevé.

Le graphique ci-dessous vous donne la performance de la stratégie dividende (MSCI World HDY) comparées à la stratégie standard (MSCI World) dans le cas d’un portefeuille mondialement diversifié :

ETF smart beta : performance des stratégies à dividende.
Stratégie à dividende (HDY) VS stratégie standard. Source : MSCI

Depuis 2009, il en ressort que la stratégie à dividende n’est pas vraiment payante. Par contre, il est intéressant de noter qu’elle fait baisser la volatilité du portefeuille, ce qui n’est pas inintéressant (sur 10 ans la volatilité de la stratégie à dividende est de 13%, contre 15% pour le portefeuille standard).

On peut aussi estimer qu’en focalisant le portefeuille sur les entreprises à fort dividende, on évite de tomber dans les bulles spéculatives.

Les ETF momentum

Avec le smart beta momentum, on quitte les critères d’analyse fondamentale pour se porter vers ceux de l’analyse technique. Un ETF momentum va miser sur les entreprises dont les performances boursières ont été les meilleures dans les mois précédents. L’idée sous-jacente est qu’il y a une inertie dans les marchés financiers et que les actions qui ont bien performé vont continuer à le faire (pour un certain temps du moins).

Force est de constater que ces dernières années, cette stratégie a porté ses fruits :

ETF Smart beta momentum World VS ETF MSCI World
MSCI World Momentum VS MSCI World. Srouce : MSCI

Les ETF à volatilité minimale

Les placements boursiers sont connus pour être volatils. Les fluctuations à la baisse des actions représentent un risque de perte en capital et on mesure communément ce risque avec la volatilité.

L’objectif des ETF Minimum Volatility ou Minimum Variance est de réduire le plus possible la volatilité d’un portefeuille d’action. Pour y parvenir, l’ETF va sélectionner les entreprises les moins volatiles. Il va aussi combiner des actions dont le cours de bourse est décorrélé pour réduire volatilité globale du portefeuille.

Le graphique suivant vous donne la performance d’une telle stratégie :

MSCI World minimum volatility VS MSCI World
MSCI World minimum volatility VS MSCI World

La stratégie minimum volatility est moins performante que l’indice de référence. Mais on pouvait s’y attendre, car l’objectif est de réduire le risque. Or, cet objectif est atteint, puisque sur 10 ans d’historiques, la volatilité de ce portefeuille est de 10% contre 15% pour le MSCI World standard.

Par ailleurs, en 2022, le MSCI world standard subit une perte -17,7% alors que le MSCI World minimum volatility limite la casse à -9,2%.

Hugo
Les conseils de Hugo

Les ETF à faible volatilité sont particulièrement pertinents si vous avez un objectif d’investissement à court terme. Si les marchés baissent alors que vous avez besoin de votre argent, votre portefeuille résistera bien au choc et limitera vos pertes. Pour pus d’efficacité, vous pouvez aussi les associer à des ETF obligataires.

Les ETF value

Le value investing est une stratégie d’investissement qui consiste à investir dans des actions sous-valorisées. L’idée derrière cette méthode d’investissement est la suivante : si les fondamentaux de l’entreprise sont bons mais que le prix de l’action est bas alors, tôt ou tard, le prix de l’action s’ajustera à la hausse pour refléter la valeur intrinsèque de l’entreprise.

Les ETF value vont sélectionner des actions sur la base de différents critères de rentabilité (marge d’ebitda par exemple) et différents ratios de valorisation (price-earnings ratio par exemple).

Smart Beta : stratégie Value
MSCI World Value VS MSCI World.

Le graphique ci-dessus montre que la stratégie value a sous-performé ces dix dernières années. Toutefois, cela ne doit pas remettre totalement en cause la pertinence de cette stratégie car sur un historique plus long (depuis 1974) cette stratégie smart beta affiche une performance annuelle de 11,3% contre 11% pour le MSCI World standard.

Les ETF Growth

Le growht investing cherche aussi à maximiser la performance, mais cette fois-ci en investissant dans les entreprises en forte croissante. Cette stratégie va donc privilégier les entreprises technologiques, les entreprises innovantes ou encore les biotechs. Cette stratégie d’investissement est intéressante pour un investissement de long terme. Attention toutefois, ces ETF sont généralement plus volatils que la moyenne.

MSCI World Growth VS MSCI World

Avantages et inconvénients des ETF smart beta

✅ A mon sens les ETF smart beta présentent deux gros avantages :

  • des performances potentiellement plus élevées tout en conservant les avantages des ETF (frais réduits, transparence sur la composition du portefeuille, liquidité instantanée) ;
  • un moyen de réduire les risques, notament avec les stratégies de volatilité minimale ou les stratégies à dividendes.

Ce sont donc de bons outils pour ajuster le couple rendement-risque selon vos besoins.

❌ Toutefois, il faut aussi que vous ayez en têtes les quelques défauts de ces ETF :

  • ils sont moins diversifiés : par exemple, un ETF MSCI World Growth ne sera composé que de 650 entreprises contre 1500 pour l’ETF World standard.
  • la rotation du portefeuille est plus importante : l’ETF va donc acheter et vendre plus régulièrement des actions ce qui entraine des frais de transaction plus important.
  • bien que raisonnables, les frais sont généralement plus élevés que sur des ETF standards : comptez entre 0,3% et 0,5% pour un ETF smart beta, là où les ETF les plus standard peuvent avoir des frais inférieurs à 0,1%.

Comment investir dans des ETF Smart Beta ?

Vous pouvez très facilement investir dans un ETF smart beta depuis un compte-titres. Vous aurez alors accès à l’ensemble des ETF smart beta du marché. Pour minimiser les frais de courtage, n’hesitez pas à consulter notre comparatif des meilleurs brokers.

Toutefois, le compte titres n’est pas l’enveloppe fiscale avec la fiscalité la plus avantageuse. Malheureusement, les ETF Smart Beta qui sont éligibles au PEA sont assez rares et ils sont aussi assez peu disponibles dans les contrats d’assurance-vie.

On vous donne si dessous la liste des ETF smart beta éligibles au PEA et disponibles dans les meilleures assurances-vie.

Les ETF smart Beta éligibles au PEA

Nom de l’ETFISINFrais de gestion
Amundi ETF MSCI EMU High Dividend UCITS ETF – EURFR00107170900,3%
Amundi PEA MSCI USA Value ESG UCITS ETF – AccFR001400KH450,5%
Amundi Russell 1000 Growth UCITS ETF AccFR00111191710,19%
Amundi Stoxx Europe Select Dividend 30 – UCITS ETF DistLU18120921680,3%
iShares EURO STOXX Select Dividend 30 UCITS ETF (DE)DE00026352810,3%
Lyxor MSCI EMU Value (DR) UCITS ETF – DistLU15986901690,4%
Les ETF smart beta éligibles au PEA

Parmi les ETF smart beta éligibles au PEA, on retrouve essentiellement des ETF européens, ce qui est normal compte tenu du critère d’éligibilité du PEA. Toutefois, vous avez tout de même deux ETF sur les actions américaines (un value et un growth).

Les ETF smart beta éligibles à l’assurance-vie

Voici les ETF smart beta présent dans les meilleurs contrats d’assurance-vie :

Nom du produitISINFrais de gestionAssurance-vie
Amundi Global Equity Quality Income UCITS ETF DistLU08324365120,45Linxea Avenir
Amundi MSCI Europe Growth UCITS ETF DistLU15986881890,35Placement Direct Vie
Amundi Stoxx Europe Select Dividend 30 – UCITS ETF DistLU18120921680,3Placement Direct Vie
iShares Edge MSCI Europe Minimum Volatility UCITS ETFIE00B86MWN230,25Linxea Vie
Lyxor MSCI EMU Value (DR) UCITS ETF – DistLU15986901690,4Linxea Vie
Placement Direct Vie
ETF smart beta éligibles au PEA

Les meilleurs ETF smart beta à mettre dans votre compte titre

Dans le compte titres, le choix est bien plus vaste, c’est pourquoi nous avons principalement retenu des ETF Monde. Non seulement cela apporte une large diversification à votre portefeuille, mais, de plus, les stratégies Smart Beta sont plus efficaces quand l’univers d’investissement initial est vaste. À défaut, nous avons retenu les indices les plus larges.

Voici notre sélection :

Nom du produitISINFrais de gestionCompte titres
Amundi MSCI Europe Growth AccLU16810424350,35Trade Republic, IBKR, Degiro
Amundi Russell 1000 Growth AccFR00111191710,19Trade Republic, IBKR, Degiro
iShares Edge MSCI World Minimum Volatility IE00B8FHGS140,3Trade Republic, IBKR, Degiro
iShares Edge MSCI World Quality Factor IE00BP3QZ6010,3Trade Republic, IBKR, Degiro
iShares Edge MSCI World Value Factor IE00BP3QZB590,3Trade Republic, IBKR, Degiro
iShares STOXX Global Select Dividend 100 DE000A0F5UH10,45Trade Republic, IBKR, Degiro
Sélection des meilleurs ETF smart beta

Questions fréquentes

Comment décrypter le nom d’un ETF ?

Le plus simple est de prendre un exemple : « Lyxor Core MSCI World (DR) UCITS ETF – Acc » :
Lyxor Core : nom de l’émetteur / société de gestion. Ici « Core » est une gamme d’ETF de Lyxor.
MSCI WORLD : nom de l’indice de référence répliqué et stratégie.
(DR) : signifie « Direct Replication » soit une réplication physique et non pas synthétique.
UCITS ETF : Indique que l’ETF est conforme à la directive UCITS.

La dernière partie concerne les dividendes :
« Acc » ou « C » en anglais « Accumulating » : les dividendes dégagés par l’ETF sont capitalisés.
« Dist. » ou « D » pour « Distributing » : ils sont distribués.
« C/D » : les deux sont possibles.

Peut-on investir dans une assurance vie avec des ETF ?

Oui, c’est possible ! On vous explique tout dans notre article : Assurance-vie et ETF : lesquels choisir ? (Guide 2023).